Français
  • Français
  • English
  • Español
  • Deutsch
  • 中国人

Guide de voyage
Iquitos

  • Trouver un hébergement

Capitale du département de Loreto, Iquitos est implantée en pleine forêt, à 588 km de Pucallpa, mais à seulement 370 km de Leticia, en Colombie. Le climat y est très chaud (28 °C de moyenne) et très humide. De juillet à septembre, la décrue des eaux laisse apparaître d'accueillantes plages de sable blanc sur les trois fleuves qui encerclent la ville : río Nanay, río Itaya et río Amazonas (l'Amazone).

L'Amazonie a été peuplée très tôt par des tribus nomades ou semi-sédentaires. C'est dans ce village d'indigènes, Iquitos, que la ville fut fondée en 1757 par les Jésuites, qui y implantèrent une de leurs premières missions. Après leur départ, en 1769, Iquitos s'enlisa dans la torpeur équatoriale. Elle fut réveillée près d'un siècle plus tard, en 1864, par le général péruvien Castilla, qui y accosta avec quatre bâtiments de guerre. La reprise du commerce avec le Brésil fut suivie pour ce gros bourg, à partir de 1880, d'un véritable essor dû à l'exploitation du latex. La prospérité de la ville s'exprima dans le faste des demeures (on faisait venir des azulejos du Portugal) et le train de vie extravagant des riches propriétaires. Les vestiges dorés de cette période " bénie " subsistent sous les traits vieillis de l'ex-hôtel Palace, de style mauresque, de la Casa de Fierro, oeuvre de Gustave Eiffel sur la plaza de Armas, et du Malecón Tarapacá. La fièvre du caoutchouc a néanmoins coûté la vie à de nombreuses ethnies asservies par les barons pour la récolte : une période violente qui a décimé les populations locales et semé la méfiance. De cette époque date également le Barrio Belén, un quartier flottant populaire fait de cases précaires et de canaux. On s'y réfère souvent avec pompe comme à la " Venise amazonienne ". On y vit certes les pieds dans l'eau, mais la pauvreté n'a pas beaucoup reculé.

La principale fête locale est la Fiesta de San Juan (culte de l'eau, le 24 juin). A 4 km d'Iquitos, la communauté de San Juan de Miraflores honore son patron par des danses et des défilés que la chicha rend plus gais encore. Simultanément, Iquitos bruit de sa Semana Turística (du 17 au 24 juin). Le carnaval début mars attire aussi beaucoup de monde.

La capitale amazonienne est le point de départ idéal d'expéditions dans la selva qui, si elle n'est plus vierge, demeure néanmoins pleine de mystères et de curiosités. Les amateurs de nonchalance fluviale prendront un bateau au départ de Pucallpa ou de Yurimaguas et se laisseront bercer plusieurs jours durant sur le río Ucayali ou le río Huallaga (le confort y tout relatif).

Se rendre à Iquitos:

De/vers Pucallpa (4h30 en autos de Tingo Maria) : Selon le sens du courant (c'est plus long entre Iquitos et Pucallpa), le voyage dure 4 à 5 jours. La " lancha ", sorte de ferry d'une capacité de 250 personnes part quasiment tous les jours du port, à midi de Pucallpa et à 18h du Puerto Masusa d'Iquitos (Av la Marina). Compter S/ 100 pour le transport et les repas pour toute la traversée. Attention, les conditions de vie sont spartiates : vous dormirez dans un hamac sur le ponton. Certains bateaux disposent de cabines pour deux personnes en lits superposés: compter S/ 150. Réserver une cabine n'empêche pas de déplier son hamac sur le pont pour être au frais.

De/vers Yurimaguas (à 2h en autos de Tarapoto S/ 20 le trajet) : Compter 2 à 3 jours en " lancha ", à bord des bateaux " Eduardo, Gilmer, Bruno ". Les départs sont supposés être fixes les mercredis et samedis à partir de midi du Puerto La Boca (+51 65 351270) de Yurimaguas et quasiment tous les jours à 18h d'Iquitos mais c'est très aléatoire. Compter S/ 100 en hamac et S/ 150 pour une cabine de 2. Si vous êtes pressés, un bateau rapide fait la liaison en 12h (repas à bord), S/ 130, Transportes Clever, 3h du matin. Prévoir le transport additionnel entre Nauta et Iquitos, 1h30 en autos, S/ 10. Pour faire plus court, les passagers de lancha peuvent aussi descendre à Nauta. La lancha mettra 10 à 12h de plus. A noter, cette route est aussi le point d'accès au Pacaya Samiria en entrant par le village de Lagunas.

Pour vous rendre aux frontières du Brésil (Tabatinga) ou de la Colombie (Leticia) ou à mi-chemin à Pevas : prévoyez un voyage de 2 à 3 jours pour S/ 60 en hamac et S/ 130 en cabine de 2. Départ tous les jours sauf le dimanche. Il existe aussi des bateaux plus rapides : les agences Golfinho (+51 65 615085) et Transtur (+51 65 221356) se trouvent sur l'Av Raymondi (cuadra 3).

Que visiter à IQUITOS ?

Adresses Futées d'IQUITOS

Organiser son voyage à IQUITOS
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Hébergements & séjours
Trouver un hôtel
Location de vacances
Trouvez votre camping
Réservez vos vacances au ski
Voyage sur mesure
Services / Sur place
Activités & visites
Acheter des devises étrangères
Apprendre une langue étrangère

Les circuits touristiques à IQUITOS

Photos d'IQUITOS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

14.95 €
2020-01-15
600 pages

Autres destinations à proximité d'IQUITOS

Coupe du
Monde 2022
Déposer un avisJeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 personnes en Normandie !

Remportez un week-end pour 2 personnes à Giverny avec Normandie Tourisme