Cette commune, située sur un plateau offrant une vue magnifique, et notamment sur la préfecture rouergate, tient son nom d'une cousine éloignée de Clovis dont une relique est conservée ici. L'église fortifiée, point de mire du village, fut construite au XIIIe siècle. Aux XVIe et XVe siècles les paroissiens, pour se protéger des luttes intestines, des invasions anglaises et des pillages, ont surélevé les murs, construit deux tours et ont transformé les alentours en place forte en construisant une enceinte. Le clocher-donjon, très massif, compte six étages. Quarante pièces furent aménagées au-dessus de la nef correspondant au nombre de familles de l'époque qui venaient s'y réfugier - c'est également le cas dans l'église d'Inières, hameau situé à quelques km plus au sud. L'intérieur de l'édifice religieux de Sainte-Radegonde se compose notamment d'une fresque du XIVe siècle qui représente des pèlerins venant implorer la sainte de les soulager de leur misère, en échange de quoi ils laissaient là leur béquille. Une statue de sainte Radegonde et un reliquaire de sainte Tarcisse font également partie du patrimoine à découvrir. Autour de l'église, un groupe de maisons forment un enclos accessible par un porche. Vous verrez la maison Yence de style renaissance avec ses fenêtres à meneaux entourées de grès rouge, ainsi qu'une autre avec tourelle, sur la place. Mais Sainte-Radegonde fut également le théâtre d'un épisode tragique le 17 août 1944, dernier jour de l'occupation allemande de Rodez. Trente otages furent fusillés par la Gestapo. Une stèle, sur la butte de tir située à un kilomètre du village, a été érigée en souvenir des résistants et chaque année a lieu une cérémonie commémorative. Dans un tout autre registre, cette commune organise depuis peu, chaque printemps, un salon " bio ".

À voir / À faire à Sainte-Radegonde

Organiser son voyage à Sainte-Radegonde

Photos de Sainte-Radegonde

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-08-28
312 pages
Avis