La " reine " se dresse de l'autre côté de l'oued M'Zab. Il faut suivre son enceinte, en fait de hautes maisons qui font office de rempart protecteur, pour arriver au cimetière. Près du château d'eau qui domine la ville et la fait reconnaître de loin, lestombeaux de Sidi Aissa et de sa famille dont les " iduden ", des espèces de doigts de torchis chaulé pointés vers le ciel, sont touchants de simplicité. Cheikh Sidi Aissa, un musulman malékite, se convertit à l'ibadisme après un songe qui lui montrait trois cimetières : le premier, en feu, était celui des juifs ; le second, d'où s'échappaient plaintes et gémissements, était réservé aux malékites alors que du troisième, l'ibadite, semblait serein. Suite à une querelle avec le chef de Melika, il s'enferma chez lui pendant plus de dix ans. Les gens du pays qui appréciaient cet homme pieux et intègre lui élevèrent un beau tombeau pour réparer l'outrage qu'il avait subi avec sa famille.

À voir / À faire à MELIKA

Organiser son voyage à MELIKA

Photos de MELIKA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ALGÉRIE

Guide ALGÉRIE

ALGÉRIE 2017/2018

17.95 €
2017-02-22
408 pages
Avis