Guide d'ESSAOUIRA : Comment partir ?

Partir en voyage organisé
Voyagistes
Spécialistes
Généralistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits " généralistes ". Ils produisent des offres et revendent le plus souvent des produits packagés par d'autres sur un large panel de destinations. S'ils délivrent des conseils moins pointus que les spécialistes, ils proposent des tarifs généralement plus attractifs.

Réceptifs
Sites comparateurs et enchères

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Agences de voyage
Partir seul
En avion

Prix moyen d'un vol Paris-Casa (haute saison : 400 €/basse saison : 300 €). A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Principales compagnies desservant la destination

Pour connaître le degré de sécurité de la compagnie aérienne que vous envisagez d'emprunter, rendez-vous sur le site Internet www.securvol.fr ou sur celui de la Direction générale de l'aviation civile : www.dgac.fr

Aéroports
Sites comparateurs

Ces sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low cost. Vous trouverez les vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) les moins chers.

En bus
En bateau
Location de voitures
Séjourner
Se loger

Riad, maison d'hôtes, hôtel, camping, vieille casbah : le choix d'établissement s'avère extrêmement large. Il y en a pour tous les goûts et aussi pour toutes les bourses, mais vous trouverez rarement une chambre double pour moins de 200 DH la nuit.

Hôtels

Les hôtels au Maroc se déclinent selon une gamme très variée, des hôtels de luxe, avec par exemple les Relais et châteaux, bien implantés au Maroc, en passant par les chaînes internationales et, bien sûr, par les petits hôtels locaux pour petits budgets, où vous pourrez parfois trouver des chambres à 60 DH la nuit.

Relais et châteaux : www.relaischateaux.com/fr/destinations/region/700/maroc/3256

Hôtels Ibis : www.ibishotel.com/fr/booking/hotels-list.shtml

Chambres d'hôtes

Ces dernières années, les chambres d'hôtes ont fleuri au Maroc... à tel point qu'on en dénombre plus de 900 à Fès ! Certaines ne sont en fait " que " d'agréables riads, mais d'autres ont su en garder l'esprit et vous chouchoutent comme un invité. De même, l'ambiance ne sera pas la même si votre hôte est français (une grande majorité) ou marocain. Dans le premier cas, vous apprendrez beaucoup de la région et pourrez passer des soirées à deviser, références communes obligent. Dans le second, c'est une réelle découverte culturelle que vous vivrez et un accueil selon les règles de l'hospitalité marocaine... A noter que, très souvent, les chambres d'hôtes sont tenues par des couples franco-marocains, dans ce cas, vous aurez les deux avantages !

Par définition, aucun site ne regroupe les chambres d'hôtes, à chaque lieu ses spécificités.

Auberges de jeunesse

Beaucoup d'auberges de jeunesse au Maroc, même si, souvent, elles ne diffèrent pas beaucoup des simples petits hôtels pour backpackers.

Ligue française des auberges de jeunesse : www.auberges-de-jeunesse.com/fr/auberges/pays-francophones/zone2

Tourisme rural – Agritourisme

Si vous souhaitez pratiquer la randonnée tout en respectant l'environnement, participer au maintien des agriculteurs dans les régions reculées ou aller au devant de cultures préservées, le tourisme rural est fait pour vous. Avis donc aux férus de nature ! Depuis 2005, le ministère du Tourisme marocain a décidé de développer le tourisme rural et s'y emploie en évaluant les régions offrant des " prestations vertes ". Elles ont même leur logo.

Un site officiel entièrement consacré au tourisme rural, très complet : www.tourismerural.ma

Bons plans

Tout droit venu des Etats-Unis, le couchsurfing (littéralement " surf sur canapé " !) a également fait son entrée au Maroc. Le principe : en étant inscrit sur le site, vous êtes en contact avec des personnes habitant le pays et qui se proposent de vous héberger... gratuitement ! Souvent, celles-ci vous font découvrir leur culture, leur ville, les coins inconnus, etc. Découvrir un pays de l'intérieur tout en ne déboursant pas un centime, c'est ce que l'on appelle un plan futé ! Mais attention, timides s'abstenir...

www.couchsurfing.org/mapsurf.html

Se déplacer

Pour visiter le Maroc, l'idéal est de louer une voiture. C'est même quasi indispensable si vous souhaitez visiter le sud du pays, car dans cette zone, contrairement au nord, les voies de chemin de fer sont inexistantes. Attention tout de même à la conduite des Marocains, généralement peu respectueux du code de la route. Les bus sont nombreux, mais vous laissent moins de liberté puisqu'ils ne s'arrêtent pas forcément où vous le souhaitez et ne vont pas partout.

Avion

Pour les longues distances, c'est-à-dire surtout pour rejoindre Dakhla et Lâyoune, et si votre budget le permet, vous pourrez trouver des vols intérieurs ; les grandes villes sont toutes dotées d'aéroports. Royal Air Maroc bénéficie d'un quasi monopole mais avec sa nouvelle filiale la RAM Express, créée en 2010, il est désormais beaucoup moins cher de circuler en avion à l'intérieur du Maroc. Tarif moyen pour un Casa-Lâayoune, 1 000 DH. Et en vous y prenant vraiment à l'avance, et pour un vol en basse saison, vous pourrez trouver moins cher...

