La ville doit son nom au moine Amand, évêque de Maëstricht, mais surtout évêque missionnaire et fondateur d'abbayes qui, vers 633-639, reçut du roi Dagobert " un lieu situé entre les deux rivières de la Scarpe et de l'Elnon afin d'y étendre le culte libre. " Amand y éleva deux oratoires puis un monastère qui prit le nom d'Elnon où il mourut vers 660-675. Dans un pays de marécages et d'épaisses forêts, les moines poursuivirent leur oeuvre de défricheurs et de bâtisseurs. Ce fut là l'origine de la ville qui ne prit que bien plus tard son nom de Saint-Amand-en-Pévèle. Dès le IXe siècle, au cours de la période historique dite Renaissance carolingienne, l'abbaye bénédictine d'Elnon brilla d'un éclat incomparable. Mise à mal durant les invasions normandes de 881 et 883 pendant lesquelles les moines furent massacrés, la ville n'en sortit que grandie. Saint-Amand-en-Pévèle devait devenir un haut lieu spirituel et artistique de la région : les moines copistes et musiciens y exercèrent en effet leur talent jusqu'au XVe siècle. Mais la situation de la ville ne s'améliora pas et elle dut encore subir les affres de pillages, d'incendies et d'invasions - les Flamands, puis en 1340 le duc de Hainaut, partisan des Anglais pendant la guerre de Cent Ans, les ducs de Bourgogne au XVe siècle -, jusqu'à son retour en territoire français au XVIIe siècle. L'abbé Nicolas du Bois, sorte de génie organisateur donna à la ville l'aspect qu'elle devait peu après garder deux cents ans, comme l'atteste le plan terrier de Bayard en 1663 encore visible à la bibliothèque municipale. Il fit restaurer la muraille d'enceinte et transforma l'abbaye en une véritable demeure princière. Saint-Amand-les-Eaux pouvait prendre son envol. Bien qu'il ne reste de l'abbaye que la magnifique tour (rénovée en 2012) et l'échevinage, quelques autres vestiges ont survécu comme l'actuel office de tourisme. La ville se dynamise aussi grâce aux nombreux projets portés en transfrontalier, notamment par le Parc naturel régional. Enfin, ne soyez pas surpris de ne pas croiser les curistes dans le centre car la ville est séparée en deux ; d'un côté, une partie urbaine animée autour de la Grand Place, et, de l'autre, une partie excentrée où cures thermales et repos mérités sont pratiqués, non loin de la fameuse usine d'embouteillage de l'eau minérale qui porte le nom de sa ville sourcière.

À voir / À faire à Saint-Amand-les-Eaux

Organiser son voyage à Saint-Amand-les-Eaux

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un train
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de Saint-Amand-les-Eaux

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

LILLE MÉTROPOLE

Guide LILLE MÉTROPOLE

LILLE MÉTROPOLE 2020

5.95 €
2020-03-05
224 pages
Avis