SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BYLLIS

Site archéologique |

L'avis du Petit Futé sur SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BYLLIS

Plaque millesim 2020

Billys fut fondée au IVe s. av. J.-C. par la tribu semi-hellénisée des Bylliones. Selon la mythologie grecque, c’est le sanguinaire Néoptolème, fils d’Achille, qui décida de s’installer ici à son retour de la guerre de Troie. Elle fut conquise vers 314 av. J.-C. par Cassandre de Macédoine. La cité aurait ensuite été dirigée par des rois illyriens avec un intermède de domination par Pyrrhus, roi des Molosses et de Macédoine. La cité s'allia aux Romains contre la reine illyrienne Teuta et devint colonie impériale à l'époque d’Auguste (Ier s.). À la fin du IVe s., la ville fut presque entièrement détruite par les Wisigoths, mais reconstruite cinquante ans plus tard. Elle fut alors siège d'un évêché. Au VIe s., les invasions slaves entraînèrent son abandon définitif. Les premières véritables fouilles ont été menées pendant la Première Guerre mondiale par des troupes autrichiennes stationnées dans la région de Mallakastra. Il faut ensuite attendre 1978 pour que les archéologues albanais interviennent. Depuis 1999, une mission franco-albanaise menée par l'Institut archéologique de Tirana et par l'École française d'Athènes est à pied d’œuvre.

Visite – On distingue clairement les grandes deux périodes de développement de la ville : hellénistique (IIIe-IIe s. av. J.-C.) et paléochrétienne (IVe-.VIe s.). Le cœur hellénistique de Byllis comprend un théâtre d'une hauteur de 16 m, d'un diamètre de 78 m et pouvant accueillir 7 500 spectateurs ; un grand portique dominant la Vjosa ; une grande agora (4 ha) bordée de stoas (galeries) en équerre ; un stade et un gymnase. Durant la période romaine et au début de l’ère byzantine, Byllis devient le siège d’un évêché. Un ensemble de cinq basiliques sont construites. Les vestiges mettent en évidence le plan de la basilique épiscopale (« Basilique B »), assez caractéristique des constructions paléochrétiennes des Balkans : plan à trois nefs, nombreuses annexes, accès direct à la nef centrale par une ouverture à colonnes. On remarquera également le baptistère sur le côté sud de la basilique épiscopale ainsi que les mosaïques. La promenade est plaisante, quelles que soient ses connaissances. Même si l’on n’est pas 100 % fan de vieilles pierres, on peut toutefois y faire halte sur la route de Gjirokastra, ne serait-ce pour profiter d’une agréable balade au milieu de très beaux paysages. Sinon, les objets les plus précieux provenant de Byllis sont exposés au musée d’Archéologie, à Tirana.

SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BYLLIS
Je gagne 100 foxies
Partagez ce bon plan

Informations et horaires sur SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BYLLIS

Tous les jours 8h-18h (jusqu'à 16h en novembre-février) - 300 lek (-18 ans gratuit).

Message du propriétaire de SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BYLLIS

Stephanus de Byzance a écrit que Byllis a été établi par Neoptolemus, le fils d'Achille, ce qui signifie qu'il a été trouvé autour du 11ème siècle avant JC.


Malgré cette histoire, on remarque que les techniques de construction existantes datent le site au plus tôt 370-350 av. Vers 270 avant JC. la ville était le centre d'une organisation politique de l'époque, couvrant env 20 kilomètres carrés.


Byllis est devenu une colonie romaine pendant les premières années de la domination d'Auguste, et son nom est devenu Colonia Iulia Augusta.


Pendant le règne de l'empereur Justinien au 5ème siècle AC, Byllis est devenu un centre religieux important et plusieurs grandes basiliques paléochrétiennes ont été construites, toutes avec des mosaïques richement décorées.


En outre parlant à sa signification religieuse, le site a reçu un évêché au sein de l'Église orthodoxe orientale. En 586 AC, Byllis a été saccagée par des envahisseurs étrangers et a été abandonnée, pour ne plus jamais être habitée.

Informations

Byllis était autrefois la plus grande ville du sud de l'Illyrie et resta une ville importante pendant la domination romaine et byzantine en Albanie.


Les visiteurs peuvent toujours explorer les fondations restantes des murs de la ville d'origine, un amphithéâtre qui  initialement proposait 7500 sièges et les restes de la basilique.


Ses murs ont une longueur de 2250 mètres et couvrent une superficie de 30 hectares. En 49-48 av. J.-C., la ville céda aux  forces de César et servit de base à sa grande armée.


De nos jours, le site offre une vue imprenable sur la vallée de la rivière Vjosë et les montagnes environnantes sans oublier la mer adriatique que vous apercevrez au loin.


Détails culturels

Pour les Albanais, la ville de Byllis, datant du IVe siècle av. J.-C., est l'un des sites archéologiques les plus importants d'Albanie. Il a été la plus grande ville de l'Illyrie du Sud en raison de sa position dominante sur la rivière Vjosa. Avec ses ruines fascinantes parmi des vues à couper le souffle, l'ancienne ville de Byllis est l'un des nombreux trésors cachés du centre-sud de l'Albanie.


Notre site internet

N'hésitez pas à vous rendre sur notre site internet pour plus d'informations : http://www.byllis.com/ ou www.byllis.com


Video de SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BYLLIS

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !
    Jeu concours

    Les jeux concours du moment

    Gagnez votre séjour pour un Noël au pays des châteaux, en Touraine

    Un séjour exceptionnel pour 2 adultes et 2 enfants avec l'Agence Départementale du Tourisme de Touraine .