Guide de PORTO : Survol de Porto et sa région

<p>Croisière sur le fleuve Douro</p>

Croisière sur le fleuve Douro

Porto est la deuxième ville du pays après Lisbonne et fait preuve d'un dynamisme étonnant.

Tout autour de la capitale du Nord, les industries, les exploitations agricoles intensives abondent et le niveau de vie est clairement au-dessus de la moyenne nationale. Mais de fait, le grand Nord portugais est une région très diversifiée : les splendides vallées du Douro invitent à la tranquillité, à l'image des petits bateaux qui parcourent tous les jours le grand fleuve. Loin des banlieues actives de Porto, les villes historiques de Guimarães et de Braga semblent mener une existence hors du temps, dans un Minho paisible et vert. Les autres cités de cette région sont également calmes et attendent d'être découvertes : Barcelos, Viana do Castelo, Lamego...

Climat

Le Portugal possède un climat océanique et méditerranéen, avec d'importants contrastes entre l'ouest et le nord-ouest, la zone montagneuse du centre, particulièrement pluvieux, et les régions sèches du sud. Ainsi, les régions montagneuses au nord enregistrent 3 000 mm de pluies par an contre moins de 600 mm dans le sud de l'Alentejo ! La température moyenne annuelle est de 13 °C dans l'intérieur montagneux au nord.
Dans le nord, les étés sont ensoleillés et agréables tandis que les hivers sont venteux, humides et frais, et la neige tombe fréquemment en hiver autour de Guarda, Bragança, Vila Real et Viseu, et bien sûr dans les montagnes de la Serra da Estrela et la Serra do Gerês.

Dans le nord : Le climat est du type Csa de la classification Köppen (été chaud et sec). Certaines villes dans cette région connaissent des pluies pendant toute l'année (plus de 200 jours de pluie à Porto, par exemple). La température annuelle moyenne au nord du Douro est de 14,5 °C.

Environnement – écologie

Le premier problème écologique au Portugal reste les incendies de forêt qui représentent la plus grave menace pour l'écosystème, ravageant le Portugal tous les étés. Après les étés déjà catastrophiques de 2013 et 2015, le pire s'est bel et bien produit en 2017... Ce sont en effet plus de 500 000 hectares qui sont partis en fumée entre juin et octobre, causant la mort de 100 personnes et plus de 600 blessés. Des villages entiers ont été rayés de la carte dans le centre et le Nord du pays. Une véritable tragédie.

Ce cataclysme a eu lieu bien que le pays possède des unités de conservation réparties sur tout le territoire, constituées d'immenses forêts, de zones de basses et moyennes montagnes et de zones littorales. L'Institut de la protection de la nature (www.icnf.pt) est, à plus d'un titre, très actif ; tout cela reste vain, semble-t-il, tant que le pays s'évertuera à replanter les forêts détruites en eucalyptus. Durant l'été 2018, l'incendie le plus important a été celui de la Serra de Monchique, qui avait été détruite par le feu en 2003 ; mais depuis, elle avait été replantée en eucalyptus : ils sont à nouveau partis en fumée.

 

Bien (et parce) qu'étroitement dépendant des énergies fossiles, le Portugal est un des pays d'Europe le plus en pointe en matière de transition écologique. En 2016, 55 % de l'énergie consommée dans le pays provient de sources d'énergie renouvelables (éolien, solaire, hydraulique). En mai 2016, le pays a battu une sorte de record : pendant 4 jours, il n'a recouru qu'aux énergies vertes pour sa production d'électricité.

Faune et flore

La faune et la flore du Portugal sont essentiellement d'origine européenne et africaine. Au nord, où le taux de pluie est le plus élevé du pays, plus de 50 % des plantes sont d'origine européenne. En ce qui concerne Porto, saviez-vous que la ville abritait des arbres centenaires du monde entier ? Par ailleurs, elle possède une grande biodiversité avec des espèces diversifiées (libellules, salamandres, chauves-souris). Enfin, la région nord a la chance de posséder l'un des plus beaux (et unique) parc national du pays : le Parc national de Peneda-Gerês.

Le parc national de Peneda Gerês

Le Parque nacional de Peneda Gerês (PNPG) est le seul parc national classé au Portugal. Situé dans la région nord, à moins de 100 km de Porto, il occupe une surface de plus de 70 000 ha et présente un grand intérêt biologique. L'objectif de la création de ce parc en 1971 était justement de préserver son patrimoine naturel : le sol, la faune, la flore et le paysage montagneux. Ici, l'activité humaine doit être en parfaite harmonie avec la nature et doit préserver les valeurs et traditions des villages de Pitões das Júnias et de Tourém.

Le PNPG est aussi classé PAN Park, titre européen concédé aux parcs de plus de 20 000 ha possédant un minimum de 10 000 ha de superficie sans intervention humaine, où la végétation et les animaux vivent librement. Autre critère important à respecter : l'application d'une politique de développement durable de conservation des espaces naturels et aussi de l'activité touristique. Actuellement, uniquement 11 parcs européens ont reçu ce titre.

De plus, c'est aussi un superbe endroit pour les randonneurs et pour pratiquer le canyoning.

Renseignements : www.adere-pg.pt et www.geira.pt

Adresses Futées de PORTO

Où ?
Quoi ?
Avis