Dès le début du XXe siècle et après un rapide passage sur la côte Est des États-Unis, les grands studios américains se sont installés à Los Angeles dans le quartier d'Hollywood. Les conditions météorologiques idéales de la Californie et la proximité des paysages somptueux de l'Ouest américain offraient les conditions parfaites pour la réalisation des westerns si populaires au temps du cinéma muet. Depuis lors, Los Angeles a su imposer sa suprématie sur le cinéma mondial et une balade à Hollywood vous permettra de plonger au coeur du 7e art américain, tout en essayant de comprendre les clés de son succès.

Sur les traces des stars

Vous pouvez commencer par la découverte d'un des grands studios d'Hollywood, en fonction de vos films ou séries préférés. Si vous êtes un inconditionnel d'Alfred Hitchcock, vous pouvez visiter l'effrayant Bates Motel du film Psycho en vous rendant dans les studios d'Universal. On y découvre aussi les décors de la série Desperate Housewives et on y approche le fameux requin du film Les dents de la mer de Steven Spielberg... Consulter les sites Internet de chacun des grands studios (Universal, Warner, Sony, Paramount...) pour connaître la liste des décors de films et séries auxquels vous aurez accès mais aussi des autres activités qui y sont proposées (projections 3D, parcs d'attractions thématiques) afin de pouvoir vous décider !

Après la visite d'un studio, rendez-vous sur Hollywood Boulevard et son incontournable " Walk of fame ". Créée en 1958, cette promenade des célébrités immortalise les plus grands noms du show-business en leur offrant une étoile. On y croise en majorité des célébrités du cinéma, mais des musiciens et autres stars viennent compléter la liste de plus de 2 000 noms. Le boulevard est toujours plein d'artistes de rue qui savent rendre votre visite festive. Au niveau des étoiles se trouve aussi le musée de cire Madame Tussauds, incontournable pour les aficionados du glamour américain. Avec des figurines à plus de 300 000 US$, vous aurez sans aucun doute l'impression de rencontrer les célébrités de vos rêves tant la perfection est trompeuse. À vous les photographies avec Beyonce, Quentin Tarantino ou encore Jackie Chan ; des artistes de toutes les disciplines y sont représentés, dans une ville ou cinéma et art contemporain n'ont jamais été aussi proches.

Le nouvel eldorado des artistes

Depuis que les loyers ont explosé dans les quartiers périphériques de Manhattan à New York, de nombreux artistes et créatifs qui avaient trouvé refuge à Brooklyn déménagent désormais à Los Angeles, où la vie est plus douce et moins chère. Avec eux, un nouveau dynamisme s'est emparé de la scène culturelle artistique de la ville. Une cinquantaine de galeries d'art se sont ouvertes ces deux dernières années, des maisons haute-couture s'y sont installées et on ne parvient plus à dénombrer les concerts et soirées dans les clubs des quartiers branchés qui s'y tiennent. Autant dire que si vous souhaitez avoir un aperçu de la création contemporaine américaine, vous avez atterri au bon endroit. Premier passage obligatoire non loin de West Hollywood, le Los Angeles County Museum of Art (LACMA), qui propose à travers des expositions permanentes et temporaires de découvrir sa collection de plus de 150 000 oeuvres d'art issues de la période précolombienne à aujourd'hui. Rénové en 2008 grâce au travail de l'architecte Renzo Piano, le LACMA comprend 7 bâtiments dispersés dans le parc Hancock, couvrant une superficie totale de 8 hectares. Pour les passionnés, il faut donc prévoir au minimum une journée complète pour se lancer dans l'exploration de ce royaume des arts.

Dans le centre-ville, le Musée d'Art contemporain (MOCA) est aussi devenu un des hauts lieux de la culture de " L.A. " en proposant des expositions d'artistes émergents comme déjà confirmés. Le Getty Center, sur les hauteurs de la ville, vous offre quant à lui un cadre de balade somptueux grâce à son jardin botanique de toute beauté et sa vue à 360° sur la ville, tout en proposant une collection honorable des grands maîtres du pré-XXe siècle, ainsi qu'un fond photographique intéressant. Ces musées proposent aussi des programmations de concerts et spectacles qui valent le détour, pensez donc à visiter leur site Internet avant de vous y rendre.

Pour vos soirées, le Walt Disney Concert Hall peut constituer une halte envoûtante tant par son architecture que par sa programmation. Dessiné par Frank Gerhy et ouvert en 2003, l'établissement est notamment réputé pour son excellent système acoustique. On vient y écouter de la musique classique, il est le siège de la Philharmonie de Los Angeles. Pour des concerts de musiques actuelles, des salles comme le Fonda Theater, le Hollywood Bowl ou le club Nokia sont des valeurs sûres.

Si vous souhaitez découvrir les nuits chaudes de la ville, le club Avalon est un classique et vous donnera l'occasion de danser jusqu'au bout de la nuit sur des sonorités électroniques. Pour les plus endurants, à environ deux heures au sud de la ville, le festival Coachella se tiendra en 2019 les week-ends du 12-14 et 19-21 avril et proposera comme chaque année des concerts d'artistes émergents comme de superstars. Aujourd'hui considéré comme un des festivals américains les plus importants, renseignez-vous sur sa programmation très diverse avant votre départ (Major Lazer, Guns N'Roses, Mbongwana Star, Ibeyi...), vous pourriez facilement être tenté !

La nature à portée de main

Que ce soit dans la ville ou à ses abords, il est facile de profiter pleinement de la nature à Los Angeles. On pense tout de suite à Venice Beach et Santa Monica, leurs promenades et leurs grandes plages de sable fin où les surfeurs viennent se déchaîner contre les vagues du Pacifique. Le Griffith Park situé au nord de la ville s'étend sur près de 2 000 hectares et constitue aussi une étape idéale. En amoureux comme en famille on peut partir à sa découverte à dos de cheval jusqu'au coucher du soleil et profiter d'une vue exceptionnelle sur Hollywood. Pour une véritable immersion dans la nature américaine, la Californie et ses parcs nationaux regorgent de paysages sublimes à quelques heures de Los Angeles. À environ 4 heures de voiture se trouve par exemple le Sequoia National Park à la nature inoubliable. Les sequoias y sont gigantesques et on y a recensé le plus gros arbre du monde (83 mètres de haut et 8 mètres de diamètre).

Non loin de là se trouve la fameuse Vallée de la Mort, dont la visite se fait plus aisément au printemps, la chaleur pouvant atteindre des records en été. La plus haute température sur terre y a d'ailleurs été enregistrée le 10 juillet 1913, le thermomètre ayant alors affiché 56,7 °C ! 4 jours sont suffisants depuis Los Angeles pour visiter ces deux parcs. Pour ceux qui décideront de partir plus longtemps, plusieurs choix s'offrent à vous. Par exemple partir à la découverte des meilleurs cépages américains en longeant la côte californienne en direction de San Francisco, ou tester votre chance en vous enfonçant dans le désert de l'Arizona, direction Las Vegas. 

 

Infos futées

 

Quand ? Les températures au printemps comme en été sont idéales, avec une moyenne de 20 °C en février qui monte progressivement jusqu'à 30 °C au mois d'août. La pluie est très rare durant ces deux saisons. La fréquentation touristique de la ville est plus importante en été, si vous souhaitez éviter les foules prévoyez donc un voyage au printemps.

 

S'y rendre. De nombreuses compagnies proposent des vols directs en direction de L.A. partant tous les jours depuis CDG (généralement 10h40 ou 11h40 de trajet).

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son voyage.

DISCOVER LOS ANGELES - Plus d'informations sur le site

BACK ROADS - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez