A mi-chemin entre le Mont-Saint-Michel et Caen, à 2h30 de Paris par la ligne Saint-Lazare-Granville, Vire, capitale du Bocage normand, mérite bien une virée. Pour sa gastronomie d'abord, la réputation de son andouille n'étant pas plus à faire que celle de ses produits laitiers Elle & Vire ou Coeur de Lion. Mais aussi pour ce qui reste de son patrimoine bâti, fort bien mis en valeur par des circuits d'interprétation dont on peut se procurer le plan à l'office de tourisme. Oui, Vire a été détruite à 95 % par les bombardements alliés en juin 1944, et oui elle témoigne surtout d'une architecture de la reconstruction, cependant elle a gardé les vestiges de la ville fortifiée qu'elle fut jadis (monumentale Porte Horloge) et même un très bel Hôtel-Dieu du XVIIIe siècle qui abrite aujourd'hui le musée municipal. On le sait peu, mais c'est à Vire que Guy Degrenne (un enfant de l'Orne) a ouvert en 1967 ses immenses ateliers de fabrication de couverts. On le sait, peut-être mieux, Vire est la ville natale de Michel Drucker. L'enfant du pays dont le papa, médecin, a mis au monde nombre de Virois, aime à revenir sur ses terres. Ou plutôt aime-t-il à les survoler. Si vous entendez le bruit d'un hélicoptère, c'est peut-être lui. Fière de son célèbre fils, Vire a donné son nom à un espace culturel " La Halle Michel Drucker " devant laquelle vous passerez forcément lors de votre séjour.

À voir / À faire à Vire

Organiser son voyage à Vire

Photos de Vire

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

CAEN - CALVADOS

Guide CAEN - CALVADOS

CAEN - CALVADOS 2019

9.95 €
2019-05-08
432 pages
Avis