Les salariés du groupe Nice-Matin, qui comprend également les journaux Var-Matin, Corse-Matin et Monaco-Matin, ont lancé un appel aux dons sur une plateforme de financement participatif pour sauver leurs quotidiens. Accusant des pertes de plusieurs millions d'euros, l'entreprise a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de Nice. Alors que cinq repreneurs sont en compétition pour racheter le journal, les employés de Nice-Matin se mobilisent pour récolter 300 000 euros d'ici le 20 septembre... Et ça fonctionne ! Plus de 100 000 euros ont déjà été versés par des donateurs engagés pour la survie de ce morceau du patrimoine régional. Les salariés s'engagent eux aussi à mettre la main à la poche, et prévoient déjà 120 départs volontaires, au lieu des 400 à 800 suppressions de postes envisagées dans les autres plans de reprise. La décision sera prise par le tribunal fin septembre.

Pour soutenir les salariés de Nice-Matin, c'est par ici.