Située à une cinquantaine de kilomètres seulement de Dubrovnik, au pied de la montagne Orijen (1 893 m), Herceg Novi est une ville relativement récente si on la compare aux autres villes du littoral puisqu'elle n'a été fondée "  qu'à  " la fin du XIVe siècle. Constituée de petites places reliées entre elles par un réseau de ruelles pentues et d'escaliers, la vieille ville porte ici et là les témoignages de ses nombreux occupants. Turcs, Espagnols, Vénitiens et Autrichiens ont à tour de rôle renforcé les fortifications de la ville et laissé un peu partout leurs empreintes. Souvent décrite comme une "  cité-jardin  ", Herceg Novi conserve également entre ses murs un important témoignage de son passé maritime. Sa végétation méditerranéenne dense est le résultat de l'apport par des générations de marins de cactus, magnolias, grenadiers, agaves, eucalyptus et des dizaines d'autres plantes exotiques. Toutes ces plantes, qui embaument la ville par les chaudes journées d'été, contribuent largement à son charme. Ce "  jardin botanique  " sauvage et sans doute aussi le climat particulièrement clément dont bénéficie la ville ont fait d'Herceg Novi une cité particulièrement appréciée des artistes.

Histoire

Herceg Novi, une des plus jeunes bourgades de l'Adriatique, s'est appelée Sveti Stefan puis Novi, Castrum Novum et Castel Nuevo. Son nom actuel remonte à l'époque du règne du duc (herceg) bosniaque Stjepan Vukšić qui fortifia la ville au milieu du XVe siècle (et dont l'Herzégovine actuelle tire son nom). Elle a été fondée à la fin du XIVe siècle (1382) par le roi bosniaque Tvrtko Ier afin de concurrencer Dubrovnik dans le commerce du sel. Conquise par les Turcs un siècle plus tard, elle reste sous leur domination pendant 200 ans à l'exception des années 1538-1539 durant lesquelles elle passe aux mains des Espagnols. Ces derniers, pendant leur bref passage, entreprennent la construction de nouvelles fortifications. En 1687, les Vénitiens, aidés notamment des Monténégrins, parviennent à expulser les Ottomans de la ville qui devient alors vénitienne jusqu'à la chute de la république de Venise en 1797. Comme toutes ses consoeurs des bouches de Kotor, Herceg Novi connaît alors une période mouvementée durant laquelle elle passe, tel un pion, entre les mains de plusieurs grandes puissances européennes d'alors. D'abord autrichienne (1797-1806), elle passe ensuite aux mains de la Russie (1806-1807), puis de la France (1807-1813), de la Grande-Bretagne et du Monténégro avant de repasser sous domination autrichienne comme le reste de la côte dalmate, de 1814 à la fin de la Première Guerre mondiale. Elle est finalement intégrée au royaume des Slaves du sud, qui inclut la baie de Kotor, en 1923.

Les lieux incontournables d'HERCEG NOVI (ХЕРЦЕГ НОВИ)

Comment partir à HERCEG NOVI (ХЕРЦЕГ НОВИ) ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à HERCEG NOVI (ХЕРЦЕГ НОВИ)

Photos d'HERCEG NOVI (ХЕРЦЕГ НОВИ)

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

MONTÉNÉGRO

Guide MONTÉNÉGRO

MONTÉNÉGRO 2017/2018

14.95 €
2017-07-12
288 pages
Ailleurs sur le web
Avis