Nyasa veut dire " Grande eau ", et ce lac est en effet le troisième plus vaste d'Afrique (long de 550 km, large de 75 km, couvrant une surface de 11 400 km2), dont la superficie est comparable à celle de la Belgique. Il fut découvert par le Portugais Gaspar Bocarro en 1616. A la différence des eaux du lac Victoria rejoignant la Méditerranée, et des eaux du lac Tanganyika aboutissant dans l'océan Atlantique, les eaux du lac Nyasa se mêlent, au Mozambique, à celles du fleuve Zambèze, qui se jette dans l'océan Indien. Ce lac est le plus au sud du grand rift est-africain, et sa manifestation géologique la plus méridionale. Toute cette contrée montagneuse est superbe, de même que la vue que l'on peut avoir sur ce long lac encaissé, dominé à l'est par les monts Livingstone. Le lac lui-même est à 472 m (pour une profondeur de plus de 500 m), et la chaîne montagneuse qui l'entoure culmine à presque 3 000 m. Bien que nuageux seulement par intermittence, il y pleut plus de 2 000 mm d'eau par an, car les montagnes du nord du lac (les monts Poroto avec le beau plateau de Kitulo à l'est, les montagnes de Kipengere et de Livingstone) retiennent tous les nuages amenés par les vents dominants de sud-est ; des nuages qui proviennent de l'océan Indien, alourdis sur leur trajet par l'évaporation du lac. Les monts Poroto sont renommés pour leur intérêt ornithologique (en particulier pour la veuve des marais). Le lac Nyasa est lui peuplé de nombreux poissons cichlidés (plus de 600 espèces), et son écosystème est assez semblable à celui du lac Tanganyika (voir cette partie). Les hippopotames et les crocodiles ne sont présents qu'autour des grandes embouchures.

Le lac Nyasa et ses frontières sont depuis 2012 le sujet de querelles entre le Malawi et la Tanzanie. Le premier en revendique l'intégralité, quand le second prône le partage. Cette mésentente trouve son origine au Malawi qui a donné l'autorisation à une compagnie britannique de forer les eaux du lac pour y chercher du pétrole. Le résultat, positif, amène ainsi son lot de problèmes : le Malawi ne veut pas laisser le lac à la Tanzanie en raison du pétrole, appuyant son argumentation par le partage colonial de 1890 qui lui donnerait raison.

La pêche est la base de l'économie locale, et les pêcheurs tanzaniens sont quand même tolérés sur les eaux du lac. Ne dites pas, en tout cas, lac Malawi, les locaux n'apprécieraient pas... Et c'est peu dire !

A 60 km de la rive nord, sur la côte Est, se trouve Manda, point d'arrivée des caravanes de Kilwa. Un chemin de fer devait être construit sur cette route, comme ce fut fait entre Dar es-Salaam et les lacs Tanganyika et Victoria, lorsque la Première Guerre mondiale éclata. La région est aujourd'hui isolée et plutôt sous-développée. Hormis à Mbamba Bay, les petits ports de pêche n'ont aucune liaison régulière avec le monde extérieur en dehors du passage du ferry, le MV Songea.

À voir / À faire à LAKE NYASA

Organiser son voyage à LAKE NYASA

Photos de LAKE NYASA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TANZANIE

Guide TANZANIE

TANZANIE 2018/2019

13.95 €
2017-10-18
432 pages
Ailleurs sur le web
Avis