Guide de BARCELONE : Population et langues

Population. La Catalogne est habitée par plus de 7,5 millions de personnes, parmi lesquelles un grand nombre de natifs d'Andalousie, de Murcie et d'Estrémadure, venus s'installer en Catalogne dans les années 1960 pour travailler dans les usines prospères de la région. La ville de Barcelone concentre 1,6 million d'habitants, sur une superficie de 100 km2. La région métropolitaine de Barcelone, qui intègre les comarques de l'Alt Penedès, du Baix Llobregat, du Barcelonès, du Garraf, du Maresme, du Vallès Occidental et du Vallès Oriental, regroupe quant à elle près de 5 millions d'habitants, ce qui en fait l'une des dix plus grandes agglomérations métropolitaines d'Europe.

Immigration. La Catalogne présente actuellement un taux d'immigration de 14 % environ. Les étrangers viennent pour la plupart d'Amérique latine, d'Asie et du Maroc. L'arrivée de nouveaux immigrants a nettement chuté durant la crise. Au centre de Barcelone, de véritables ghettos se sont formés au cours des dernières décennies, en particulier dans le Raval, qui accueille une forte population de Pakistanais, et dans le coin d'Urquinaona, où se concentre la population chinoise. L'ampleur de cette vague migratoire a poussé le gouvernement catalan à élaborer une politique d'intégration, qui passe principalement par la promotion de la langue catalane.

Langue. Langue co-officielle avec le castillan, le catalan est parfois perçu comme une langue minoritaire, voire un dialecte. Pourtant, il est parlé par plus de 10 millions de personnes, un chiffre comparable au nombre de locuteurs suédois ou tchèques, par exemple. On le parle principalement en Catalogne, en Andorre (où il est la seule langue officielle), aux Baléares et dans la Communauté valencienne. La langue catalane est née entre les VIIIe et Xe siècles de part et d'autre des Pyrénées, dans les comtés de la Marche hispanique. Les premiers textes écrits en catalan sont des extraits de la version catalane du Forum Iudicum et le sermonnaire intitulé Les Homilies d'Organyà, tous deux du XIIe siècle. Aux XIIe et XIIIe siècles, la langue s'est étendue vers le sud et vers l'est lors des conquêtes territoriales de la couronne catalano-aragonaise, mais ce n'est qu'en 1912 que les règles linguistiques sont fixées par le grammairien Pompeu Fabra, dont les normes sont aujourd'hui contrôlées par l'Institut d'Estudis Catalans. Interdit sous Franco, le catalan est aujourd'hui indispensable dans l'enseignement et l'administration publique.

Adresses Futées de BARCELONE

Où ?
Quoi ?
Avis