Guide de DELHI : Survol de Delhi

Le temple Sikh Gurdwara Bangla Sahib.
Le temple Sikh Gurdwara Bangla Sahib.
Géographie
Territoire de Delhi

Entouré par les États de l'Haryana et de l'Uttar Pradesh, le territoire de Delhi s'étend sur une superficie de 1483 km2. Regardant le grand désert du Rajasthan vers l'ouest, la capitale de l'Inde se situe entre les hauteurs de l'Himalaya et la chaîne des monts Aravali. Les extrémités occidentales de l'immense plaine du Gange couvrent la plus grande partie de la ville. Sa localisation à la base du triangle irrégulier du grand plateau indien en fait une région fortement sismique.

La rivière Yamuna, affluent du Gange, s'écoule du nord au sud dans une plaine alluviale fertile. Si les terrains agricoles de cette dernière nourrissent les habitants, ils sont malheureusement sujets à des inondations régulières.

Haryana

L'Haryana entoure Delhi du nord au sud par son flanc ouest. L'Etat s'étend sur une superficie de 44 200 km². Il est bordé des collines de Shivalik au nord-est, des plaines sablonneuses semi-désertiques au sud, la chaîne des Aravali au sud et parcouru par l'immense plaine traversée par la Yamuna et le Ghaggar en son coeur.

Uttar Pradesh

L'Uttar Pradesh est le quatrième plus grand État du pays et l'un de ses plus peuplés. Agra, située à 230 km au sud de New Delhi, fait partie de la plaine du Gange, aux terres alluviales hautement fertiles. L'État est délimité par les collines de Shivali au nord-est, le long de la chaîne himalayenne et les collines de Vindhya au sud. Il s'étire aux portes de Delhi et de Jaïpur au nord-ouest.

Rajasthan

Le Rajasthan est le plus vaste des États indiens. Il est scindé en deux par la chaîne des Aravali qui le parcoure du sud-ouest au nord-est. À l'ouest de la chaîne s'étend le désert rocailleux et poussiéreux du Thar. Jaïpur, la capitale de l'État, se situe à l'est du Rajasthan, à 260 kilomètres au sud-ouest de New Delhi.

Climat

Du fait de sa localisation géographique, Delhi possède un climat " extrême " avec des étés très chauds et secs et des hivers rigoureux.

En été (avril-juillet), il est fréquent que le thermomètre atteigne les 45 °C. Viennent ensuite les pluies de la mousson (juillet-septembre) qui, bien que très atténuées, apportent 90 % des précipitations annuelles et rafraîchissent un peu les habitants. Durant l'hiver (décembre-janvier), il n'est pas rare d'allumer un feu de cheminée puisque les températures peuvent tomber à 5 °C.

Les meilleures périodes pour visiter Delhi sont donc l'automne (octobre-novembre) et le printemps (février-mars) : deux saisons agréables et ensoleillées.

Environnement – écologie

Delhi est l'une des villes les plus polluées au monde.

La rivière Yamuna, qui fournit 70% des besoins en eau de la ville, souffre d'une importante pollution. 18 canalisations s'écoulent directement dans la rivière générant ainsi près de 80 % de la pollution fluviale. Consciente du problème, la ville a, depuis 2001, mis en place un système de surveillance. En 2011, le gouvernement avait annoncé un plan d'assainissement de la Yamuna avec la création d'ici à 2014 d'un collecteur central pour épurer totalement les eaux usées. Cette annonce a été renouvelée en 2015, avec un début d'action prévu en avril 2016 pour des résultats... en 2019. Cette nouvelle annonce restera-t-elle lettre morte ?

Delhi possède aussi le triste record de la ville indienne ayant le plus fort taux de pollution par particule dans l'air. La cause ? Les rejets de l'industrie et le trafic routier. Devant ce constat affligeant, le gouvernement tente de réduire son bilan carbone : les véhicules à essence ont été bannis de la ville au profit de transports roulant au CNG (Compressed Natural Gaz) et l'utilisation intensive du métro est encouragée. Mais nombre de véhicules roulent au diesel, comme les camions et les bus inter-États, responsables en grande partie de la pollution aux particules fines. Dans Delhi, cette pollution est 8 fois plus élevée au sol qu'au sommet d'un immeuble situé seulement 1 kilomètre plus loin. Afin de renforcer la lutte contre la pollution, Delhi a mis en place la circulation alternée à l'hiver 2015 et instauré une taxe sur la vente de véhicules neufs début 2016, dont les revenus devraient être attribués à la lutte contre la pollution aux particules.

