Cette conurbation de plus de 200 000 âmes était autrefois appelée " la porte du Tigre ". Située dans le triangle vertueux de la rivière des Perles, à la fois proche de Canton (80 km), de Shenzhen (73 km), de Zhuhai (100 km), de Hong Kong et de Macao, Humen a connu ces dernières années une croissance économique incroyable, comme de nombreuses conurbations de la région. Nouvelle ville industrielle, elle ressemble aujourd'hui à beaucoup de villes chinoises dénuées de charme et d'intérêt.

Son histoire marqua pourtant profondément la Chine contemporaine. En effet, c'est à Humen que Lin Zexu, alors commissaire impérial de la province du Guangdong, déclara la guerre au trafic d'opium. En juin 1839, il fit brûler en plein centre-ville plus de 20 000 caisses (environ 1 188 tonnes) d'opium qui avaient été confisquées aux Britanniques. Ces derniers répondirent par la force et envoyèrent une expédition de 4 000 hommes : c'est le début de la première guerre de l'Opium. Les colons assiégèrent d'abord Canton puis se dirigèrent vers le nord. En février 1841, ils prirent le contrôle de la rivière des Perles et des forts Bogue (dont le fort Shajiao) à Humen. Le 29 août 1942, les traités dits " inégaux " de Nankin scellaient la capitulation chinoise.

Aujourd'hui, Humen attire quelques touristes passionnés d'histoire venus visiter le musée de la Guerre de l'Opium et le musée de la Bataille navale. Une journée suffit pour visiter les deux musées et se balader un peu dans la ville, qui ne présente pas beaucoup d'intérêt. Humen peut néanmoins s'avérer une halte bienvenue si vous passez quelques jours à Canton et que vous voulez sortir de la ville.

À voir / À faire à HUMEN 虎门

Organiser son voyage à HUMEN 虎门

Photos d'HUMEN 虎门

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

14.95 €
2018-12-05
792 pages
Ailleurs sur le web
Avis