Au bout des 44 kilomètres et des innombrables virages de la route de l'Amitié - construite par la France il y a une vingtaine d'années - s'ouvre une courte plaine que Jacmel prolonge jusqu'à la mer. Bornée à l'ouest par la Grande Rivière, la jolie petite ville se déploie, tel un amphithéâtre coloré, le long de rues étroites et pentues. Des doutes subsistent quant à ses origines. Correspond-elle à cette Villanova de Yaquimo, établie par Ovando après le massacre de Xaragua en 1503 ? Y avait-il auparavant une forte présence indienne dans la zone ? Autant de questions qui demeurent aujourd'hui sans réponses certaines.

Jacmel a toutefois décidé de fêter son tricentenaire en juillet 1998, considérant ainsi que l'implantation d'un comptoir de la Compagnie de Saint-Domingue était son véritable acte de naissance. C'est de cette époque, en effet, que date sa vocation commerciale. Vocation qui s'affirmera surtout au XIXe siècle avec le grand boom du café.

En 1850, une compagnie relie régulièrement Jacmel à Southampton, un peu plus tard la ligne Jacmel-Le Havre est ouverte. Le quartier du bord de mer, composé d'entrepôts et de magasins, connaît une prospérité à peine entamée par le grand incendie de 1895. En 1925, Jacmel est la première ville à avoir l'électricité, ce qui lui vaut le surnom de " cité de lumière ". Avec la crise de 1929 et la chute du cours du café, le déclin s'amorce. François Duvalier portera le coup fatal en centralisant toute l'activité maritime du pays à Port-au-Prince.

Jacmel, même si elle a durement souffert du tremblement de terre de 2010, avec 60 à 80 % de destructions, reste la destination idéale pour les courts séjours, en particulier durant le carnaval et à l'occasion de la fête patronale du 1er mai. Elle donne alors l'illusion d'une bourgade animée, tournée tout entière vers la fête. En dehors de ces deux moments, on voudrait l'imaginer sous les traits d'une ville cultivant la nostalgie de l'époque où un steamer européen mouillait mensuellement dans sa baie, et où chaque maison recelait un poète. Elle est en fait tournée vers l'avenir et chacun vaque à ses occupations pour se construire un meilleur avenir. Cité des artistes, on y découvre une multitude de petits ateliers à chaque détour de rues. Un des projets de reconstruction inclut d'ailleurs un marché dédié aux artistes et artisans au centre de la ville. Les travaux vont bon train et début 2018, la ville avait déjà repris fière allure.

Les lieux incontournables de JACMEL

Photos de JACMEL

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2018-06-27
240 pages
Ailleurs sur le web
Avis