Les indigènes qui peuplaient la région avant la Conquête se faisaient appeler " Maleku ". Ils parlaient une langue proche du nahuátl de la côte pacifique, mais plutôt assimilée au chibcha des Ramas, Miskitos et Sumus de la côte atlantique. Ils appelaient l'actuel lac Nicaragua Ucurriquitúkara (" où la rivière converge "). Les Espagnols affublèrent les Maleku du nom de " Guatuzos " car ils peignaient leur visage en rouge, une couleur évoquant celle du rongeur guatusa (agouti). L'exploitation du caoutchouc à partir de 1860 fut le début de la fin pour ces farouches indigènes qui ne se soumirent jamais vraiment aux conquistadores ; ils furent utilisés comme esclaves (on disait alors " travailleurs ") et envoyés à Chontales, la région centrale du Nicaragua.

Ce refuge de vie s'étend sur une superficie de 430 km² au bord du lac Nicaragua, et héberge de nombreux écosystèmes : lagunes, humedales (prairies humides), forêts sèches et humides où vivent jaguars d'arbres, singes, crocodiles, tortues, toucans, iguanes... On y a recensé presque autant d'espèces d'oiseaux que dans l'ensemble de l'Europe (environ 370), soit l'une des plus grandes concentrations en Amérique centrale.

Plus de douze rivières sillonnent la réserve, mais la plus fréquentée est le río Papaturro, qui mène à un village-communauté fascinant. La flore y est absolument magnifique : plus de 315 espèces de plantes, au moins 130 espèces d'orchidées et des arbres de forêt primaire qui atteignent 35 m de haut ! Contrairement au río San Juan, si ample qu'on a parfois du mal à en apercevoir les berges, il s'agit ici de petits lacets qui serpentent dans une végétation luxuriante : autant dire que le spectacle est magique. Selon nous, il s'agit de la plus belle réserve du Nicaragua, et peut-être même d'Amérique centrale. La concentration d'animaux y est prodigieuse, et vous êtes certain de voir singes hurleurs, singes à tête blanche, tortues, caïmans (moins évident, mais on en voit ou du moins on les devine), iguanes...

Les oiseaux forment un véritable ballet (si beau qu'on a parfois les larmes aux yeux). On dit (et nous vous assurons que c'est vrai) qu'il y est possible d'observer plus de vie animale au cours d'une balade de quelques heures que pendant une semaine dans n'importe quel autre parc national du pays. Bref, vous nous avez compris : c'est une visite impérative pour tous les amoureux de la nature.

Les lieux incontournables de LOS GUATUZOS

Organiser son voyage à LOS GUATUZOS

Photos de LOS GUATUZOS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NICARAGUA - HONDURAS - EL SALVADOR

Guide NICARAGUA - HONDURAS - EL SALVADOR

NICARAGUA - HONDURAS - EL SALVADOR 2017

15.95 €
2017-05-17
576 pages
Avis