Guide de MADRID : Rester

Être solidaire

Madrid n'est pas une ville pauvre, néanmoins, ceux qui veulent s'installer dans la capitale peuvent aider. La crise a mis beaucoup de familles à la rue, et tous sont touchés. Plusieurs associations aident les plus nécessiteux : Cruz Roja (Croix Rouge), Accion contra el hambre (Action contre la faim)... quelques associations madrilènes agissent sur le terrain pour donner un toit et de quoi manger à ceux qui en ont besoin, et une aide éducative aux petits.

http://madridsolidario.net

Étudier

Pour étudier ou poursuivre vos études supérieures, il vous faut prendre contact avec le service des relations internationales de votre université. Préparez-vous alors à des démarches longues. Mais le résultat d'un semestre ou d'une année à l'étranger vous fera oublier ces désagréments tant c'est une expérience personnelle et universitaire enrichissante. C'est aussi un atout précieux à mentionner sur votre CV.

Vous pouvez également vous inscrire directement dans une université espagnole, sans passer par le système français. La plupart des diplômes délivrés par l'enseignement public français y sont reconnus. Néanmoins, les Espagnols ignorent presque totalement ce qu'est une classe prépa ou une grande école. Pour eux, un licenciado est quelqu'un qui a fait trois ou quatre ans d'études universitaires, selon la filière.

Les frais d'inscription dans les universités espagnoles, même publiques, sont plus élevés qu'en France. Mais, sur une année, vous vous y retrouverez, puisque la vie sur place est moins chère.

Vous pouvez bien sûr faire un master ou un doctorat en Espagne, si vous avez un bac + 5, nos diplômes étant bien vus là-bas.

Le niveau des études en Espagne et en France se vaut. Dans les premières années, vous risquez de rencontrer les mêmes problèmes dans les deux pays : amphithéâtres bondés, administration assez rigide... Un avantage ibérique : les différents départements des universités se trouvent réunis sur un même campus et l'interdisciplinarité est favorisée (exemple : un étudiant de philosophie sera obligé de choisir, chaque semestre, une matière dans un autre département : biologie, littérature, histoire...).

Madrid compte deux grandes universités publiques : l'université Complutense, la plus ancienne, assez proche du centre-ville, et l'université autonome, construite dans les années 1970, à quelques kilomètres de Madrid. Autres universités : Universidad Politécnica, Universidad Rey Juan Carlos, Universidad Carlos III.

Voir leurs sites : www.ucm.es (Complutense) - www.uam.es (Autónoma)

Madrid est une destination phare pour les étudiants Erasmus. Fêtes, sorties et rencontres sont bien sûr au rendez-vous. Néanmoins, ce n'est peut-être pas la destination idéale pour apprendre la langue. Première raison : le grand nombre d'étudiants étrangers, dont de nombreux francophones avec qui vous risquez de ne pas pratiquer la langue de Cervantès. Seconde raison : les Madrilènes parlent très vite et utilisent beaucoup de mots d'argot. Pas facile de vous adapter si vous débutez...

Bourses. Les boursiers de l'Education nationale conservent leur aide s'ils partent faire un échange universitaire. Par contre, les aides au logement de la CAF ne sont pas versées lorsque vous louez un logement à l'étranger.

L'Union européenne ne fournit pas automatiquement des bourses à tous les étudiants Erasmus. Son montant dépend de la dotation annuelle que l'UE verse au service et du nombre d'étudiants la sollicitant. En aucun cas, elle ne vise à couvrir l'ensemble des frais sur place mais plutôt le surcoût engendré par une année à l'étranger.

Investir
Travailler – Trouver un stage

Bien que le taux de chômage soit plus élevé en Espagne qu'en France, certains corps de métier embauchent toujours. En effet, les diplômes français y sont appréciés, notamment dans le commerce et le marketing. Le problème est que le droit du travail espagnol est plus libéral que le français et il existe peu de protections pour les travailleurs. Les employeurs font généralement des CDD de six mois qu'ils renouvellent, lorsqu'ils n'offrent pas une Beca (stage). Si le coût de la vie à Madrid a augmenté ces dernières années, notamment le prix des logements, les salaires restent modestes et se situent parmi les plus bas de l'UE.

Trouver un stage. Les Espagnols découvrent la pratique des stages, moins fréquents que chez nous. Vous pouvez proposer vos services à des entreprises françaises implantées en Espagne (liste sur www.civiweb.com) ou directement aux entreprises espagnoles. Vous avez intérêt à négocier vos indemnités puisqu'elles ne sont pas fixées par avance. Si vous souhaitez rester à Madrid, contactez l'association Diálogo. Quelques offres de stage et de bénévolat dans des ONG et institutions sociales sur ce site : www.hacesfalta.org

Trouver un job. Avant de vous lancer en Espagne pour trouver un job, souvenez-vous que le Smic espagnol tourne autour de 750 € bruts. Cependant, les employeurs embauchent très peu au salaire minimum. Pour les emplois saisonniers, privilégiez les jobs dans la restauration que les emplois agricoles, les vendangeurs et collecteurs étant parfois payés au noir (ce sont en majorité des gens venus des pays de l'Est de l'Europe). Ceci dit, si vous voulez cueillir des oranges ou faire les vendanges, rendez-vous dans le sud du pays. Avant de partir, renseignez-vous sur les saisons, vous trouverez du travail sans problème en vous adressant directement aux exploitants. La restauration et l'hôtellerie recrutent beaucoup et les conditions de travail espagnoles ressemblent aux conditions françaises : salaires assez faibles, longues journées de labeur. Pour trouver ce type de job, mieux vaut avoir de bonnes notions en espagnol si vous ne voulez pas vous retrouver à la plonge.

Les étudiants passant quelques mois à l'université peuvent essayer de donner des cours de français. Adressez-vous aux academias, les écoles de langue, très nombreuses. Elles recherchent les professeurs à partir du mois de septembre. Vous pouvez aussi regarder ou mettre une annonce à l'Institut et l'Alliance français. Vous pouvez demander à être payé autour de 10 € de l'heure.

Trouver un emploi. Les jeunes diplômés (bac + 5 minimum) de moins de 27 ans peuvent postuler au volontariat international, organisé par le ministère des Affaires étrangères. Les entreprises privées, les consulats et ambassades recrutent par ce biais des jeunes pour des missions d'une durée de 6 mois à 2 ans (regardez sur www.civiweb.com).

Les citoyens de l'UE n'ont besoin que de leur carte d'identité pour travailler. Ils ne peuvent être discriminés en fonction de leur nationalité pour les emplois dans les entreprises privées. Par contre, ils sont exclus de certains emplois de l'administration. Sachez que les emplois en CDI en Espagne sont une denrée rare, les employeurs ayant tendance à vous faire signer des CDD à répétition. Si vous parlez bien anglais et espagnol, vous avez un très grand avantage sur bon nombre de candidats espagnols.

Quelques pistes pour chercher un emploi : la chambre de commerce d'Espagne qui propose de mettre votre CV en ligne, les chambres de commerces françaises, l'ambassade d'Espagne, les multinationales françaises, l'équivalent du Pôle emploi espagnol...

www.sepe.es : Instituto nacional de empleo. L'équivalent de Pôle emploi.

www.infojobs.net

www.infoempleo.com

www.canaltrabajo.com

www.canalcv.com

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées de MADRID

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 week-end de prestige aux portes de la Normandie !

2 séjours pour 2 personnes avec l'Office de Tourisme Terres de Seine ! (2 gagnants)

Une escapade zen et reposante...