Résultats Abbaye - Monastère - Couvent à PEJA (PEĆ)

MONASTÈRE PATRIARCAL DE PEĆ (MANASTIRI PATRIARKAL I PEJËS - MANASTIR PEĆKA PATRIJARŠIJA)

+381 39 43 17 99

L'avis du Petit Futé sur MONASTÈRE PATRIARCAL DE PEĆ (MANASTIRI PATRIARKAL I PEJËS - MANASTIR PEĆKA PATRIJARŠIJA)

Plaque millesim 2020

Avec ses églises aux murs rouges contrastant avec le vert des collines environnantes, ce complexe orthodoxe serbe de 3 ha marque l’entrée des gorges de la Rugova. Classé au patrimoine de l’Unesco, le monastère de Peć est, de par sa portée historique, l’un des plus précieux sites religieux d’Europe. Important foyer de la culture serbe, il recèle des fresques médiévales parmi les plus riches des Balkans. Aujourd’hui occupé par une vingtaine de moniales qui suivent toujours le calendrier julien et le Code de saint Sava, le monastère abrite les tombes de primats orthodoxes serbes, le plus ancien arbre du pays (le mûrier de Sham, lire ci-après), les ruines d’anciens bâtiments monastiques (lire ci-après également) et, surtout, quatre églises et narthex accolés qui forment un ensemble ecclésiastique presque sans équivalent dans l’histoire de l’architecture chrétienne.

Complexe ecclésiastique

Bâti entre le XIIIe et le XIVe siècle, le cœur du monastère de Peć est composé de quatre églises accolées et d’un narthex monumental. Un parcours suivant la chronologie de la réalisation des bâtiments et de leurs fresques est quasi impossible tant les périodes s’imbriquent. Nous proposons le parcours suivant :
1 - Narthex. Ajouté vers 1330 et remodelé deux siècles plus tard, ce portique monumental relie trois des quatre églises entre elles et en constitue le « vestibule ». Voir description ci-après.
2 - Église des Saints-Apôtres. C’est la plus ancienne des églises et le le catholicon (église principale) du monastère. Datant des années 1230-1240, elle est située au centre du complexe. Accès par le narthex. Voir description ci-après.
3 - Église Saint-Démétrios. Située au nord (à gauche) de l’église des Saints-Apôtres, elle fut achevée en 1324. Accès par le narthex. Voir description ci-après.
4 - Église de la Mère-de-Dieu-Hodegetria. Située au sud (à droite) de l’église des Saints-Apôtres, elle fut érigée presque en même temps que le narthex (années 1330). Accès par le narthex. Voir description ci-après.
5 - Chapelle Saint-Nicolas. C’est la première que l’on aperçoit en venant de l’entrée principale. Nettement plus petite que les autres bâtiments, c’est aussi la seule église à ne pas être reliée au narthex et la seule à ne pas avoir de dôme. Construite à la même période que le narthex et l’église de la Mère-de-Dieu (années 1330), elle est accolée au mur sud de cette dernière. Voir description ci-après.

Une rareté architecturale. Vu du ciel, le complexe ecclésiastique donne l’impression d’une seule église à trois dômes. Cela constitue un exemple quasi unique dans l’histoire de l’architecture chrétienne. Le seul monument qui s’en rapproche est le monastère du Pantocrator (XIIe siècle), à Constantinople. La comparaison avec les grands édifices byzantins fut d’ailleurs constamment à l’esprit des commanditaires du complexe de Peć. Pour les primats et souverains serbes, il s’agissait d’affirmer l’existence d’un patriarcat autocéphale, c’est-à-dire indépendant de celui de Constantinople. Cette volonté se ressent dans l’architecture des bâtiments marquée par deux courants artistiques locaux (l'école de la Raška, puis l’école serbo-byzantine), dans les inscriptions désormais non plus rédigées en grec mais en vieux-slavon (ancêtre de la langue serbe-croate actuelle) et, surtout, dans les fresques.

Fresques. La totalité des surfaces intérieures du narthex et des quatre églises a été peinte. Les fresques datent pour l’essentiel des XIIIe-XIVe siècles et des XVIe-XVIIe siècles, et sont particulièrement bien conservées à quelques exceptions près. Combinant les techniques d’application des pigments sur enduit humide (affresco) ou sec (a secco), les peintres ont réalisé des œuvres d’une grande variété, tant par leur qualités artistiques que par les thèmes traités. Largement influencés par l’iconographie byzantine, ils ont aussi tenté de se détacher de cet héritage en créant des thèmes rares ou inédits. Ainsi, les séries de portraits de saints serbes créés ici sont devenus une norme pour toutes les églises orthodoxes serbes. Réalisées à des périodes différentes, les fresques des cinq bâtiments reflètent aussi les évolutions artistiques et politiques des Balkans, jusqu’à incorporer des éléments de la culture ottomane, de la Renaissance italienne et de l’iconographie russe. Conçues dans le contexte d’une société largement illettrée, ces œuvres peuvent aujourd’hui se lire comme une immense bande dessinée relatant la vie, les mythes et les espérances des hommes du Moyen Âge.

Murs rouges. En 2006, l’ensemble des murs extérieurs des églises ainsi qu’une partie de ceux du narthex ont été peints en rouge brique (ou ocre). Cette couleur évoque les premières églises byzantines bâties en brique et symbolise le sang du Christ. Pour le patriarcat serbe qui a commandité l’opération, il s’agissait d’imiter la couleur du catholicon du monastère de Žiča (Serbie), qui lui-même reprend le rouge traditionnel de certains monastères du mont Athos (Grèce). Fondé par saint Sava et son frère, le roi Stefan Ier Nemanjić, le monastère de Žiča fut le premier siège du patriarcat autocéphale de Serbie en 1219. L’intervention a provoqué de vives critiques de la part de nombreux historiens de l’art pour qui cela dénature l’apparence originale du complexe. En effet, les murs extérieurs furent conçus soit pour rester vierges soit pour être décorés de fresques.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Trouvez un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Expériences & Boxs
  • Réservez une table
  • Activités & visites
5/5 (1 avis)
Partager sur

Informations et horaires sur MONASTÈRE PATRIARCAL DE PEĆ (MANASTIRI PATRIARKAL I PEJËS - MANASTIR PEĆKA PATRIJARŠIJA)

Tous les jours 10h30-14h, 15h30-17h30, dimanche 10h-18h – entrée libre – tenue correcte exigée – audioguide en français : 2 € – boutique (miel, icônes et raki réalisés par le monastère) – pièce d’identité à laisser au poste de sécurité.

Contactez-nous

+381 39 43 17 99

Avis des membres sur MONASTÈRE PATRIARCAL DE PEĆ (MANASTIRI PATRIARKAL I PEJËS - MANASTIR PEĆKA PATRIJARŠIJA)

1 avis
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
goboeuf
5/5
Visité en mai 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
à ne pas manquer
seul touriste sur place, accueilli par les soeurs du couvent, je vous conseille d'y aller car inoubliable de par sa beauté
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Êtes vous sur de vouloir dépublier votre avis ?

    Oui, je suis sur

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !