PALAIS GYEONGBOKGUNG (PALAIS DU BONHEUR RADIEUX) - 경복궁

Palais à visiter
  • +82 23700 3900
161., Sajik-ro
Jongno-gu

Seoul
Corée du Sud - Voir sur la carte

Je gagne 100 foxies

Partagez ce bon plan

L'avis du Petit Futé sur PALAIS GYEONGBOKGUNG (PALAIS DU BONHEUR RADIEUX) - 경복궁

Plaque millesim 2018

Le palais du bonheur radieux fut construit par le roi Taejo en 1394 lorsqu'il installa sa capitale à Séoul. Il choisit un emplacement géomantique spécial, juste en dessous des monts Bugak, face au sud vers Namsan et le fleuve, pour bénéficier du gi (énergie) qui emprunte ce passage. Ce serait le point d'aboutissement d'une ligne de force partant du mont Baekdusan en Corée du Nord. Le complexe, comprenant près de 500 bâtiments, était le siège du pouvoir et la résidence royale. Il fut complètement brûlé en 1592 lors de l'invasion d'Hideyoshi, non pas par les Japonais mais par les esclaves royaux qui espéraient ainsi effacer les traces de leur condition. Il fut abandonné pendant 273 ans pour le Changdeokgung, jusqu'à ce que le régent Daewon-gun décide de le reconstruire selon les plans originaux en 1865. Les travaux s'achevèrent en 1872. Il ne fut habité que pendant 23 ans, le roi Gojong devant se réfugier à la suite de l'assassinat de la reine Min par les Japonais dans la légation russe, puis au Deoksugung. Les Japonais y installèrent le siège de leur gouvernement, entre le hall du trône et la porte Gwanghwamun, geste suprêmement symbolique. Ils déplacèrent la plupart des 200 bâtiments, réduisant leur nombre à une dizaine. Le gouvernement a engagé des travaux pour reconstruire peu à peu une partie de ces bâtiments détruits. L'accès au palais s'opère par la porte Gwanghwamun (la porte des mutations brillantes), centre spirituel de Séoul, construite en 1395 et principale porte du palais. Le roi seul pouvait passer par l'entrée médiane, tandis que les 2 passages latéraux étaient réservés aux officiels de haut rang. Les inférieurs devaient emprunter d'autres portes. Elle fut détruite en 1592, reconstruite dans les années 1860, puis déplacée par les Japonais dans le mur est. Son sommet fut détruit pendant la guerre de Corée. Elle fut à nouveau déplacée en 1968 vers son emplacement originel et restaurée. Le président Park Chung-hee écrivit lui-même l'enseigne en hangeul, et non en chinois. Sur les côtés, 2 animaux mythiques, haetae, protègent théoriquement le palais du feu. Il est également possible de pénétrer dans le complexe par la porte est (Geonchunmun). Avant de passer le guichet, il y a quelques petites pagodes transportées ici de différents endroits du pays. Une fois dans l'enceinte, apparaît la superbe pagode à 10 étages offerte en 1348 par un empereur mongol au roi coréen qui avait dû épouser sa fille. A l'ouest de la pagode, le hall du trône, Geunjeongjeon (le hall du gouvernement modéré), dresse sa magnifique structure au milieu d'une cour pavée. Ce bâtiment de 2 étages construit dans les années 1860 sur une double terrasse de pierre est le plus grand hall de bois ancien du pays. Il servait pour les audiences importantes et les cérémonies. Le trône est toujours présent, sous un dais sculpté et devant un beau paravent décoré des symboles de longévité. Devant le hall, une voie pavée mène aux escaliers de la terrasse. Seul le roi pouvait emprunter ce passage. Les hauts fonctionnaires étaient rangés sur le côté, les civils à droite, les militaires à gauche. Les pierres alignées le long de la voie indiquaient la place que devaient occuper les fonctionnaires selon leur rang. Les motifs sculptés de la balustrade, dont un phénix sur le plan incliné, symbole de l'autorité royale, sont remarquables. D'autres halls et pavillons existent mais certains d'entre eux sont actuellement fermés au public pour cause de reconstruction ou de restauration. Ceux qui se trouvent autour du hall du trône étaient dévoués au gouvernement et à l'administration du royaume (chijo). Les bâtiments où résidait la famille royale se trouvaient plus en arrière, dans le palais intérieur, comme le Gangnyeongjeon où habitait le roi, et le Gyoetaejeon, résidence principale de la reine, tous deux reconstruits en 1994. Les bâtiments, déplacés pour la plupart à Changdeokgung en 1919 ou détruits par les Japonais, sont en train d'être reconstruits. Il faut s'imaginer ce palais comme une succession de murs, de couloirs ouverts ou fermés, de galeries, de cours et d'enceintes : un vrai labyrinthe comparable à la Cité interdite de Pékin. Les halls et pavillons étaient en eux-mêmes assez modestes en taille comparés aux résidences royales occidentales, mais très nombreux, chacun ayant une fonction assignée. Le roi résidait dans le palais intérieur (yeonjo), au " sommet " ou au centre de cet ensemble cloisonné et structuré qui évoque bien les valeurs de cette société confucianiste : sa personne et son intimité étaient ainsi quasiment inaccessibles. A l'ouest, le magnifique Gyeonghoeru (le pavillon de l'assemblée heureuse) est l'un des plus grands pavillons de Corée avec ses 48 piliers donnant sur un bassin. Construit en 1412, il fut détruit en 1592, reconstruit en 1867, à nouveau endommagé pendant la guerre de Corée et finalement assez mal restauré (trop de ciment fut utilisé). Il servait aux fêtes et réceptions officielles, et même de lieu de passage du concours national gwageo. Jagyeongjeon était la résidence de certains membres de la famille royale. Son mur d'enceinte est bien conservé. Un hall d'audience privée, le Hamhwadang, se trouve en face d'un bassin rempli de lotus, réservé au délassement du roi et de sa famille. Un pont mène à une petite île où se dresse un très joli pavillon, le Hyangwonjeong. Le Donggung était la partie du palais réservée au prince. Jaseongdang et Bihyeongak, quartiers d'habitation de ce dernier et de sa femme, ont été reconstruits en 1999. Le mur d'enceinte du palais a été conservé, hormis sa portion sud, de construction récente. Les portes sud, est et nord sont d'origine. Dans le fond du complexe se trouvent l'Académie des arts et sciences, le musée de l'Artisanat d'art, et surtout le Musée folklorique. A l'extérieur du palais, au carrefour sur la droite, se dresse le Dongsipchagak, une tour de garde qui avait autrefois son équivalent au coin sud-ouest.

Informations et horaires sur PALAIS GYEONGBOKGUNG (PALAIS DU BONHEUR RADIEUX) - 경복궁

Ouvert de 9h à 17h (jusqu'à 18h de mars à mai et 18h30 de septembre à octobre), fermé le mardi. Entrée : 3 000 wons. Visites guidées en anglais tous les jours à 11h, 13h30 et 15h30.

Avis des membres sur PALAIS GYEONGBOKGUNG (PALAIS DU BONHEUR RADIEUX) - 경복궁

Note générale : 4.5 / 5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
11 avis d'internautes
Avis déposé le 03/03/2019 à 13:25
Note globale :
Visité en novembre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Magnifique Palais
Ce palais a une très belle architecture extérieure et est rempli d' histoire. La visite guidée est très bien faite et est utile.
Il est situé dans un endroit calme et paisible.
Avis déposé le 31/12/2018 à 12:59
Note globale :
Visité en octobre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Palais immense et riche en couleur au centre de la ville qui mérite une visite. Pour notre part, nous somme arrivé le jour de la fête national coréen et énormément de gens etait en costume traditionnel. Une manière original de découvrir les lieux.
Avis déposé le 26/10/2018 à 17:55
Note globale :
Visité en octobre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Palais très agréable à visiter, les peintures ne diffèrent pas des autres palais, toujours assez simples en Corée mais l'ensemble des batiments est harmonieux, les jeunes filles en tenue traditionnelle apporte beaucoup de charme aux lieux (on ne paie pas l'entrée en tenue traditionnelle et pour les + 65 ans)
Avis déposé le 29/08/2018 à 06:52
Note globale :
Visité en juin 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
immense palais situé au bout de la place Gwanghwamun. Beaucoup de monde dont de nombreuses touristes en tenue traditionnelle. Prévoir 2 à 3 heures pour visiter l"ensemble du palais.
Avis déposé le 29/07/2018 à 08:54
Note globale :
Visité en avril 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visite agréable du Palais et de ses jardins au printemps où on peut apprécier les nombreux touristes en costume traditionnel. L'architecture et l'organisation du site est à l'image des palais et temple du pays
Palais Gyeongbokgung, avril 2018, SB
Palais Gyeongbokgung, avril 2018, SB
Palais Gyeongbokgung, avril 2018, SB
Palais Gyeongbokgung, avril 2018, SB

Je gagne 100 foxies

Participez
à la communauté

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !