TEL AVIV - guide touristique du Petit Futé

Bienvenue à Tel Aviv

On l'adore, on la décrie, on l'encense, on l'accuse... Au mieux ça l'amuse, au pire elle s'en fiche. Tel Aviv n'aspire qu'à une chose : vivre, vivre pleinement. Douce et insolente, déférente et bordélique, orientale et cosmopolite, laïque et respectueuse de la tradition : voilà une ville qui, comme nulle autre, assume ses paradoxes sans s'encombrer de complexes. Difficile tout d'abord d'avoir des complexes quand on jouit de 14 km de plages illuminées par 300 jours de soleil à l'année ! Sur la Méditerranée, l'horizon ouvre une fenêtre grandeur nature d'où s'échappe l'agitation de la ville et qui laisse entrer un vent apaisant. De toute évidence, Tel Aviv n'est pas une ville stressée et c'est bien là le plus grand de ses paradoxes : dans un pays en guerre, elle fait la fête pour ne pas y penser et vivre, tout simplement. Une bulle qui a fait de la légèreté, de l'optimisme et de la tolérance ses armes pour exister. A Tel Aviv on flâne, on bronze, on drague, on fait du sport, on boit des litres de café en terrasse et on fait la fête jusqu'au petit matin. Une forme d'insouciance complétée par une énergie bouillonnante de créativité qui place tout le pays sur la scène internationale quand il s'agit d'art, de cinéma, de mode ou de design.

De la vieille Jaffa au nouveau Port, de la bohème de Neve Tzedek aux frivolités de Sheinkin, des ambitions commerçantes de Dizengoff aux aspirations artistiques de Florentine : on découvre autant d'ambiances que de quartiers. Mais au final, Tel Aviv doit surtout sa singularité à ses habitants, beaux, aberrants et d'un naturel désarmant. Une chose est sûre, vivre Tel Aviv, c'est tomber en amour avec ses habitants.

Remerciements. Merci à cette ville pour son insolence exquise, sa folie, son bordel de vie, sa poésie et ses tombées de nuit. Merci à la famille Dushnitsky et à la famille Cogan pour leur gentillesse, à Dor Zipori pour sa douceur, à Amnon Lipkin pour sa fraternité, à Hemy Engel pour ses beaux yeux et son rire franc, à Gregory Kern pour son enthousiasme, à Uri & Ruthi Direktor, Muriel Goldstein, Mira Marcus et Revital Ben-Asher Peretz pour leur temps et leurs conseils, à Daphné Tepper pour ses livres et, enfin, à Eva Dunis, pour tout.

TEL AVIV : les adresses futées

TEL AVIV : Idées de séjour

Les touristes étrangers s'attardent rarement à Tel Aviv et préfèrent se dépêcher vers l'intérieur du pays, vers Jérusalem ou la Galilée. La ville mérite pourtant qu'on passe quelque temps à profiter de sa plage et à flâner dans ses avenues commerçantes, sur ses marchés et dans ses galeries d'art où exposent des artistes internationalement connus. Capitale intellectuelle et culturelle du pays, c'est aussi une ville qui ne dort jamais, où vous pourrez faire la fête jusqu'au bout de la nuit et qui accueille les gays du monde entier sans porter ni jugement, ni regards réprobateurs. Et si l'atmosphère trépidante qui y règne finit par vous épuiser, rendez-vous dans l'ancien port turc de Jaffa : géré par la même municipalité, ce havre apprécié des voyageurs vit au ralenti, au rythme de ses petites échoppes d'antiquités et de ses étroites ruelles, où les couples se plaisent à se promener la nuit...

Tel Aviv en deux jours

Deux jours, c'est court. Si vous venez pour faire la fête, veillez à arriver le jeudi où les soirées sont les plus animées.

Jour 1. Délesté de vos bagages, partez directement profiter de l'air marin. Promenez-vous le long du front de mer, faites trempette si la température le permet et prévoyez une pause-déjeuner dans un café les pieds dans l'eau. Bifurquez ensuite par Allenby pour rejoindre le marché du Carmel et ses étals d'Orient, perdez-vous dans le quartier Yéménite attenant puis retrouvez le front de mer jusqu'au port de Jaffa. Errez dans le marché aux puces, et passez la soirée dans un des bars du quartier.

Jour 2. Ne manquez pas le sacro-saint petit déjeuner israélien dans un café. Cap ensuite vers un musée et pourquoi pas celui de Tel Aviv : de là, vous êtes à deux pas du quartier de l'Hôtel-de-Ville. Poursuivez vers le boulevard Rothschild où vous n'aurez que l'embarras du choix pour déjeuner. Après une balade digestive parmi des trésors Bauhaus, bifurquez pour rejoindre Neve Tzedek et son ambiance bohème. Poussez jusqu'à Florentine en passant par Hatachana, la gare transformée en quartier commerçant très plaisant. Les plus pointus resteront faire la fête dans Florentine alors que les autres retrouveront le centre pour voir le soleil se coucher depuis un rooftop tendance.

Tel Aviv en une semaine

Si vous restez une semaine pleine à Tel Aviv, vous aurez le temps à la fois de faire le tour de ses quartiers et sites principaux mais aussi de découvrir les endroits qui montent, de faire la fête et de vous reposer tranquillement, sans vous presser. Une véritable expérience de la vie tel-avivienne.

Jour 1. Après avoir déposé vos bagages à l'hôtel, direction le front de mer. Si la météo le permet, prenez le temps d'une baignade ou d'un bain de soleil. Vous pourrez aussi vous poser dans un bar de plage, les pieds dans l'eau. Une fois rassasiés, empruntez la balade du front de mer vers le sud et Jaffa. Visitez la vieille ville, le marché aux puces et le port de la ville arabe. Restez une fois la nuit tombée pour dîner, boire un verre et faire la fête dans cette enclave authentique, à la fois calme et vivante.

Jour 2. Dès le matin, direction le marché Carmel pour un petit déjeuner sur le pouce parmi les étals ou dans une des cantines yéménites du quartier. Perdez-vous dans les ruelles du quartier yéménite ensuite et profitez de la douceur de vivre de la rue piétonne Nahalat Binyamin. Si vous êtes de passage un mardi ou un vendredi, un marché artisanal offre une jolie balade. Rejoignez l'agréable boulevard Rothschild et appréciez le patrimoine Bauhaus de la ville blanche. Passez la soirée dans Neve Tzedek, avec un spectacle de la compagnie de danse Batsheva au Suzanne Dellal Center. Dînez dans le quartier puis prenez un verre dans le centre vers Allenby/Rothschild.

Jour 3. Découvrez le musée d'Art de Tel Aviv, le premier du genre en Israël. Imprégnez-vous des grands maîtres dans le bâtiment d'origine et rattrapez-vous en histoire de l'art israélien au Herta and Paul Amir Building. Rejoignez Sarona Market et le quartier des Templiers pour déjeuner puis marchez dans le coeur de la ville jusqu'au centre Dizengoff. Perdez-vous dans les rues autour du Meir Garden et visitez le Musée Bialik si vous êtes encore perméables aux informations. Sinon rejoignez le quartier Sheinkin pour faire un peu de lèche-vitrine. Passez la soirée dans un rooftop trendy ou autour de la grande synagogue.

Jour 4. Prenez la voiture pour rejoindre le musée du Design d'Holon. Prenez le temps de découvrir ce petit bijou dessiné par Ron Arad. En fin d'après-midi, retour à Tel Aviv, direction Noga et ses ateliers de créateurs et d'artisans. Passez la soirée dans les restaurants et bars du quartier après avoir assisté à une pièce au théâtre Gesher.

Jour 5. Direction le nord de Tel Aviv pour découvrir le musée de la Diaspora et ses nouvelles expositions. Après la visite, rejoignez le parc Hayarkon et baladez-vous tranquillement dans la verdure jusqu'au front de mer. Au port de Tel Aviv, prenez le temps d'un café ou d'un déjeuner branché puis longez le front de mer en vous arrêtant aux plages qui vous tentent le plus. Prévoyez une soirée à l'opéra au Charles Bronfman Auditorium sur Habima Square, puis dînez dans le quartier.

Jour 6. Consacrez cette journée à la découverte des nouveaux quartiers du sud de Tel Aviv. Commencez par vous balader dans le quartier de Neve Sha'anan, autour de la gare routière. Quartier de l'immigration africaine et asiatique, vous y trouverez une ambiance toute particulière et exotique. Découvrez ensuite le quartier résidentiel de Shapira, encore délabré mais qui offre un fort potentiel de gentrification dans les prochaines années. Remontez vers le quartier de Kiryat Hamelacha et faites le tour des galeries d'art contemporain avant de rejoindre Florentine, ses graffitis, ses bars et ses restaurants arty.

Jour 7. Pour votre dernière journée, retournez à Neve Tzedek pour flâner dans ce vieux quartier en pleine journée puis direction la plage afin de profiter une dernière fois du sable fin.

Séjour thématique
Tel Aviv bobo

Poétique citadine, Tel Aviv jouit pleinement de sa bohème sur un rythme très méditerranéen. En un week-end, vous aurez un aperçu de l'art de vivre des bobos tel-aviviens.

Jour 1. Si vous arrivez le vendredi en fin de journée, choisissez un des quartiers bobos où les établissements branchés seront ouverts pour Shabbat, visez donc Rothschild ou Neve Tzedek.

Jour 2. Légère grasse mat' le samedi, avant de rejoindre le nouveau port de la ville pour le petit déj : tout ici reste ouvert jour de shabbat, en plus d'un marché temporaire de jeunes créateurs. Petite promenade sur les quais, que l'on poursuit vers le front de mer : c'est Shabbat, c'est playa pour tous ! Choisissez un bar-resto les pieds dans l'eau, paressez sur ses transats, petite trempette, séance de bronzage avec le must have israélien : l'huile solaire qui fait rutiler les formes ! En fin de journée, gagnez Jaffa : coucher de soleil sur le vieux port, petit verre au Shaffa Bar, dégustation de houmous chez HanManoli et fin de soirée au Anna Loulou... Vous êtes à présent un serial bobo israélien !

Jour 3. Sacro-saint petit déjeuner dans un café trendy - les environs n'en manquent pas - ou sur le pouce au marché Carmel. Si ce n'est pas dimanche (jour de fermeture des musées), prévoyez la matinée pour la visite du musée d'Art de Tel Aviv et l'aile consacrée à l'art israélien du Herta and Paul Amir Building. Passez votre début d'après-midi dans les galeries d'art contemporain situées autour de Rothschild Boulevard ou, pour les plus pointus, vers le quartier de Kiryat Hamelacha. Rejoignez Neve Tzedek, le quartier le plus bohème de Tel Aviv, entre le centre Suzanne Dellal et les belles boutiques de créateurs. Terminez votre journée dans Noga, le dernier-né des quartiers bobo, puis finissez la soirée dans les bars et restaurants branchés de Florentine.

Tel Aviv culturelle

Musées, théâtres, opéra, centre de danse : Tel Aviv est une destination culturelle tournée vers la création contemporaine. Prévoyez trois jours pour avoir le temps d'apprécier chaque lieu sans frôler l'overdose.

Jour 1 : on commence par l'héritage historique et on se met dans le bain en gagnant directement le nouveau musée de la Diaspora qui est à côté du Musée Eretz dans le quartier nord de Ramat Aviv. En une journée à peine, vous aurez parcouru toute l'histoire du peuple juif et celle du patrimoine culturel de la terre d'Israël. Une petite promenade et un verre sur le front de mer seront une transition parfaite avant d'assister à un opéra ou à un concert classique au Charles Bronfman Auditorium. Les restaurants ferment tard dans le quartier, donc pas de souci pour nourrir l'estomac en plus de l'esprit sur le boulevard Rothschild.

Jour 2. La matinée sera consacrée au musée de Tel Aviv et au nouveau pavillon Herta and Paul Amir pour une vue autrement plus moderne de la production artistique israélienne. Ceux qui disposent d'une voiture gagneront le musée du Design à Holon, une petite merveille entièrement conçue par Ron Arad. Sinon, prévoyez la visite des galeries d'art contemporain dans le sud de Tel Aviv et le tout nouveau quartier artistique de Kiryat Hamelacha. Remontez vers le centre par Florentine et ses graffitis puis assistez à une pièce absurde et avant-garde au théâtre Gesher, dans Noga. Soirée dans le quartier, avec les artistes et artisans du coin.

Jour 3. Petit déj' gargantuesque pour coller aux habitudes locales, avant une balade au grand air pour rejoindre, à 11h, la promenade que la ville organise pour découvrir le patrimoine Bauhaus de Tel Aviv. Visitez les galeries d'art contemporain autour de Rothschild puis passez l'après-midi dans Neve Tzedek. Si vous n'avez pas eu le temps de découvrir les ateliers de Noga la veille, faites un petit détour avant de retourner en début de soirée dans Neve Tzedek pour assister à un spectacle de danse contemporaine de la compagnie Batsheva au centre Suzanne Dellal. Dîner dans le quartier et dernière soirée selon vos envies, soit à Jaffa (très bobo), soit dans le centre branché.

Tel Aviv historique

Tel Aviv est d'une pétillante légèreté et elle est tournée vers l'avenir, ce qui fait parfois oublier que la ville a une histoire, même récente.

Jour 1. Première occasion de vous rappeler qu'avant de se nommer " Colline du printemps ", Tel Aviv, s'appelait " Ahouzat Baït ", ou " domaine d'habitation ", un nom beaucoup moins glamour... Bref, direction Jaffa la cité qui enfanta Tel Aviv. Engouffrez vous dans la vieille ville pour découvrir les remparts, le site archéologique du rond-point Kdumim, les édifices d'époque ottomane comme la Tour de l'Horloge, les boutiques de Judaïca et, bien sûr, le marché aux puces et sa verve populaire.

Jour 2. Vous connaissez la mère, nous vous présentons la fille. Petit cour d'histoire au nouveau musée de la Diaspora qui relate les épopées de la dispersion juive puis au musée du Patrimoine Eretz (Eretz signifie Terre), tous deux situés à Ramat Aviv. Profitez-en pour vous promener au parc Hayarkon, une véritable bulle d'oxygène avant de rejoindre le front de mer.

Jour 3. Sillonnez le matin le quartier de Neve Tzedek : sous ses apparats très bobo, il est l'un des plus vieux quartiers de Tel Aviv et le premier quartier juif construit à l'extérieur de Jaffa (vous pouvez visiter la maison de son fondateur Shimon Rokach). En fin de matinée, rejoignez la balade qu'organise la ville pour découvrir son patrimoine Bauhaus. Comme vous êtes dans le secteur de Rothschild, profitez-en pour découvrir la maison de l'Indépendance et/ou le musée de la Haganah, ancienne armée d'Israël. Avant de repartir, faites un tour au marché Levinski qui a gardé sa gouaille d'antan.

Jour 4. Partez aux aurores pour Jérusalem. A peine arrivé, vous plongerez dans l'ambiance mystique de la vieille ville en pénétrant ses précieux édifices. L'après-midi, prenez un bus pour visiter soit le musée d'Israël ou celui de Yad Vashem. Passez la soirée dans la ville moderne, le contraste est saisissant.

Jour 5. Flânez dans le quartier autour du jardin Me'ir et des rues Tchernichovsky et Bialik. Visitez la Maison Bialik et découvrez l'un des plus importants poètes en langue hébraique, véritable trésor national. Rejoignez le musée d'Art de Tel Aviv parmi les rues calmes et bordées d'arbres vénérables et découvrez l'histoire de l'art israélien ainsi que le tout premier musée d'art du pays dans l'historique pavillon et la nouvelle aile Herta and Paul Amir.

Jour 6. Partez en goguette dans le marché du Carmel avant de vous perdre dans les venelles du quartier Yéménite attenant. Faites un détour par le port via le front de mer, puis bifurquez sur l'avenue Ben Gourion pour visiter la maison du premier ministre de l'Etat d'Israël. Ben Gourion débouche sur Ibn Gavirol où figure le mémorial d'Yitzhak Rabin.

Jour 7. Avant de gagner l'aéroport, vous terminerez par une vue d'ensemble en grimpant à l'observatoire Azrieli. L'occasion de voir le quartier de Sarona, ancien quartier des Templiers, mais aussi la jonction Hashalom/Hayalon qui donne un aperçu du Tel Aviv de demain.

Tel Aviv & environs

Jour 1 et 2. Suivez le déroulement du week-end (décrit ci-avant) sur un rythme un peu plus tel-avivien, c'est-à-dire ponctué de nombreuses pauses-café. Si vous manquez une visite, vous pourrez toujours vous rattraper plus tard.

Jour 3 et 4. Prenez le bus pour Jérusalem. Empreignez-vous tout d'abord de l'ambiance dans la vieille ville et, après le déjeuner, visitez les alentours ! Au choix : la cité de David, le mont des Oliviers, le mont Sion et le mont Scopus. Passez votre soirée dans la ville moderne qui concentre les bars et les restos. Le lendemain, faites un tour au marché Mahane Yehuda et dans les rues commerçantes vers Ben Yehuda ; après le déjeuner, prenez le bus Egged 99 qui fait le tour de la ville, vous pourrez ainsi visiter le musée d'Israël ou Yad Vashem.

Jour 5. Direction la mer Morte où vous visiterez le site de Massada. Rejoignez ensuite Ein Guedi pour le déjeuner et pour vivre la mer Morte dans toute sa curiosité : marcher, ou plutôt flotter, sur ses eaux après s'être enduit de boue et avant d'aller se faire chouchouter au spa. Regagnez Tel Aviv le soir.

Jour 5 bis. Journée alternative pour ceux qui préfèrent découvrir le nord du pays : montez à Haifa où vous découvrirez une ville réellement mixte et les magnifiques jardins baha'ï, puis poursuivez vers les remparts croisés d'Acre. Regagnez Tel Aviv le soir.

Jour 6. Gagnez le nouveau port pour prendre le petit déjeuner, puis octroyez-vous un moment chlorophylle au parc Hayarkon. De là, vous pouvez rejoindre le musée de la Diaspora. Redescendez dans le centre pour suivre la balade qui dévoile le patrimoine Bauhaus de Tel Aviv. Cette journée se terminera à Neve Tzedek pour assister à un spectacle au centre Suzanne Dellal, et dîner soit au Dellal soit à Suzana.

Jour 7. Passez votre dernière journée dans le centre de Tel Aviv : faites un tour dans le quartier de Sheinkin puis remontez la rue animée de King George jusqu'au centre Dizengoff, le coeur commercial du centre-ville. Faites un tour dans les rues autour de Meir Garden et arrêtez-vous au Musée Bialik avant de rejoindre les plages par les rues Bograshov, Gordon ou Frischmann. Les dernières heures à Tel Aviv ne devront être consacrées qu'à une seule chose : la mer, la plage et son bain de Tel-Aviviens.

Voir plus d'idées de séjours

Israël : Les villes remarquables

Jerusalem
Masada
Nazareth

TEL AVIV : Galerie photo

Tel Aviv : Actualité et reportage

Les incontournables de Tel Aviv

Dynamique, branchée et culturelle : voilà trois adjectifs qui résument à merveille cette ville d'Israël qui a su en peu de temps s'ouvrir à l'international. Tel Aviv ou la " ville blanche " attire pour ses décors si caractéristiques et ses plages de carte postale. Hédoniste et festive, il y a toujours quelque chose à faire dans cette ville...
Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Tel Aviv

Liens utiles Tel Aviv