Guide de BANGKOK : Survol de Bangkok

Géographie
<p>Vue générale du quartier moderne de Bangkok.</p>

Vue générale du quartier moderne de Bangkok.

Capitale de la Thaïlande, Bangkok est à la fois une ville et une province. Mégalopole de 8 millions d'habitants selon les sources officielles, ce chiffre doit pourtant largement être revu à la hausse en raison d'un recensement très approximatif, et il serait plutôt question de 12 à 15 millions d'habitants.

Considérée comme l'une des plus grandes villes du monde, Bangkok est située à seulement 2 mètres du niveau de la mer sur des terres marécageuses, ce qui est une cause d'inondations en période de mousson. Le fleuve Chao Phraya la traverse, formant ainsi deux zones bien distinctes : une rive droite, partie plus traditionnelle et parcourue de nombreux canaux appelés khlongs, véritables labyrinthes flottants lui valant le surnom de " Venise d'Asie ", et une rive gauche beaucoup plus moderne, qui regroupe la plupart des quartiers touristiques.

Climat
<p>La mousson, Bangkok sous l'eau.</p>

La mousson, Bangkok sous l'eau.

Comme pour le reste de la Thaïlande, Bangkok est marquée par un climat tropical qui se divise en deux saisons : la saison sèche de novembre à avril et la saison des pluies de mai à octobre. La température est quasi constante oscillant entre 27 et 30 °C en moyenne tout au long de l'année, seules les précipitations changent.

A Bangkok, octobre est un mois de transition qui peut apporter des inondations parfois spectaculaires, notamment quand le fleuve Chao Phraya déborde. La montée des eaux est soudaine et laisse derrière elle de nombreux sans-abri, mais la ville reste bien équipée pour ce genre de phénomènes.

Environnement – écologie
<p>Vue du fleuve Chao Phraya.</p>

Vue du fleuve Chao Phraya.

Bangkok n'est pas une ville exemplaire en matière d'écologie et d'environnement. Considérée comme l'une des villes les plus bruyantes et les plus polluées, notamment à cause de sa circulation automobile anarchique, on peut vite avoir le sentiment d'étouffer et d'avoir envie d'une bonne bouffée d'oxygène au bord de la mer ou dans la jungle des régions du Nord. Mais il faut tout de même relativiser, et il n'est pas rare de profiter d'une belle journée ensoleillée avec une petite brise légère pour vous faire changer d'avis sur sa moiteur légendaire. Hormis cela, la ville reste relativement propre, les détritus ne jonchent pas le sol et si le recyclage n'est pas encore un geste pratiqué comme dans certaines villes européennes ou américaines, on ne peut qu'apprécier et louer la propreté des Thaïlandais.

Parcs nationaux

Le Parc national de Khao Yai se trouve à 22 kilomètres de la capitale. C'est l'aîné des parcs nationaux thaïlandais, et sans doute l'un des plus importants au monde. Ouvert pendant la journée seulement, après l'adoption, en 1992, d'une mesure destinée à endiguer une trop grande affluence... ce qui devrait ménager les nombreuses espèces animales ayant élu domicile ici. Promu UNESCO World heritage en 2005, c'est l'une des plus vastes forêts d'Asie qui abrite quelque 70 espèces de mammifères, dont des éléphants !

Faune et flore
<p>Wat Prayum - Sanctuaire aux tortues.</p>

Wat Prayum - Sanctuaire aux tortues.

Ce n'est pas à Bangkok que vous pourrez voir beaucoup d'animaux, si ce n'est d'énormes varans géants de la même famille que ceux de Komodos dans le parc Lumpini et à la rigueur et c'est finalement une honte, de jeunes éléphants qui errent avec leurs maîtres qui les utilisent pour mendier. Ces animaux totalement désorientés s'acclimatent bien mal à cette ville sans nature, surpeuplée et dense, un vrai problème éthique ! Sinon Bangkok, comme presque partout en Thaïlande, possède des chiens errants bien souvent calmes et inoffensifs. Evitez toutefois de les caresser, car ils peuvent transporter des maladies et, en cas de morsure, consultez immédiatement un médecin, car la rage existe encore en Asie du Sud-Est. Le soir, ces chiens peuvent se promener en bande, n'hésitez pas à rebrousser chemin et évitez les quartiers mal éclairés. De nombreux chats sont également présents dans les rues de la capitale.

Enfin, il peut être utile de savoir qu'avec les inondations de septembre et octobre, il n'est pas rare d'avoir des crocodiles qui s'échappent de leur enclos et terminent dans le fleuve Chao Phraya. Attention à vos mollets si jamais pareille rencontre se produisait !

Côté flore, vous ne verrez pas beaucoup de végétation à Bangkok, à la rigueur quelques plantes vertes installées sur des murs végétaux. Avec quelques parcs, ce sera votre seule rencontre avec la végétation !

Adresses Futées de BANGKOK

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis