Guide de BANGKOK : Population et langues

Population
<p>Bonze.</p>

Bonze.

Les Thaïs constituent la grande majorité des habitants du royaume, faisant du pays l'un des plus homogènes en ce qui concerne sa population avec près de 80 % de la population qui est thaïlandaise. Mais ce ne sont pas les seuls habitants. On rencontre également en Thaïlande des Chinois qui forment environ 14 % de la population, les 6 % restant étant composés de Malais, de différents groupes ethniques, de Laotiens, d'Indiens, de Népalais, de Vietnamiens et d'Occidentaux. Ce pourcentage diminue encore à Bangkok où 90 % de la population est thaïlandaise. Les Chinois restent la minorité la plus importante et ce depuis de toujours. Ces chiffres sont en partie dus aux règles très strictes en matière de naturalisation qui existent dans le pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

A Bangkok, la population a énormément augmenté ces dernières années passant de 5 millions au début des années 1990 à plus de 10 millions au début du XXIe siècle, population très jeune où presque la moitié des habitants a moins de 20 ans.

Langues

D'un point de vue linguistique, le thaï, ou l'ancien siam, fait partie de la famille des langues taïes-kadaïes présentes en Asie du Sud-Est et dans le sud de la Chine. Les langues directement apparentées au thaï sont en Thaïlande même, le thaï du Nord, le thaï song et le phuan ; et certaines langues taïes du Viêt-nam.

Le thaï siamois, ou thaï standard, est parlé par environ 20 à 25 millions d'habitants, essentiellement dans la plaine centrale et à Bangkok (environ 40 % de la population totale). Ce sont les Thaïs siamois qui dirigent le pays et qui ont donc naturellement défini la norme linguistique et imposé leur variété linguistique à l'ensemble du pays, notamment au gouvernement, à l'éducation et dans les médias écrits. Le thaï officiel correspond en effet au thaï siamois. Les Thaïs siamois se considèrent comme les " vrais Thaïs ".

Le thaï utilise un alphasyllabaire particulier (alphabet thaï) dérivé de l'alphabet khmer, adapté pour pouvoir transcrire le système tonal de la langue : il possède vingt consonnes, écrites avec quarante-quatre lettres, dont deux tombées en désuétude ; il possède vingt-quatre voyelles, incluant des diphtongues et triphtongues, notées avec treize lettres (six voyelles courtes, cinq voyelles longues et deux signes de diphtongues particuliers) ; le système tonal est gouverné par le choix des consonnes, qui sont divisées en trois groupes ; quatre accents permettent de corriger ce système et d'intégrer les mots étrangers difficiles à transcrire.

Le thaï s'écrit de gauche à droite, il n'y a pas de ponctuation, et plusieurs mots peuvent s'écrire collés. Les lettres ne sont pas liées. Il n'y a pas de majuscules.

Adresses Futées de BANGKOK

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis