Village de la commune de Roura, sur le fleuve de la Comté, Cacao est situé sur un plateau. Il a hébergé au XIXe siècle le pénitencier de Cacao et le bagne de Saint-Augustin. Abandonné, le village renaît en 1977, avec l'arrivée des Hmong, réfugiés politiques originaires du Haut-Laos dans le Sud-Est asiatique. Ces réfugiés se sont vu attribuer cette terre qui n'était alors qu'une vaste étendue de forêt dense. Au prix de nombreux efforts et assistés par des prêtres et un ingénieur laotien, les Hmong ont commencé à construire ce village et ont mis en place de petites exploitations agricoles. Ils sont aujourd'hui les plus importants producteurs de fruits et de légumes, comme en témoigne la place prédominante qu'ils occupent au marché de Cayenne. Eloigné pourtant de plus de 50 km du bourg, Cacao est situé dans les limites de la commune de Roura qui abrite moitié moins d'habitants. Très récemment, il a été question d'en faire aussi une commune séparée de Roura.

Histoire

La Comté a un passé amérindien qui nous a laissé peu de traces, excepté les polissoirs trouvés à saut Bief et saut Brodel, au-dessus de Bélizon. Le nom de Cacao date probablement du XVIIe siècle, époque où les jésuites entretenaient des plantations de café et de cacao sur les montagnes avoisinantes. De ces cacaoyers, il ne reste aujourd'hui que quelques arbustes. De 1850 à 1855, trois bagnes ont été construits sur ce qui deviendra le Sainte-Marie, puis le Saint-Augustin, et leurs ruines, bien qu'à l'abandon, sont encore visibles. À la fin du XIXe siècle, on y découvrit la mine d'or Boulanger, toujours en activité. Cette mine, américaine à l'origine, passa ensuite successivement sous contrôle allemand, brésilien et français. C'est dans cette même mine, en 1982, qu'on découvrit une pépite de 1,5 kg. Grâce à ces différentes activités, la Comté était plus peuplée au siècle dernier qu'à l'heure actuelle.

À voir / À faire à CACAO

Organiser son voyage à CACAO

Photos de CACAO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2019-06-26
312 pages
Avis