Ville mythique, berceau des Etats-Unis, Philadelphie répond à toutes les attentes du voyageur curieux d'art et d'histoire. C'est là que fut signée la Déclaration d'Indépendance, là encore que fut débattue la Constitution, là que Benjamin Franklin mit au point de nombreuses inventions et les bâtiments de la ville sont riches de cette histoire. L'offre culturelle mérite également tous les superlatifs : on y recense le 3e plus grand musée d'art des Etats-Unis et une des collections privées les plus belles du monde (la Fondation Barnes). Philly, c'est aussi une ville aux dimensions européennes que l'on parcourt à pied et dans laquelle il est très facile de se repérer. On la découvre à son rythme, en déambulant de petits cafés sympathiques en rues bordées de maisons de briques rouges, des boutiques délirantes de South Street aux restaurants huppés de Rittenhouse Square, sans oublier d'explorer le Philly branché en flânant dans Northern Liberties, le quartier des artistes et celui, émergent, de Fishtown. La chaleur de l'accueil américain devrait achever de rendre cette visite inoubliable.

Les alentours ne sont pas en reste et la Pennsylvanie, proche de la nature, réserve de belles surprises. La campagne autour de New Hope ou les jardins de Longwood sont des havres de paix aux couleurs magnifiques. On peut revivre l'histoire américaine en explorant les champs de bataille de la guerre de Sécession, à commencer par Gettysburg où s'est tenue la bataille la plus meurtrière du conflit. A Valley Forge, où l'armée continentale menée par George Washington a dressé son campement à l'hiver 1777, c'est un tournant de la guerre d'Indépendance que le voyageur est invité à redécouvrir. Enfin, à une heure et demie de Philadelphie, il est possible de vivre au temps de La Petite maison dans la prairie en partant à la rencontre d'une minorité fascinante : les fameux Amish qui refusent le monde moderne pour suivre à la lettre les préceptes de la Bible. L'océan n'est pas très loin non plus, de l'autre côté du Benjamin Franklin Bridge dans le New Jersey. La Jersey Shore offre des kilomètres de plage, de sa pointe sud avec la pittoresque Cape May et, en remontant vers le nord, Atlantic City avec ses casinos de légende et son Boardwalk si souvent représenté sur le grand comme le petit écran, puis Asbury Park, station balnéaire version hippie qui attire les citadins de la côte Est en manque de farniente. Enfin, on flânera sur le campus de Princeton, agréable petite ville à l'intérieur de l'Etat, surtout connue pour sa prestigieuse université qu'ont fréquentée le président Woodrow Wilson, l'écrivain F. Scott Fitzgerald et l'entrepreneur devenu milliardaire Jeff Bezos, preuve que le New Jersey est aussi un pôle créatif et culturel.

 

L'équipe de rédaction


REMERCIEMENTS. Un immense merci à toutes les personnes rencontrées lors de ce séjour, en particulier aux professionnels du tourisme et de l'hôtellerie pour leur aide et leur hospitalité.

Les lieux incontournables de PHILADELPHIE

Comment partir à PHILADELPHIE ? Nos conseils & astuces

    Organiser son voyage à PHILADELPHIE

    Les circuits touristiques à PHILADELPHIE

    Philadelphie, berceau historique des États-Unis

    Un séjour à Philadelphie permet de plonger au coeur de l'histoire américaine, notamment en visitant l'Independence Hall, mais aussi le Philadelphia Museum of Art et la Barnes Foundation. On ira égalem...

    Une semaine de culture, de Boston à Washington

    Entre le Museum of Fine Arts et le palais vénitien d'Isabella Stewart Gardner, Boston ouvre la danse avec grâce. Viennent ensuite New York et ses MET et MOMA, puis Philadelphie, avec notamment la Barn...

    Photos de PHILADELPHIE

    Découvrir PHILADELPHIE

    Les plus de Philadelphie

    <p>Musée Rodin, Philadelphie.</p>

    Musée Rodin, Philadelphie.

    Le berceau de la nation américaine

    Les Etats-Unis sont nés dans cette partie de la côte Est. Philly, c'est le America's most historic square mile, l'endroit le plus riche d'histoire en Amérique. Les principaux sites historiques sont regroupés dans le même périmètre : Liberty Bell, Independence Hall, President's House... On y apprend donc beaucoup sur la naissance des Etats-Unis et les valeurs de liberté et de démocratie qui définissent le pays en visitant les musées de la ville. La Déclaration d'indépendance a été signée en 1776 par Thomas Jefferson et Benjamin Franklin, dans le Independence Hall et la future Constitution qui débute par ce fameux " We, the people " (nous, le peuple) y a été débattue. Les rues bordées de maisons de briques rouges dans le quartier historique, notamment Elfreth's Alley, sont pittoresques et c'est dans l'une d'elle que Betsy Ross a cousu le premier drapeau américain.

    Par ailleurs, dans la campagne de Pennsylvanie, autour de Lancaster, se trouve des communautés amish parmi les plus importantes du pays. Ils font partie des premiers habitants de la région. Le temps semble s'y être arrêté : ils se déplacent en carrioles, cultivent la terre à l'aide de chevaux et de mules et n'ont, pour la plupart, pas l'électricité. Ils sont arrivés au début des années 1700, fuyant les persécutions dont ils faisaient l'objet en Europe (ils refusaient notamment le baptème des enfants, préconisant celui des adultes) et attirés par les principes de tolérance et de liberté de conscience prônés par William Penn.

    Une population accueillante

    Les habitants de Philadelphie sont chaleureux et accueillants. Le voyageur, tout au long de son périple, découvre combien le contact est aisé avec les habitants toujours prêts à discuter et à raconter " leur " Philly.

    On peut compter sur les Américains pour renseigner et aider le visiteur égaré. N'hésitez pas à vous rendre dans les offices de tourisme (Visitors Centers), le personnel très qualifié se fait un plaisir d'orienter les voyageurs. En outre, on accorde, de manière générale aux Etats-Unis, une grande importance à la notion de service. Il est donc dans l'ensemble très facile d'être bien reçu.

    Une offre artistique de qualité

    L'offre culturelle et plus particulièrement artistique est très riche à Philadelphie. Sur la majestueuse artère Benjamin Franklin se trouvent le musée Rodin (qui présente ses bronzes, des dessins, des gravures), le musée Franklin (sur les sciences) et surtout le magnifique Philadelphia Museum of Art, dont les marches ont été rendues célèbres par le film Rocky, et dont la collection est tout simplement fantastique. Dans le centre-ville, la Pennsylvania Academy of Fine Arts est dotée d'une belle collection d'artistes américains. Sans oublier, la splendide Barnes Foundation, rapatriée en 2012 dans un magnifique bâtiment sur Benjamin Franklin Parkway après une première vie à Lower Merion, dans la banlieue de Philly. Cette incroyable collection privée regroupe les plus grandes oeuvres impressionnistes, en dehors de France.

    De plus, l'art orne aussi les façades de nombreux édifices. Surnommée la capitale mondiale des fresques murales, Philadelphie se targue d'en avoir plus de 3 600. Elles reflètent la culture des divers quartiers de la ville.

    La scène culinaire

    Au cours des dernières années, Philadelphie a connu une vraie révolution dans le secteur de la restauration, autant par la diversité culinaire que par la qualité. La ville foisonne de restaurants haut de gamme (malgré la fermeture en 2014, après 43 ans d'existence, du mythique Bec Fin, du chef français George Perrier), de bistrots au charme local, dont de nombreux avec terrasses. Les influences sont diverses. Fruits de mer, hamburgers créatifs, spécialités afro-américaines comme les côtes de porc à la sauce barbecue, plats italiens ou authentiques sushis, le choix est large. Deux chefs tiennent le haut du pavé, avec respectivement 10 et 20 restaurants dans la ville : Jose Garces et Stephen Starr. Les restaurants de Starr sont tous des succès tant pour l'atmosphère différente dans chacun d'entre eux que pour l'excellente cuisine (américaine, mexicaine, anglaise, cubaine, italienne, japonaise et même française). Quant à Garces, il a remporté en 2009 le prix du meilleur chef décerné par la prestigieuse fondation James Beard. Les petits restaurants de quartier n'ont rien à envier aux grandes tables et on trouve un peu partout dans Philadelphie d'excellentes pizzas, de copieux brunchs et de délicieux burgers.

    Il est impossible de parler nourriture à Philly sans mentionner également le cheesesteak, un sandwich typique de Philadelphie, mis au point il y a près de 80 ans. Il est composé de fines tranches de boeuf recouvertes de fromage américain dans un pain baguette. Vous en trouverez partout, mais il faudra se rendre dans South Philly et choisir entre les deux concurrents mythiques qui se toisent d'un côté et de l'autre de South Street, Geno's et Pat's.

    La ville regorge aussi de petits endroits où déguster sur le pouce des hoagies (sandwichs italiens composés de poivrons, d'oignons, de fromage et de charcuterie) ou des bretzels (notamment au Reading Terminal Market).

    Un temple du shopping

    Si l'on pense plus volontiers à la voisine New York à l'heure de refaire sa garde-robe, Philly n'a pourtant rien à envier à Big Apple. D'autant que la cité de Pennsylvanie a un argument de choix : tous les vêtements et les chaussures sont détaxés (-10 % environ) ! On peut donc remercier le fondateur de la province de Pennsylvanie William Penn. Cet adepte de la société libérale, qui a fondé Philly en 1682, l'a décidé ainsi pour lutter contre la pauvreté et s'assurer que toute le monde pourrait se chausser et s'habiller correctement. Pour ne rien gâcher, le plus grand mall de la côte est, King of Prussia, se trouve à une petite demi-heure. Sinon, on prendra la direction de Rittenhouse Square pour les boutiques de luxe, de Old City pour les adresses branchées, de Walnut et Chestnut pour les grandes enseignes, de Antique Row pour les antiquaires, etc.

    Reportages & actualités de PHILADELPHIE

    Avis