QUARTIER DE ČARŠIJA (ЧАРШИЈА)

Plaque millesim 2018

Le centre-ville d’Ohrid ne se résume pas au petit « Vatican orthodoxe » que constituent les quartiers de Varoš, Kaneo et Plaošnik. L’héritage ottoman est bien présent avec la Čaršija qui appartient elle aussi au « patrimoine naturel et culturel de la région d'Ohrid » classé par l'Unesco. Ce « quartier du bazar » s’étend le long de la rue piétonne Sveti Kliment Ohridski. Très agréable, cet axe sud-nord en pente douce constitue à la fois le lieu préféré de promenade des habitants et un havre du shopping pour touristes.

Shopping

Boutiques de bijoux Rue Sveti Kliment Ohridski et sur la « place centrale ». C’est dans la Čaršija que l’on trouve le plus grand nombre de magasins et ateliers proposant les filigranes d’argent (de fins filaments d’argent soudés entre eux pour donner l’effet d’une broderie) et les perles d’Ohird (les écailles de la plašica, poisson endémique du lac proche de l'ablette, agglomérées et lissées par la main de l’homme). La plupart des vendeurs abusent les clients en cassant les prix avec des filigranes provenant de Turquie et des perles de Chine. Pour l’authenticité et la qualité, il faut se rabattre sur deux adresses fiables : Talevi (64, rue Sveti Kliment Ohridski) et Fiveli (13, rue Kosta Abraš, vers le port). Fondées dans les années 1920, ces deux ateliers proposent de vraies perles made in Ohrid, souvent montées sur filigranes (broches, boucles d’oreilles, pendentifs, etc.).

Marché municipal (Градски пазар) – Entre la place Kruševska Republika et le boulevard Turistička, derrière le tekké Zeynel Abedin Pacha. Hérité de la période ottomane, ce grand marché en partie couvert rassemble essentiellement des vendeurs de produits de bouche (fruits, légumes, épices, etc.), mais aussi des échoppes de vêtements et de souvenirs.

Monuments

Mosquée Ali Pacha (Џамија Али Паша) – Rue Sveti Kliment Ohridski. Constituant le cœur de la Čaršija, elle a été fondée en 1573 par le pacha (gouverneur local) Süleyman Paşa. Elle a pris son nom actuel après 1823, lorsque le gouverneur de Belgrade (Serbie actuelle), Maraşlı Ali Paşa, a étendu son sanjak (division administrative) jusqu’à Ohrid. De forme carrée (15 x 15 m), elle est surmontée d’une dôme octogonal monté sur tambour blanc, symbole de l'unicité de Dieu. Les techniques de construction utilisées indiquent que des maîtres artisans chrétiens de la région y ont œuvré. Elle comptait à l’origine deux minarets détruits l’un au cours de la Première Guerre balkanique (1912), l’autre durant la Seconde Guerre mondiale. L’intérieur est entièrement blanc avec quelques éléments en noyer, dont la galerie et une inscription de la Chahada (premier des cinq piliers de l’Islam). Restaurée en 2004, cette mosquée est à présent le centre de la communauté sunnite de la région.

Platane d’Ohrid (Охридскиот Чинар) – Place Kruševska Republika. C’est l’arbre le plus célèbre du pays. Désigné sous le terme turc générique de çınar (« sycomore »), il s’agit en fait d’un platane d'Orient (Platanus orientalis). Sans doute présent depuis début de la période ottomane, au XVe siècle, la légende locale veut qu’il ait été planté par saint Clément d’Ohrid, il y onze siècles.

Tekké Zeynel Abedin Pacha (Зејнел Абедин-Паша Теќе) Place Kruševska Republika. Il s’agit d’une ancienne mosquée fondée par le gouverneur Aliağazâde Zeynelâbidin Paşa au XVIe siècle. En 1766, elle fut confiée par décret du sultan à Şeyh Mehmed Hayati, chef spirituel de la confrérie soufie des halevis de Serres (aujourd’hui en Grèce). Le tekké (lieu de réunion et des derviches, comparable à un monastère) devint dès lors l’âsitâne (maison-mère) de la communauté halevi de tout le quart sud-ouest de l’actuelle République de Macédoine. L’ancienne mosquée fut conservée et d’autres bâtiments et türbes (tombeaux), dont celui de Şeyh Mehmed Hayati, furent ajoutés jusqu’au XIXe siècle. Surnommé tekké Halveti Hayati (Халвети Хајати Теќе) et aujourd’hui inutilisé, c’est l’un des très rares tekkés des Balkans doté d’un minaret (celui-ci date du XVIIe siècle).

Mosquée Hadži Torgut (Џамија Хаџи Торгут) – Place Kruševska Republika, juste à côté du tekké. C’est la plus ancienne mosquée d’Ohrid. Elle a été construite en 1466 à l’emplacement de l’église orthodoxe Sainte-Kyriaki (ou Sainte-Dominique). La légende veut que son minaret se soit écroulé plusieurs fois, jusqu’à ce qu’on y installe au somment la croix de l’ancienne église. Aujourd’hui encore, cas unique au monde, le minaret est surmonté d’une croix chrétienne stylisée de petite taille et le bâtiment porte depuis le surnom de « mosquée de la croix » (Крст Џамија).

Église de la Mère-de-Dieu de Kamensko (Црква Света Богородица Каменско) Rue Dimče Malenko, première rue à gauche avant le « platane d’Ohrid » en remontant la rue Sveti Kliment Ohridski - tous les jours 7h-17h, lundi 8h-13h. Cette église du XVIIe siècle remaniée jusqu’au XIXe siècle est officiellement dédiée à la Dormition de la Mère de Dieu. Elle se trouve dans le petit quartier de Kamensko qui jouxte la Čaršija sur les pentes est de la colline de la forteresse de Samuel. L’édifice abrite une belle iconostase en bois réalisée au XIXe siècle par les maîtres sculpteurs mijaks de la région de Debar. Une partie des fresques et les icônes de l’iconostase ont été réalisées en 1863 par le grand peintre Dico Zograf.

Tour de l’horloge (Саат-кули) – Rue Nada Fileva, 200 m au sud-ouest de l’église de la Mère-de-Dieu de Kamensko par la rue Dimče Malenko qui monte en lacets sur les pentes de la colline. Érigée en 1726, cette tour ottomane s’élève à 12 m de hauteur. Carrée et construite en pierre, sa partie supérieure et sa toiture sont en bois. Elle servait à l’origine à indiquer les horaires de prière des musulmans. Son mécanisme alla turca (plaçant le début de la journée au coucher du soleil) a été remplacé par un système classique alla franca (qui égrène les heures à partir de minuit) après les Guerres balkaniques (1912-1913). Celui-ci fonctionne toujours.

Je gagne 100 foxies
Partagez ce bon plan

Adresse et contacts :
QUARTIER DE ČARŠIJA (ЧАРШИЈА)

Sveti Kliment Ohridski
  Ohrid (Охрид)
Macédoine
Voir sur la carte

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Avis des membres sur QUARTIER DE ČARŠIJA (ЧАРШИЈА)

Note générale : 4.5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
2 avis
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en décembre 2018
Un lieu agréable, typique et vivant. Parfait pour manger un morceau à pas cher et pour déambuler. Petit néanmoins... à la taille de la ville !
Avis déposé le 07/02/2019 
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en juillet 2018
Ce quartier est très sympathique. Beaucoup de monde y promène le soir. On peut aussi admirer des petits spectacles folkloriques dans les rues. On peut y faire des achats de toutes sortes et y manger des glaces!
Avis déposé le 28/07/2018 
Je gagne 100 foxies

En savoir plus sur Ohrid

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !
    Jeu concours

    Les jeux concours du moment

    Remportez un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne !

    Un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne avec l'Office de Tourisme du Grand Reims .