L'été touche à sa fin et emporte avec lui tous les plaisirs estivaux : finis les excès à table et les encas sur la plage, stop aux fameux " oh je me fais plaisir je reprendrai le sport à la rentrée ", c'est le moment de s'y mettre ! Pourquoi ne pas chausser ses baskets et aller s'entraîner en salle ou à l'extérieur ? Pour être vraiment motivé et se fixer un objectif sportif : il faut penser marathon. Certes, l'entraînement est lourd et fastidieux, il faut être rigoureux. Si l'envie n'est toujours pas d'actualité, voici une sélection des plus beaux marathons de la planète. De quoi donner envie d'enfiler ses chaussures de running et de partir s'entraîner. L'ambiance et la vue en valent la peine. Une façon de lier l'activité physique à un voyage inoubliable. 

N°1 - Le marathon d'Athènes 

C'est le plus historique des marathons du monde, à faire au moins une fois dans sa vie ! Le marathon d'Athènes n'a pas pris une ride et attire chaque année, au mois de novembre, plus de 10 000 coureurs. Le parcours est fidèle aux premiers 42 km de légende courus par le messager Phillipides en 490 avant J.-C. pour annoncer la victoire d'Athènes sur les Perses. L'arrivée se fait au coeur du centre historique d'Athènes : le stade antique de Panathénaikos, où eurent lieu les premier jeux olympiques modernes en 1896. Participer au marathon d'Athènes, c'est aussi l'occasion de prendre quelques jours pour découvrir les richesses de la ville.

Stade antique de Panathinaikos, arrivée du marathon.© Yoemi - istockphotos

N°2 - Le marathon de New-York

Plus célèbre marathon du monde, le marathon de New-York est aussi le plus couru : plus 900 000 participants depuis sa création en 1970. Le parcours, difficile par ses vicieuses montées, arpente les 5 quartiers de Big Apple. Le départ se fait au mois de novembre, sur le Verrazano Bridge. Direction Brooklyn puis le Queens. Les participants viennent ensuite fouler le Queensboro pour rejoindre Manhattan. Dernière étape : la descente de la Fifth Avenue. L'arrivée se fait dans le célèbre Central Park sous les applaudissements de 2 millions de spectateurs.

Le Central Park, ligne d'arrivée.© Dolphinphoto - istockphotos

N°3 - Bagan Temple Marathon

En novembre, le Bagan Temple Marathon en Birmanie offre aux coureurs un voyage dans le temps. Le départ et l'arrivée se font à Htilominlo Temple, construit en 1211 et très célèbre pour ses splendides sculptures en plâtre. Les 42 km se font sur des chemins en terre, au beau milieu des 2 000 temples et pagodes du site archéologique de Bagan. Cet espace bouddhiste de plus de 40 km2 offre aux coureurs une vue imprenables sur ces temples et pagodes, construits entre le XIe et le XIIe siècle. Pour se réconforter après cet intense marathon, autant prendre quelques jours pour admirer les richesses de la Birmanie. 

Les temples du site Bagan Temple.© Bagan Temple Marathon 2016

N°4 - Le marathon du Kilimandjaro

Pas de panique, il ne s'agit pas d'aller grimper au sommet de la plus haute montagne d'Afrique, mais de la longer et de l'admirer le temps du marathon, qui se déroule au mois de février. Du haut de ses 5 895 mètres d'altitude, le Kilimandjaro observera les coureurs durant toute l'épreuve. Au programme de cette virée intense : la traversée de la ville de Moshi et de nombreux petits villages. Les coureurs partiront également à la découverte de fermes locales et de plantations de bananes et de cafés. Le tout animé par les encouragements de la population locale.

Le Kilimandjaro surplombe les coureurs le long du marathon.© Mh Gallery - istockphotos

N°5 - Le Big Sur Marathon

Des paysages tourmentés, un océan qui frappe sur des falaises dorées, des criques aux eaux turquoise et calmes, tels sont les paysages de Big Sur qui attendent les coureurs au mois d'avril. A quelques heures de San Francisco, le marathon de Big Sur offre aux participants la possibilité de courir sur une route légendaire : la Highway One. Le tout le long de l'océan, dans des espaces à couper le souffle. Il faut tout de même avoir une certaine condition physique : le parcours est vallonné avec une coté de 3 km à plus de 4 % au milieu de la course. Une vue qui vaut bien évidemment la peine de courir, mais aussi de rester quelques jours pour ne rien louper de cet endroit sompteux. 

Le Bixby Creek Bridge, pont où passe les participants.© Twildlife - istockphotos

N°6 - Le marathon de Paris

C'est l'un des marathons les plus courus du monde, il fait partie des Big 5. Chaque année, au mois d'avril, la célèbre course parisienne reçoit plus de 30 mille participants. Sur plus de 42 km, les marathoniens jonglent dans les rues de la capitale et découvrent, au fil du parcours, les endroits les plus emblématiques de Paris. L'itinéraire forme une boucle. Le départ se fait sur la célèbre avenue des Champs-Elysées, direction la place de la Concorde. Les coureurs prennent ensuite la rue de Rivoli pour arriver sur la place de la Bastille. Après un passage dans le bois de Vincennes, direction Notre-Dame et enfin la tant attendue Tour Eiffel. Un parcours intense qui séduit de plus en plus d'adeptes de la courses. Chaque année, environ 130 nationalités viennent arpenter les pavés et découvrir les richesses de Paris.

Le marathon de Paris en avril 2016.© Schneider Electric Marathon de Paris 2016

N°7 - Le Big Five Marathon

Découvrir l'univers de la savane sud-africaine en parcourant 42 kilomètres : c'est ce que propose, au mois de juin, le Big Five Marathon. Au beau milieu de la réserve Entabeni, dans la province de Limpopo, les coureurs sont invités à observer, pendant leur course, la vie sauvage de la savane. Le parcours, loin du béton, est intense. Il faut courir sur une plaine, grimper sur des rochers... Le tout accompagné des 5 Big five : éléphants, rhinocéros, lions, buffles et léopards, et encore d'autres mammifères comme les girafes ou les zèbres. La plus grosse surprise est au milieu du parcours : 10 km de course entourés de lions. Et quitte à voyager jusqu'ici, autant en profiter pour découvrir Limpopo.

Des coureurs plongés au cœur de la savane.© Big Five Marathon 2016

N°8 - Le marathon de la Grande Muraille de Chine

Si les marches ne vous font pas peur, ce marathon est fait pour vous. Chaque année, au mois de mai, dans la province de Tianjin, la muraille de Chine accueille 2 500 coureurs. Le départ se fait depuis le square Yin and Yang dans la vieille forteresse de Huangyagan. Depuis sa première en 1999, The Great Wall Marathon est devenu l'un des plus difficiles du monde. La cause : vous avez 8 heures pour franchir les 5 164 marches de pierres du parcours. Les coureurs peuvent, en seconde partie de l'épreuve, admirer les villages typiques et les rizières à perte de vue. Courir sur la Muraille de Chine, c'est aussi avoir l'honneur de rester un moment pour découvrir Tianjin et partir à la conquête de Pékin. 

Un coureur pendant lors de la montée de la Grande Muraille de Chine.© Great Wall Marathon 2016

N°9 - Le marathon des Chutes Victoria

Ici, pas de rochers ni de chemins compliqués à franchir, mais une surface plate, idéale pour admirer la vue. Au coeur de l'Afrique, ce marathon entraîne en juin les coureurs sur les routes du Zimbabwe. Il débute par la traversée du pont des chutes Victoria. Ces dernières accompagnent les participants tout le long du marathon. Le trajet se poursuit dans le parc national de Zimbabwe avec toujours en arrière plan, les chutes Victoria. Le tout amène à traverser une frontière entre le Zimbabwe et la Zambie. Pourquoi ne pas prolonger la course avec une visite du Zimbabwe et même un séjour au coeur du Hwange National Park ?

Le Victoria Falls Bridge© Victoria Falls Marathon

N°10 - Le marathon du Mont-Saint-Michel

C'est l'un des plus grands marathons français ! Il reçoit chaque mois de mai près de 4 000 coureurs. Dès le départ, les participants ont en arrière-plan la ligne d'arrivée : le mont Saint-Michel. Entre Normandie et Bretagne, le parcours est plat et surtout très agréable. Le marathon se fait en majeure partie le long du bord de mer. Les coureurs traversent également les polders et quittent la Bretagne en franchissant le Couesnon pour arriver au pied du tant attendu mont Saint-Michel. Après l'effort le réconfort, direction les bonnes adresses pour reprendre des forces.

Le Mont St Michel, ligne d'arrivée du marathon.© captblack76 - istockphotos