Pas de site Internet pour la RAM Express, il faut passer par la maison mère (www.royalairmaroc.com).

Bateau
Bus

Hors de la CTM et de la compagnie Supratours, point de salut... Ces deux compagnies de bus officielles sont très sûres, confortables et le meilleur moyen de circuler partout au Maroc quand on n'est pas motorisé. De plus, elles sont à peine plus chères que les petites compagnies privées que nous vous déconseillons fortement pour des raisons de sécurité. Selon les distances, les tarifs vont de 40 DH à 160 DH environ (par exemple pour un Fès-Er Rachidia).

CTM : www.ctm.ma

Supratours : www.supratours.ma ou bien sur le site de l'ONCF (www.oncf.ma)

Train

Le train est un moyen de transport très sûr et très confortable, mais le réseau ferré ne couvre pas tout le territoire. Vous pourrez vous rendre facilement de Marrakech à Casa (Safi fait partie de la boucle) et de Casa à Tanger en passant par Rabat. Fès est également desservie et, récemment, le réseau s'est agrandi jusqu'à Oujda. En revanche, point de rails dans le sud du Maroc et, pour Essaouira et Agadir, il faudra se contenter du bus. A titre indicatif, pour un Casa-Tanger, il vous en coûtera 125 DH (5 heures de voyage en 2nde classe), et vous payerez 90 DH pour un Marrakech-Casa (3 heures environ).

ONCF : www.oncf.ma

Voiture

Louer une voiture changera du tout au tout la physionomie de votre voyage, vous pourrez ainsi quitter les sentiers battus et bénéficier d'une autonomie bien agréable. Cependant, il est assez cher de louer une voiture au Maroc. Il vous en coûtera souvent de 500 à 1 000 DH par jour, selon la voiture louée. Deux types d'agences de location de voiture, les agences internationales, présentes dans toutes les grandes villes (Avis, Hertz, etc.) et les agences locales. Il n'y a pas de règles, les agences locales sont parfois très sérieuses, mais les arnaques existent, bien sûr. Pensez à bien demander les conditions en cas de panne ou d'accident.

Un code de la route tout neuf

Le 1er octobre 2010, on pouvait sentir un grand vent de fronde souffler d'un bout à l'autre du royaume. Indignations, débats, empoignades chiffres à l'appui... Le nouveau code de la route était entré en vigueur depuis minuit ! Il faut dire qu'il s'agissait d'une réelle révolution pour ce pays dont les routes sont réputées pour être parmi les plus dangereuses au monde... A partir du 1er octobre 2010, donc, le permis à point a fait son entrée au Maroc, accompagné d'une hausse considérable des amendes en cas d'infraction, et surtout de la promesse d'en finir bel et bien avec le laxisme pratiqué sur les routes jusqu'ici. Si, dès novembre 2010, les autorités se félicitent d'avoir évité en moyenne 4 morts par jour, le nouveau code de la route est toujours très controversé, notamment quant à la hausse du prix des amendes. Et en effet, à titre de comparaison, pour un excès de vitesse inférieur à 20 km/h, on paye en France une amende qui s'élève à moins d'une journée de SMIC, alors que désormais, au Maroc, pour une infraction équivalente, c'est un peu moins de 4 jours de salaire minimum qui sera demandé. Pour certains, il s'agit d'un prix disproportionné qui ne pourra qu'aggraver les problèmes de petite corruption. Il n'en reste pas moins qu'il sera, à l'avenir, sans doute beaucoup plus sûr de conduire au Maroc... Affaire à suivre !

Taxi

Deux types de taxi au Maroc, les " petits taxis ", pour se déplacer à l'intérieur d'une ville, et les grands taxis blancs, souvent collectifs, pour effectuer des distances plus importantes. Pour les petits taxis, le prix d'une course moyenne est de 15 DH, le mieux est de demander au chauffeur de bien mettre en marche le compteur ou bien de négocier à l'avance le prix de la course. Quant aux grands taxis, le tarif est très variable, il dépend bien sûr de la distance à parcourir mais aussi du nombre de personnes à faire le voyage. Cependant, pour des raisons évidentes de sécurité, nous vous conseillons plutôt de réquisitionner un grand taxi pour vous seul et de demander au chauffeur de ne pas aller trop vite. La " gare " des taxis blancs se trouve souvent à proximité de celle des bus mais pas toujours (à Chefchaouen, par exemple, elle est à l'autre bout de la ville !).

Deux-roues

Pour les plus sportifs, il est possible de parcourir le Maroc en VTT, sensations fortes garanties ! De plus, il s'agit quand même du moyen de transport le plus écologique. Seule l'énergie de votre corps est sollicitée. Et si vous avez un petit coup de mou, sachez qu'il est tout à fait possible de mettre votre vélo dans la soute d'un bus et que cela ne vous coûtera que le prix d'un bagage normal (7 DH environ).

www.ucpa.com

www.marrakechbikeaction.com

www.saidmountainbike.com

Auto-stop

Vous pouvez pratiquer l'auto-stop si vous le désirez (agitez la main, ne levez pas le pouce !), mais ce n'est pas nous qui vous y encouragerons. Les femmes seules ne doivent le pratiquer sous aucun prétexte.

Adresses Futées d'ESSAOUIRA

Où ?
Quoi ?
Avis