De la bande dessinée arabe, que connaît le lecteur européen ? Peu de choses. Et pourtant, elle existe. Elle a une histoire, longue et riche, jalonnée de grands classiques, de courants esthétiques, d'écoles. Génération après génération, elle a évolué, s'est adaptée au goût du public, et aussi, selon les pays, à des situations politiques parfois compliquées. De cela, nous ignorons presque tout. Mais cela peut changer est en train de changer. 
De cette scène effervescente, l'exposition proposée à la Cité Internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême présente près de cinquante auteurs provenant d'Algérie, Egypte, Irak, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie et Tunisie. La Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême est fière de mettre en lumière cette "garde montante" de la bande dessinée de langue arabe, loin des préjugés et des clichés rebattus, et invite les visiteurs à découvrir une facette nouvelle et fascinante de cet Orient qui nous est si proche...

Plus de renseignements