Cette magnifique petite ville (2 000 habitants) comporte l'une des cinq bastides répertoriées dans le Rouergue. Une bastide fondée par Ozil de Morlhon, dont la pièce maîtresse, l'église - sa construction a débuté en 1230 - doit sa forme à la croix grecque afin de rappeler l'église du Saint-Sépulcre de Jérusalem. A l'intérieur de l'église, on peut voir des peintures murales en bon état de conservation. Au XIIe siècle, les remparts sont dressés. La visite de Villeneuve permet de bien appréhender l'architecture des bastides avec ses rues régulièrement tracées autour d'une place centrale. A voir sur la place des Conques, les maisons moyenâgeuses et Renaissance, la maison des Consuls - XVIe siècle. Ici, pas moins de 55 maisons datent du XVe siècle. Il faut prendre le temps de s'enfoncer au coeur du village, par l'une des quatre portes dont deux subsistent. On découvrira l'harmonie et l'atmosphère que dégagent ces maisons aux fenêtres à meneaux, les petites rues étroites desquelles on pourrait facilement imaginer un chevalier en armure jaillissant pour délivrer sa belle. La place des Conques paisible, est bordée d'arcades en ogives sur un côté. En arrivant par la porte haute, dite de Soubirane, qui servit de prison, on passe devant l'ancien hôpital qui conserve, au-dessus de sa porte, une pierre sur laquelle une croix et l'inscription suivante ont été gravées : " Raymond, comte, donna ce lieu à Dieu et aux pauvres ". Cette épitaphe rappelle le geste du comte Raymond VII qui restaura la ville et lui donna ses " libertés ". Juste après se trouvait l'ancien château qui a laissé place à la mairie. L'architecture spéciale du village, d'abord développé autour de son église puis organisé sur le plan modèle des bastides, raconte les deux phases de sa construction. La fondation de Villeneuve remonte à 1053, date à laquelle le seigneur Odile de Morlhon après un pèlerinage à Jérusalem, fonde Villeneuve sur l'emplacement d'un monastère. Après avoir fait construire une église suivant le modèle du Saint-Sépulcre de la ville sainte, il crée la sauveté, qu'il place sous l'autorité de Pierre Béranger, évêque de Rodez. La ville est confiée au prieur Déodat, qui met en valeur ses terres et fait édifier les murs d'enceinte.

Deux portes sont construites au XIIe siècle, Echorenque et Manhanenque. La vie allait paisible, lorsque Simon de Montfort, parti en croisade contre le catharisme confisque la ville pour la remettre dans le giron de l'évêque de Rodez. Raymond VII, alors comte de Toulouse, se bat pour reconquérir la ville. Il y arrive en 1231 et octroie des franchises aux habitants, transformant Villeneuve en bastide. Lorsqu'il meurt en 1249, Alphonse de Poitiers, frère de saint Louis, prend possession de Villeneuve, qui deviendra bastide royale 23 ans plus tard. Durant la guerre de Cent Ans, pour se protéger des Anglais et des Routiers, les habitants érigent la tour Cardaillac, elle seule subsiste avec la Porte haute, à trois étages, dont on a conservé la herse. A ne pas manquer non plus, Toulongergues et son église préromane du Xe siècle, à 5 km au sud de Villeneuve.

À voir / À faire à Villeneuve

Adresses Futées de Villeneuve

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à Villeneuve

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites

Photos de Villeneuve

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-08-28
312 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne !

Un séjour exceptionnel pour 2 personnes en Champagne avec l'Office de Tourisme du Grand Reims .