Côté green attitude, ce n'est pas non plus très joyeux. Même si le Delhi Development Authority - ayant pour mission la création de " poumons " de verdure dans la ville - édite des règles pour interdire la déforestation, on estime que les constructions du métro et du système de bus pour les Jeux du Commonwealth en 2010 ont engendré l'abattage de près de 100 000 arbres... Cela dit, la ville aborde un nouveau tournant " vert " et quelques bonnes initiatives prennent de l'altitude : des rayons bio dans les supermarchés et des sacs en papier ou en tissu qui remplacent le plastique lors de vos achats. En prime, bon nombre d'enseignes et de commerces écologiques ouvrent, avec succès, leurs portes dans la capitale. Vous trouverez des sacs en cuir recyclé réalisés par des artisants locaux, des petits cahiers en bouse d'éléphant (sans odeur, évidemment !), des huiles essentielles naturelles ou encore des tee-shirts en coton bio peints à la main.

Parcs nationaux
Parc national de Sariska

Située entre Jaïpur et Alwar au Rajasthan, à 230 km de Delhi, cette réserve abrite une dizaine de tigres. Après sa disparition totale, une réintroduction du félin a été entreprise en 2005, en transférent les animaux du parc de Ranthambore. Si le tigre demeure difficile à apercevoir, vous apercevrez sans aucun doute des antilopes, des sambars (cerfs), des chitals (daims), des sangliers et de nombreux oiseaux.

Parc national de Rajaji

Le Parc national entoure complètement la ville de Haridwar, dans l'Uttarakhand, à 220 km de New Delhi. C'est un paradis pour les amateurs de faune et de flore : on y trouve plus de 400 espèces d'oiseaux (dont d'impressionnants aigles et vautours), mais aussi léopards, hyènes, pangolins, porc-épics, phacochères, daims et même quelques tigres. Le sanctuaire est surtout connu pour abriter de très nombreux éléphants sauvages qui en sortent régulièrement pour envahir les routes et les faubourgs de la ville.

Réserve de Corbett

Ce parc, également situé dans l'Uttarakhand, à 230 kilomètres au nord de New Delhi, est le premier à avoir obtenu le statut de parc national en 1936. Il porte le nom d'un fameux chasseur britannique qui tua de nombreux tigres suspectés d'avoir attaqué des hommes. Mais en vrai justicier, il consacra de nombreuses années à la création de ce parc, destiné à protéger les tigres menacés de disparition.

Parc national de Keoladeo Ghana

Cette réserve de 29 km², située sur la route d'Agra à Jaïpur, à 190 km au sud-ouest de New Delhi, est un paradis pour les amateurs d'ornithologie. Ancienne réserve de chasse aménagée par le maharaja Suraj Mal, les étangs ont été creusés par ses serviteurs. Nombre de canards et d'oiseaux migrateurs ont choisi cet endroit pour se réfugier en hiver, malgré les carnages répétés perpétrés par le maharaja, ses descendants et leurs invités. Les archives de Bharatpur mentionnent encore ces tristes exploits. En 1921, le duc de Windsor a abattu 1 560 canards en 3 heures. Le record appartient au vice-roi de Linlithgow qui a descendu 4 273 oiseaux en une journée ! Depuis 1982, la réserve a été transformée en parc national et la chasse y est depuis interdite. Il faut y venir en hiver, quand le parc accueille de nombreuses espèces migratrices comme les cigognes, les grues, les pélicans, les cormorans, les hérons, etc.

Faune et flore
Singes Langurs ou Entelle.
Singes Langurs ou Entelle.

Faune. La végétation entourant Delhi est essentiellement constituée de broussailles épineuses. Seuls 110 km2 sont couverts de forêts. Les Britanniques ont largement contribué à planter sur les hauteurs des arbres résistants comme les neem (margousiers) aux vertus médicinales et les babul, une espèce répandue d'acacia. On retrouve les neems le long des grandes artères comme la Lodi Road. Tamariniers et pipals - ce figuier sacré sous lequel Bouddha reçu l'Illumination - bordent également les avenues. Bien que le béton soit partout présent, la particularité de Delhi réside dans ses superbes jardins bien entretenus. Qu'ils soient d'origine moghole ou anglaise, ils sont plantés de fleurs multicolores telles que bougainvilliers et arbres " corail " aux fleurs orangées.

Flore. Certainement à cause des jardins, les oiseaux sont très nombreux dans la capitale. Le plus courant est le myna, sorte de merle peu farouche avec son maquillage et ses pattes jaunes. Moins sympathiques et toujours jacassantes, les corneilles sont omniprésentes tout comme le sont les milans tournoyant dans le ciel à la recherche de proies. Les perruches vertes fréquentent les plafonds des monuments moghols tandis que le paon, symbole de l'Inde, se pavane dans les jardins. Les écureuils portant sur leur dos la marque de Shiva avec leurs trois bandes sont les clowns incontournables des parcs. Les vaches quant à elles vivent leur vie en toute autonomie. Il est fréquent de les voir côte à côte avec voitures et rickshaws en plein milieu d'un embouteillage ou bien perchées sur des ordures à mâchouiller... des sacs en plastique.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées de DELHI

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .