La ville du Vésinet est évoquée pour la première fois dans une charte en 704 sous le nom de Visinolum (du latin vicinum qui signifie hameau). Elle devient alors propriété des moines de l'abbaye de Fontenelle et le restera jusqu'en 1569. À cette date, le domaine entier est vendu au Comte de Retz. En 1595, Henri IV rachète les bois pour les rattacher à son domaine de Saint-Germain-en-Laye et en faire un nouveau terrain de chasse, occupation à laquelle s'adonnèrent également ses descendants Louis XIII et Louis XIV. À la Révolution, les territoires boisés des chasses royales sont distribués aux communes de Chatou, Croissy, Le Pecq et Montesson. En 1837, la première ligne de transport ferroviaire pour voyageurs arrive jusqu'au Pecq. Le demi-frère de Napoléon III, le Duc de Morny, récupère un important placement en acquérant les domaines boisés de son banquier ruiné installé au Vésinet. Pour cette négociation, le duc de Morny fait appel au riche industriel Alphonse Pallu, qui comprend vite l'intérêt de l'installation du chemin de fer dans la région. Séduit par la ville, il décide d'y construire une " colonie " : un lotissement conjuguant la ville à la nature. La société Pallu naît en 1856 et les travaux d'aménagement commencent deux ans plus tard. On creuse des lacs et des rivières, agrémentés de cascades et longés de calmes sentiers. Le succès des ventes est immédiat. Les Vésigondins étant de plus en plus nombreux, Alphonse Pallu termine son chantier et, en 1875, devient le premier maire de la ville. Artistes et hommes de lettres viennent alors s'installer au Vésinet parmi lesquels Bizet, Apollinaire, Utrillo... Aujourd'hui, le Vésinet a gardé ces atouts de ville-parc, et est une confortable commune de 16 432 habitants (au 1er janvier 2014).

À voir / À faire à Vésinet

Organiser son voyage à Vésinet

Photos du Vésinet

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2018-10-17
312 pages
Avis