Perché sur les flancs du djebel Dersa, dominant la vallée de l'oued Martil, Tétouan étale sa masse blanche au soleil du Nord marocain. Entourée de remparts crénelés formés d'épaisses murailles, de tours élevées et de bâtisses dans le plus pur style andalou, sa médina, l'une des plus importantes du royaume, offre une image bien séduisante. Le dédale de ses ruelles est surprenant de douceur et de mystère, et l'impression de sérénité et de vie intense qui se dégage de la vieille ville n'est pas sans évoquer un Fès montagnard.
Aujourd'hui, Tétouan nous invite à admirer les subtilités de son architecture ancienne, avec ses touches mauresque et andalouse, à découvrir la beauté de sa cité espagnole de type colonial et les diverses tendances architecturales qui l'ont marquée jusque dans les années 1950.
Le climat de Tétouan est méditerranéen. En hiver, la ville connaît un taux d'humidité élevé et une température moyenne de 10 °C. Le reste de l'année, les précipitations sont faibles. En été, il fait chaud et la température moyenne est de 27 °C.

Histoire. Fondée en 1307 sous la dynastie des Mérinides, Tétouan devint rapidement un repaire de pirates et prospéra en tant que tel. Ce qui lui valut d'être entièrement détruit, à la fin du XIVe siècle, au cours d'une guerre menée par un Henri III de Castille voulant rendre le détroit plus fréquentable. La perte de Grenade, en 1492, sonna le glas des ambitions musulmanes en Europe. Musulmans et juifs, chassés d'Espagne, trouvèrent refuge à Tétouan. Mais les actes de piraterie ne cessant pas, Philippe II d'Espagne eut raison de la ville par un blocus, en 1565.

L'une des caractéristiques de Tétouan est le fait d'avoir été gouverné durant 17 ans, de 1525 à 1542, par une femme, appelée " la Citta al-Horra " (la dame libre). Après avoir reçu des mains de son frère Ibrahim ben Rachid le commandement de Tétouan, elle est restée la dame de Tétouan jusqu'en 1539, et fut partenaire de son gendre El-Mandari, le troisième au pouvoir, jusqu'en 1541, puis héritière de son époux le roi de Fès Ahmed el-Wattassi, jusqu'à ce qu'elle soit détrônée en octobre 1542.

Tétouan a su conserver son indépendance jusqu'en 1860, date à partir de laquelle la ville fut occupée par l'armée espagnole pendant trois ans. Le protectorat de 1912 plaça Tétouan dans la zone d'influence de l'Espagne, qui en fit même sa capitale.

La ville retourna dans le giron du Maroc en 1956. Depuis, elle connaît une certaine importance politique puisqu'elle a été élevée au rang de capitale d'une province allant de Larache à l'est, à Ceuta au nord, et à Chefchaouen à l'ouest.

Sites archéologiques. La présence de sites archéologiques, dont le plus important est celui de Tamuda, à 5 km de la ville moderne, prouve que l'histoire de Tétouan remonte au moins au IIIe siècle av. J.-C.

Les Romains rasèrent Tamuda et édifièrent, au Ier siècle av. J.-C., un camp fortifié, dont il nous reste quelques vestiges.

Industrie. La région de Tétouan-Tanger est le fer de lance de l'activité industrielle du nord marocain. L'agro-industrie, la chimie et le secteur du textile et du cuir sont les pôles les plus importants. Le textile et le cuir représentent plus de 60 % des exportations de la région. Ces différents secteurs se concentrent dans la zone industrielle de Tétouan-Larache.

Le commerce est également l'une des principales activités économiques de la région. C'est un commerce concernant les biens usuels (alimentation, droguerie, etc.) et il est exercé par de petits détaillants. Le commerce de contrebande est lui aussi très développé, et surtout dans cette région du Nord marocain, place stratégique s'il en est.

Les lieux incontournables de TÉTOUAN

Comment partir à TÉTOUAN ? Nos conseils & astuces

    Organiser son voyage à TÉTOUAN

    Photos de TÉTOUAN

    Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

    12.95 €
    2017-11-22
    240 pages
    Avis