Au bord de la grande plaine fertile appelée Ayquina ou Turi s'élèvent, vers le nord-ouest, les ruines de la pukara de Turi. Construite sur des contreforts assez bas, n'excédant pas 25 m, elle se différencie des pukaras de Quitor ou de Lasana aux plus fortes dénivellations. D'une superficie de 3,5 hectares, c'est le plus grand des villages atacaméens. Le peu de dénivellement a favorisé une architecture plus conventionnelle ou ordonnée, où se mêlent des habitations d'environ 5 sur 4 m, avec les silos attenants, des petits patios, des cours intérieures et des enclos communautaires. Ces derniers étaient sans doute un des éléments les plus importants dans une communauté plus pastorale qu'agricole. On remarquera quelques petites constructions circulaires, de 2 m de diamètre et d'une hauteur de 1,30 m. Ces constructions, dont l'usage n'a pas été totalement éclairci, se dressent par groupes de trois ou quatre. Et dans une zone plus élevée de la pukara, six de ces torreones forment un cercle de 14 m de diamètre. On considère que les matériaux employés pour les construire sont les meilleurs et que ce sont ces constructions qui ont le mieux résisté à l'épreuve du temps. Le matériau le plus communément utilisé pour les habitations est la pierre volcanique, plus difficile à travailler et à façonner. Ce n'est que vers la fin du XVe siècle, avec la conquête des Incas, que fut introduit à Turi l'usage de l'adobe qui, ici, se limite à quelques maisons seulement. La plus grande d'entre elles, qui est aussi la mieux conservée, mesure 9 sur 26 m. Elle est située à côté d'une assez grande place, isolée du reste du village par un mur défensif. Surnommée Casa del Inca (la maison de l'Inca) et également connue sous le nom d'église, sa magnificence et son isolement font penser aux archéologues qu'elle devait remplir des fonctions importantes, liées à l'administration inca de cette région andine. Par Turi passait en effet le tronçon du Chemin de l'Inca qui descendait de l'Altiplano. Le site fut occupé par les Espagnols au milieu du XVIe siècle, puis dépeuplé. On remarquera la muraille qui entoure le périmètre de la forteresse et qui fait un mètre d'épaisseur.

À voir / À faire à PUKARA DE TURI

Organiser son voyage à PUKARA DE TURI

Photos de PUKARA DE TURI

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

CHILI - ÎLE DE PÂQUES

Guide CHILI - ÎLE DE PÂQUES

CHILI - ÎLE DE PÂQUES 2018/2019

13.95 €
2018-01-03
600 pages
Ailleurs sur le web
Avis