À 46 km au nord-ouest de Guapi, l'île Gorgona est un vrai paradis pour les amoureux de la nature et de la plongée sous-marine. Cet îlot (24 km² pour l'île principale, située à 56 km des côtes continentales, dont le point culminant est le Cerro Trinidad, 338 m) fut déclaré Parc national en 1984, sur une superficie de 61 687 ha, dont 97 % sont constitués par les récifs coralliens.

Gorgona fut habitée par une culture précolombienne, Tumaco-La Tolita. Douze pétroglyphes datant de 1 300 avant notre ère y ont été découverts. On peut en voir trois sur place, les neuf autres se trouvant pour l'instant au British Museum à Londres. Diego de Almagro, second du fameux conquistador Francisco Pizarro, de la flotte espagnole qui s'en allait mater l'Empire inca, la découvrit en 1524. Il l'appela San Felipe, mais son nom définitif lui a été donné par Pizarro, qui dut se résoudre à y enterrer 87 de ses 170 hommes, attaqués et tués par les nombreux serpents. Pizarro fit alors appel à la mythologie grecque et aux trois muses, dont les cheveux étaient des serpents. Par la suite, de nombreux pirates (Bartolomé Sharp en 1679, John Cook en 1684 et Wood Rogers en 1709, notamment) y établirent leurs quartiers pour attaquer les navires espagnols revenant du Sud. Au XIXe siècle, l'île fut achetée par la famille Payan, qui y construisit une hacienda, nuisant de façon irrémédiable à la forêt primaire qui la recouvrait. En 1954, le gouvernement la rachète et décide d'y établir une prison, une sorte d'Alcatraz, qui ouvre ses portes en 1960. Ce paradis sera alors un enfer pour plus de 2 000 prisonniers, et ce jusqu'en 1984. Il suffit de se balader dans les ruines de l'ancienne prison pour imaginer le calvaire vécu par ceux qui y furent enfermés.

On pourra découvrir de nombreux animaux sur terre (singes capucins, serpents, iguanes, etc.) comme en mer (requins, tortues, barracudas et baleines en saison), parfois à quelques mètres seulement des belles plages. Un des lézards devrait attirer votre attention, car il est tout bleu ! Cette petite merveille est une espèce endémique. Il existe 4 espèces de serpents venimeux : le rabo de aji (aux anneaux jaunes et noirs), le coral (anneaux rouges, blancs et noirs), la talla X (le plus dangereux de tous) et le pelamis ou " serpent marin du Pacifique " (qui, en général, se rencontre en mer). À noter que si l'alcool est interdit sur l'île, c'est parce qu'il est très délicat d'appliquer un vaccin contre une piqûre de talla X quand une personne est imbibée d'alcool.

Les mois les plus pluvieux sont septembre et octobre, les moins pluvieux, février et mars. L'humidité moyenne est de 90 % et la température frise les 28 °C en permanence. 85 % de l'île est recouverte d'une dense forêt tropicale, où l'on a pu identifier pas moins de 40 familles botaniques. Au large, les cachalots et les baleines à bosse assurent un spectacle de toute beauté, surtout de juillet à octobre. Le mois d'août, le mois de janvier et la Semaine sainte sont les périodes les plus touristiques.

Adresses Futées d'ISLA GORGONA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à ISLA GORGONA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
Hébergements & séjours
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos d'ISLA GORGONA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

COLOMBIE

Guide COLOMBIE

COLOMBIE 2020/2021

14.95 €
2019-11-20
480 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.