La province d'Auckland fut probablement la région la plus peuplée par les Maoris avant l'arrivée des Européens (une vingtaine de milliers). Surnommée " Tamaki-Makau-Rau " (" la vierge aux cent amants "), elle fut désirée et conquise par beaucoup d'entre eux. Ses nombreuses collines formées par les volcans se prêtaient à la construction de pas (villages fortifiés) ainsi qu'à la culture en terrasse (kumara - patate douce). L'exemple de pa le plus élaboré reste celui du Maungakiekie (One Tree Hill).

Cette étroite bande de terre fut souvent le théâtre d'affrontements entre le chef de Nga Marama, nommé Kiwi Tamaki, et la tribu Ngati Whatua, originaire du nord.

C'est cette dernière qui prit finalement le contrôle de la région durant la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Les Européens, quant à eux, avec leur célèbre représentant le navigateur James Cook, passèrent devant Waitemata Harbour sans le voir, alors qu'ils cartographiaient les côtes du pays. Malgré tout, c'est d'après l'explorateur que plusieurs lieux connus furent nommés, tels Great Barrier et Little Barrier Islands.

En 1820, Samuel Marsden fut le premier Européen à explorer l'Hauraki Gulf. Vingt ans plus tard, la date du 6 février 1840 devint la date charnière de la colonisation britannique. C'est à Bay of Islands que les représentants de la Couronne britannique et les chefs de la Confédération des tribus unies de Nouvelle-Zélande se réunirent autour du traité qui marqua l'histoire du pays au fer rouge.

En apposant leur signature au traité de Waitangi, les chefs maoris reconnaissaient officiellement la souveraineté de la reine d'Angleterre sur la Nouvelle-Zélande. Par la suite, le gouverneur William Hobson en profita pour acheter des terres aux Maoris et fonder Auckland dans l'objectif d'en faire la capitale du pays. Toutefois, ce n'est pas à lui que la ville doit son nom, mais au commandant du navire de celui-ci, George Eden Lord Auckland. La création d'Auckland fut un vrai succès et ce dernier, en attirant de nombreux immigrants, connut un essor remarquable. A tel point qu'en 1900, Auckland devint la plus grande ville du pays.

Malgré tout, vingt-cinq ans plus tard, Auckland perdait son statut de capitale au profit de Wellington.

Bien plus tard, en 1989, plus de vingt villes et arrondissements autour d'Auckland firent l'objet d'un regroupement en quatre villes principales : Auckland City, Manukau, Waitakere et North Shore. Ces dernières sont d'ailleurs toujours régies par l'Auckland Regional Council, qui gère entièrement le développement du Great Auckland.

A présent, même si Wellington abrite toujours le siège du gouvernement, Auckland jouit d'un statut de capitale économique et touristique. Il accueille chaque année plus de 1,3 million de visiteurs, soit près de 70 % des touristes internationaux qui arrivent à l'aéroport d'Auckland. Pour la plupart d'entre eux, c'est à Auckland que débutera la visite du pays.

Les lieux incontournables de WELLINGTON

Photos de WELLINGTON

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NOUVELLE ZÉLANDE

Guide NOUVELLE ZÉLANDE

NOUVELLE ZÉLANDE 2019/2020

17.95 €
2018-11-28
480 pages
Ailleurs sur le web
xiti
Avis