Guide de BANGKOK : Rester

Être solidaire

Soyons réalistes, en partant quinze jours " faire de l'humanitaire " avec une association, on soulage sa conscience mais on ne fait rien pour les populations locales. Un véritable engagement demande temps et réflexion. Pourquoi voulez-vous aider ? Quelles sont vos compétences ? À quel type de projet croyez-vous ? La première étape est de bien comprendre les difficultés rencontrées sur place. Il vous faudra ensuite partir à la chasse à la mission. Renseignez-vous bien sur l'association avec laquelle vous envisagez de partir car, dans le secteur de l'aide internationale, on trouve beaucoup d'organisations qui, même avec les meilleures intentions du monde, n'apportent finalement que peu d'aide réelle au pays. Mais à côté de ces missions, existent aussi des chantiers solidaires intéressants pour aller à la rencontre de la population, pour nettoyer une forêt, aider à la préservation d'une espèce...

Étudier

Pour étudier ou poursuivre vos études supérieures, il vous faut prendre contact avec le service des relations internationales de votre université. Préparez-vous alors à des démarches longues. Mais le résultat d'un semestre ou d'une année à l'étranger vous fera oublier ces désagréments tant c'est une expérience personnelle et universitaire enrichissante. C'est aussi un atout précieux à mentionner sur votre CV. En Thaïlande, cette expérience peut s'avérer plus difficile à réaliser en raison des cours dispensés le plus souvent en thaïlandais et que très rarement en anglais. Il vous faudra outre le niveau requis dans la matière étudiée, avoir une pratique et une connaissance déjà importantes de la langue.

Investir
Travailler – Trouver un stage

Adresses Futées de BANGKOK

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis