6 000 habitants environ. Altitude : 3 850 m. Le nom de ce sanctuaire (et aujourd'hui gros bourg), à la fois précolombien et catholique, est tout aussi magique que celui du lac qui l'abrite sur ses berges, au pied d'un promontoire. Le sanctuaire de Copacabana se trouve à 155 kilomètres de La Paz, dans la partie méridionale du lac Titicaca. Cette petite ville se dresse dans une baie, encadrée par deux collines : au nord, le Calvario, et au sud, la colline Seroka.

Copacabana est surtout connue pour la Vierge miraculeuse qu'elle abrite dans sa cathédrale, et que l'on fête avec ferveur le 5 août. C'est la Virgen de Copacabana, patronne de la Bolivie. Ainsi s'y mélangent aujourd'hui ferveur religieuse des pèlerins lors des périodes de procession et celle, plus prosaïque, des milliers d'Occidentaux, les libations et autres offrandes alcoolisées étant, bien entendu, le point commun à tous. Certains ne verront ici, au premier abord, qu'une ville sans charme, tout entière dédiée au tourisme. D'autres y ressentiront la magie du lieu dans son écrin de merveilles, tant naturelles qu'archéologiques. Pourtant, chacun saura apprécier la tranquillité du rivage du lac Titicaca. Copacabana assure à merveille une fonction d'étape entre les îles du Soleil et de la Lune, les petits villages et les nombreuses communautés qui accueillent avec plaisir les touristes respectueux. Le soir le vent souffle sur le lac et le froid peut être intense, couvrez-vous bien.

Histoire

Le chroniqueur espagnol Salas écrit à propos de Copacabana : " K'ota-kawuana, le chemin des étoiles qui nous guide vers la maison de notre Dieu et Seigneur. " Il est probable que l'écrivain a utilisé cette image parce qu'à partir du sanctuaire il est possible d'admirer dans toute sa splendeur la constellation de la Croix du Sud, point de repère dans le temps et dans l'espace de cultures millénaires. En réalité, ce lieu admirable fut baptisé par son fondateur, l'Inca Yupanqui, du nom de Kota Kawuana, en quechua " le mirador sur le lac ", par allusion aux deux collines qui surplombent le village. Avec le temps, " k'ota-kawuana " se transforma en " Copacabana ".

La péninsule de Copacabana, riche de nombreuses sources d'eau douce, était, du temps des anciennes civilisations, un centre agricole. On peut encore y observer les systèmes de terrasses utilisées par les Incas. Les terrains étaient irrigués grâce à des canaux parallèles.

Pendant la période inca, Copacabana était un sanctuaire consacré au dieu Soleil et aux fondateurs de l'Empire inca (Manko Kapak et Mama Okllo). Lors de la colonisation, les Espagnols choisirent la péninsule comme centre politique et religieux. C'était un choix stratégique, car ils étaient conscients de l'influence culturelle de Copacabana sur les cultures précolombiennes et savaient qu'à travers le sanctuaire ils contrôleraient la région.

Une nuit, Francisco Tito Yupanqui, descendant direct de la famille royale inca, fit un songe dans lequel la Vierge lui demandait de tailler sa figure dans du bois. Tito Yupanqui n'avait aucune connaissance du métier. Il partit à Potosí, devenu l'un des plus importants centres artistiques et culturels des colonies, pour apprendre à travailler le bois. Lorsque le buste fut sculpté, il l'emporta à Chuquiago (nom de La Paz en aymara) où il acheva les derniers détails. Il transporta la Vierge jusqu'à San Pedro de Tiquina pour l'emmener ensuite à Copacabana, deux jours avant le 2 février 1583. On refusa le travail de Tito Yupanqui sous prétexte que les deux pièces de bois dont était fait le buste se réunissaient de façon apparente au niveau du visage. Cependant, deux jours plus tard, le 2 février, l'Enfant Jésus apparaissait au côté gauche de la Vierge. Depuis, les miracles n'ont pas cessé de s'y produire. Mais le miracle le plus important de la Vierge de Copacabana, celui qui incita la population indienne à prier la future patronne de Bolivie, fut certainement d'apporter la pluie après une longue période de sécheresse. À l'époque préhispanique, les Indiens montaient au sommet de l'actuel calvaire en adoration de leur dieu du tonnerre et de la pluie, Illapa. Chaque fois que leurs cultures agricoles étaient en danger, ils faisaient appel à cette divinité, espérant ainsi mettre fin à de longues sécheresses. Quand on leur révéla que la Vierge de Copacabana était dotée de pouvoirs similaires, ils adhérèrent beaucoup plus facilement au christianisme.

À voir / À faire à COPACABANA

Adresses Futées de COPACABANA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à COPACABANA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de COPACABANA

15.95 €
2020-01-08
456 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .