CATHÉDRALE DE LA NATIVITÉ (CATEDRALA NAŞTEREA DOMNULUI)

L'avis du Petit Futé sur CATHÉDRALE DE LA NATIVITÉ (CATEDRALA NAŞTEREA DOMNULUI)

Plaque millesim 2018

La cathédrale est le monument d'architecture religieuse le plus important de Chişinău. L'édifice trône au centre du parc en face de l'Assemblée nationale. Il aura fallu six ans pour achever sa construction qui commence en 1830, selon les plans de l'architecte Abraam Melnicov, professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg.
Quand Chişinău devient capitale sous la Russie tsariste, le besoin se fait sentir d'y édifier une cathédrale. En 1817, un premier projet est présenté, mais ne sera pas confirmé par Saint-Pétersbourg. En 1826, le gouverneur général Mikhail Vorontsov de Bessarabie réitère une commande, et l'architecte Melnikov consacrera plus d'une année à dessiner le projet, dans un style néoclassique. A cette époque, c'est l'influence du classicisme, néoclassicisme et le style Empire qui dominent dans la construction des monastères et des églises de pierre.

L'ensemble est constitué d'une église volontairement séparée de son clocher. Le style est sobre et monumental. Le plan du bâtiment, construit en pierre et brique, est de composition symétrique en forme de croix. Le principe souligne la symétrie architecturale à travers un dôme et quatre portiques doriques. Le dôme de taille importante est assis sur un large tambour, situé sur quatre piliers massifs. La peinture intérieure a été réalisée par le peintre russe Kovşarov dans la première moitié du XIXe siècle. L'édifice prenait place au centre d'un parc à la française, et l'entrée principale avait été créée au sud de la cathédrale dirigée vers l'Arc de triomphe. Le clocher est construit dans l'axe principal à 40 m de la cathédrale sur quatre niveaux. Comme la cathédrale, il est équipé de quatre portiques de style néoclassique.

Au rez-de-chaussée, on entre dans une chapelle par un porche flanqué de deux colonnes. Au moment de sa construction, cet ensemble architectural restera longtemps le plus imposant de la capitale. Comme la plupart des monuments religieux de Moldavie, et sous les ordres des autorités communistes de l'époque, pendant la nuit du 22 au 23 décembre 1962, le clocher fut détruit puis remplacé par une fontaine. La cathédrale devint musée et salle d'exposition. Au début des années 1990, la cathédrale rétrocédée à l'Eglise orthodoxe a subi de nombreux dommages, et des travaux de restauration seront engagés par le premier président moldave, Mircea Snegur. Le 25 août 1996, la cathédrale fut consacrée, une croix en bronze fut installée en son sommet et le clocher reconstruit en 1997 d'après les vieux clichés photographiques.

Avis des membres sur CATHÉDRALE DE LA NATIVITÉ (CATEDRALA NAŞTEREA DOMNULUI)

Note générale : 4 / 5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
1 avis d'internautes
Avis déposé le 27/04/2018 à 15:09
Note globale :
Visité en avril 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Allez à une messe (tête couverte d'un foulard pour les femmes) dans cette cathédrale, c'est vraiment impressionnant, même si c'est long. La liturgie est en russe et en roumain, mais surtout chantée.

Carte pour CATHÉDRALE DE LA NATIVITÉ (CATEDRALA NAŞTEREA DOMNULUI)

Participez
à la communauté
Avis