Guide de LISBONNE : Idées de séjour

Séjour court

Nichée entre sept collines sur la rive nord de l'estuaire du Tage, Lisbonne, la capitale " cosmopolite " portugaise, est, à elle seule, une destination touristique digne d'un long week-end consacré à découvrir la ville la plus visitée du Portugal, envoûtement garanti ! Pour ne pas perdre de temps à optimiser les déplacements et les horaires, voici un petit programme express qui a fait ses preuves.

Vendredi : musées et shopping. Selon le temps disponible et les préférences, consacrez la matinée à la visite d'un musée - le merveilleux musée de la fondation Gulbenkian ou celui de la fondation Oriente, le musée national de l'Azulejo ou le musée national de l'Art ancien - ou encore commencez la journée en douceur en profitant d'un brunch dans un des nombreux cafés du centre-ville. Puis l'après-midi, flânez dans la Baixa (le coeur de Lisbonne), découvrez la place du commerce et les bords du Tage, histoire de faire, ensuite, un peu d'emplettes en vous rendant au Chiado. Après avoir découvert le quartier da Bica, apéritif au miradouro de Santa Catarina pour apprécier le point de vue et le coucher de soleil sur le pont du 25-Avril. Ensuite repas typique dans l'un des nombreux restaurants du Bairro Alto, et soirée fado ou électro non loin dans les multiples bars du quartier branché.

Samedi : ville ancienne. Le matin, allez à la découverte du quartier de Mouraria qui part de la place de Martim Moniz et montez jusqu'au château São Jorge. De là vous pourrez rejoindre l'Alfama, en effectuant une petite pause à la cathédrale et au belvédère de Santa Luzia - magnifique point de vue sur la ville et la mer de Paille (Tage) - puis continuez à pied vers São Vincente da Fora pour visiter le cloître et dénicher un petit souvenir à la Feira da Ladra, le marché aux puces de Lisbonne. Perdez-vous ensuite dans Alfama et Graça, et finissez votre périple au miradouro de Graça ou Nossa Senhora do Monte, pour profiter une nouvelle fois d'une vue imprenable. De là, vous pourrez descendre au Largo do Intendente pour finir la soirée en beauté.

Dimanche : Belém et les rives du Tage. Vous attaquerez tôt, grâce au tram n° 15E direction Belém, pour un petit déjeuner avec le fameux pastel de Belém à la Confeitaria nacional de Belém (attention, la queue peut être longue). Puis vous pourrez vous rendre au monastère des Hiéronymites à la façade " gaufrette ", édifié par Dom Manuel Ier en 1502, puis pousser jusqu'à l'emblématique tour de Belém et le monument des Découvertes. Ensuite vous aurez le choix entre le musée national des Carrosses ou le CCB avec la collection Berardo. Sur le chemin du retour, n'hésitez pas à faire un arrêt à la LX factory (ou Lisbonne factory) pour un apéritif bien mérité.

Séjour long

Jours 1 à 4 : Visite de Lisbonne centre. Calquez le séjour précédent en prenant un peu plus de temps.

Jour 5 : Nature et monuments autour de Lisbonne. Direction le nord de la ville pour un peu de nature au parc Eduardo VII où vous pourrez visiter la magique Estufa Fria (serre chaude) ou pour une balade au parc forestier de Monsanto (grand poumon pour la ville) et dans le palais Marqueses de Fronteira et ses murs d'azulejos délirants ou encore au jardin zoologique. L'après-midi, découvrez l'aqueduc das Aguas Livres construit pour alimenter la ville en eau, prolongez avec le centre d'art moderne José de Azevedo Perdigão ou l'une des maisons-musées renfermant de belles pièces d'art.

Jour 6 : Cascais et ses alentours. Prenez la marginale ou la ligne de chemin de fer qui longe l'estuaire du Tage jusqu'à la coquette Cascais, pour une petite balade dans la cité balnéaire. D'abord la Boca do Inferno (la bouche de l'enfer, naturellement creusée par l'océan dans la falaise) puis continuez ensuite jusqu'au Cabo da Roca, le point le plus occidental de l'Europe, en passant par la plage venteuse du Guincho dédiée aux sports de glisse.

Jour 7 : Sintra et ses environs. Visitez cette féerique cité : Palais Royal, Palais national de Pena, l'énigmatique Quinta da Regaleira ou le musée du Jouet et promenade dans le parc de Monserrate et sur des chemins parsemés de nombreuses villas. Puis traversez la plantureuse petite montagne Serra de Sintra et détendez-vous sur la plage Praia das Maças et sa jolie crique.

Jours 8 et 9 : Ericeira, palais de Mafra et de Queluz. En route pour Mafra : visitez la basilique et le remarquable et imposant palais, qui abrite un musée d'Art sacré et une somptueuse bibliothèque. Pause pour déjeuner à Ericeira, petit port de pêche où vous pourrez déguster de bons plats de poisson, et pour l'anecdote encore, voir la mise au sec des bateaux. Passez la nuit à Ericeira pour profiter de ce port de pêcheurs. Retour vers Lisbonne le lendemain et arrêt à Queluz : visitez le palais royal et ses jardins romantiques.

Jour 10 : Estrela, Campo de Ourique, Rato. De retour à Lisbonne, visitez la basilique da Estrela (du XVIIIe siècle) et son jardin, puis profitez d'un peu de quiétude au cimetière anglais ou à celui des Plaisirs avant le shopping et le déjeuner dans le quartier agréable de Campo de Ourique. En deuxième partie de journée, les fans de l'écrivain Pessoa se rendront dans sa maison, tandis que les autres pourront aller digérer au jardin botanique en descendant vers le Rato. Soirée balade vers Lapa, dîner capverdien à São Bento et nocturne vers l'avenida Dom Carlos Ier dans le club B. Leza pour de la musique chaloupée.

Jours 11 et 12 : Palmela, Setúbal et Sesimbra. Direction le sud, arrêtez-vous à Palmela pour la visite du château médiéval et de l'église São Pedro. Arrivé à Setúbal, visitez la ville populaire : le château São Filipe, l'église de Jésus et les vieux quartiers. Pour vous détendre, croisière sur l'estuaire du Sado à la découverte des dauphins. Ceux qui souhaitent partir vers le sud du Portugal pourront, de là, prendre le ferry jusqu'à Tróia et suivre la route de la presqu'île, au milieu des pinèdes. Sinon : excursion à travers le parc naturel de l'Arrábida, continuez en direction de Sesimbra, petit port de pêche aux rues pittoresques, le château et la plage où vaquent les pêcheurs. Retour vers Lisbonne : passez par le mystérieux Cabo Espichel, le magnifique Lagoa de Albufeira, et les longues plages de Meco et Caparica.

Séjours thématiques
Sur les traces de Fernando Pessoa

Probablement l'écrivain portugais le plus important du XXe siècle. En dehors de sa dernière demeure (16-18, rua Coelho da Rocha, quartier du Campo de Ourique), devenue maison de la Poésie, vous pourrez vous rendre dans les bars et restaurants qu'il a fréquentés : le mythique A Brasileira (120, rua Garrett, quartier du Chiado) proche de la statue érigée en hommage à l'homme de lettres, le restaurant Pessoa (190, rua dos Douradores, quartier de la Baixa), ou bien le Café Martinho da Arcada (3, Praça do Comércio). Vous pouvez également vous promener dans les lieux et quartiers qu'il appréciait : les fanatiques pourront visiter l'endroit où il est né (4, place São Carlos), celui où il a vécu une quinzaine d'années à son retour d'Afrique du Sud, le cimetière dos Prazeres où il a été enterré dans le tombeau familial (avant que son corps soit transféré au monastère des Jerónimos). Notez qu'un tableau de José de Almada Negreiros, représentant l'écrivain, peut être apprécié au centre d'art moderne José de Azevedo Perdigão (Rua Dr Nicolau de Bettencourt). Pour compléter le circuit, vous ne manquerez pas de vous replonger aussi dans son livre Lisbonne, un guide touristique très pertinent et toujours actuel de la ville qu'il n'a pratiquement jamais quittée (Editions 10/18) !

L’art de l’azulejo

Ces céramiques ornementales typiques aux thèmes décoratifs inépuisables ne manqueront pas d'attirer votre regard dans la capitale portugaise. Des belles façades d'azulejos aux fabriques en passant par les musées de la ville, un petit parcours s'annonce. Avec dans les rôles principaux : le palais des Marqueses da Fronteira à Benfica (XVIIe-XVIIIe siècles), et ses panneaux d'azulejos exceptionnels (à l'intérieur et dans le jardin), le musée national des Azulejos (Xabregas) et sa petite mais précieuse collection ou encore le couvent de São Vicente de Fora et ses illustrations des fables de La Fontaine. Un itinéraire que vous pourrez compléter à Lisbonne par l'église de São Roque, le colégio dos Meninos Orfãos (Graça), les fabriques de Viúva Lamego et de Sant'Anna et leurs boutiques de présentation... Et puis dans les environs de Lisbonne, vous ne manquerez pas les extérieurs du palais national de Queluz ou encore le méconnu musée de la Céramique de Sacavém (Urbanização Real Forte), un hommage à la Fábrica de Louça et à ses maîtres travailleurs. Un peu moins traditionnel mais tout aussi intéressant, découvrez comment cette tradition séculaire a perduré dans le temps, et baladez-vous dans le métro où quasiment toutes les stations possèdent une intervention artistique. A ne pas manquer également, la fresque réalisée par l'artiste André à côté de Feira da Ladra (le marché au puces de l'Alfama).

Fada du fado

De jour, quelques sons échappés de fenêtres entrouvertes dans les rues de la ville ou de la discothèque ambulante de la rua do Carmo, donneront le la et éveilleront votre curiosité... Alors que le musée du Fado et de la Guitare portugaise (Alfama) et la maison-musée de la grande Amália Rodrigues (São Bento) satisferont votre envie de savoir ou de souvenir. Mais, c'est en poussant la porte de quelques tavernes et maisons emblématiques que vous rencontrerez le fado de Lisbonne et ses acteurs pittoresques. Vous irez vous émouvoir, rire et pleurer (beaucoup !) en écoutant ces mélopées aigres-douces et juger par vous-même si le réalisateur Carlos Saura est proche de la réalité avec son documentaire musical Fados (2008).

Adresses Futées de LISBONNE

Où ?
Quoi ?
Avis