Pour les courts séjours, Roura est un point de chute très judicieux. Non loin de l'aéroport ou de Cayenne, cette petite commune est un réel havre de paix qui permet de découvrir de nombreuses facettes de la Guyane : la crique Gabriel et le lac Pali, les cascades de Fourgassié, Cacao, les ibis, le fleuve Mahury...

La ville de Roura respire le calme et la tranquillité. À seulement une trentaine de kilomètres de Cayenne, on découvre un bourg paisible qui vit au rythme des différents cours d'eau qui l'entourent.

Située au sud de l'île de Cayenne, cette commune s'étend sur 4 000 km², bordée au sud par Régina, au nord par Matoury, Montsinéry, Kourou et Saint-Elie. Elle recouvre en gros les bassins de la rivière Comté et du fleuve Mahury. La paroisse de Roura fut fondée par des jésuites en 1675. La rivière Oyack servit de refuge, au début du XVIIIe siècle, à un célèbre chef marron, Gabriel, qui, à son tour, a laissé son nom à l'habitation Gabrielle.

En 1854, l'administration pénitentiaire construisit sur le terrain de Cacao le bagne Saint-Augustin, complété par ceux de Sainte-Marie et de Saint-Philippe. En 1859, il fut transféré à Saint-Laurent-du-Maroni. C'est en 1879 que le quartier fut érigé en commune. Félix Éboué y est né. À partir de Roura, on peut effectuer diverses excursions en canot ou à pied, mais le site en lui-même est déjà un ravissement avec son église en bois, construite au XIXe siècle par les jésuites et qui surplombe magnifiquement le fleuve.

La Fayette y possédait une propriété, la fameuse habitation Gabrielle, qui fut occupée par un groupe d'esclaves affranchis. Aujourd'hui, Roura continue d'assurer son rôle de terre d'asile puisque, depuis 1977, elle accueille une communauté hmong sur le territoire de Cacao. Cacao fait partie de la commune de Roura.

À voir / À faire à ROURA

Organiser son voyage à ROURA

Photos de ROURA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2019-06-26
312 pages
Avis