Veillée d'Armes 2
Festival de films documentaires
Du mardi 19 janvier au samedi 23 janvier 2016

Deuxième édition de projections qui rendent compte de l'état du monde qui nous assaille : Maroc, Syrie, Palestine, Cambodge, Indonésie… exils, camps, mémoires des génocides, guerres, révolutions…
Ça explose partout, mais ça explose aussi près de chez nous.

Notre actualité donne à réfléchir, demande à prendre ses distances. Laissons place à des images venues d'ailleurs pour nous aider à comprendre le sentiment de vertige qui nous habite.


Film#1
L'image manquante
Réal. : Rithy Panh, 2015, 1h32
mar. 19 jan. à 20h30
[P.A.F. 5 €]
Rithy Panh raconte son enfance au Cambodge marquée par les atrocités commises par les Khmers rouges entre 1975 et 1979. Pour donner corps à ses souvenirs, le cinéaste recoure à des figurines en terre cuite, à l'effigie de gens qu'il a connus, de parents et d'amis aujourd'hui disparus. Il reconstitue des scènes qu'il associe à des images d'archives.

Film#2
The look of silence
Réal. : Joshua Oppenheimer, 2015, 1h45
mer. 20 jan. à 20h30
[P.A.F. 5 €]
Après The Act of Killing, Joshua Oppenheimer continue d'explorer la question du génocide indonésien. Adi Rukun est un ophtalmologue itinérant. Au gré de ses visites, il enquête sur les circonstances de la mort de son frère aîné, accusé de « communisme » et assassiné pendant les grands massacres de 1965 et 1966 en Indonésie, et se confronte aux tortionnaires.

Film#3
Ceuta, douce prison
Réal : Jonathan Millet et Loïc H. Rechi , 2013, 1h29
jeu. 21 jan. à 21h00
[P.A.F. 5 €]
En présence de Jonathan Millet
Ceuta, douce Prison suit les trajectoires de cinq migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc. Ils ont tout quitté pour tenter leur chance en Europe et se retrouvent enfermés dans une prison à ciel ouvert, aux portes du vieux continent. Ils vivent partagés entre l'espoir d'obtenir un « laissez-passer » et la crainte d'être expulsés vers leur pays.

Film#4
Les chebabs de Yarmouk
Réal. : Axel Salvatori-Sinz, 2015, 1h18
ven. 22 jan. à 20h30
[P.A.F. 5 €]
Les chebabs de Yarmouk sont une bande de copains dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Moyen-Orient, créé en Syrie en 1957. Troisième génération d'exilés, ils ne rêvent plus de retour en Palestine, leurs désirs se heurtent aux murs du camp. Quand la révolution syrienne éclate en mars 2013, leur camp est en grande partie détruit. Le film témoigne de leurs derniers moments partagés à Yarmouk.

Film#5
My land
Réal. : Nabil Ayouch, 2012, 1h22
sam. 23 jan. à 18h00
[P.A.F. 5 €]
En présence de Nabil Ayouch
My land donne la parole à de vieux réfugiés palestiniens qui ont fui en 1948 et qui vivent depuis plus de 60 ans dans des camps au Liban, sans être jamais retournés sur leur terre. Leur parole est entendue par de jeunes Israéliens de 20 ans, viscéralement attachés à leur pays. Un dialogue à distance qui remet en perspective le conflit.

DATES
Le samedi, du 19 au 23 janvier, à 18 h
Le mardi, mercredi et vendredi, du 19 au 23 janvier, à 20 h 30
Le jeudi, du 19 au 23 janvier, à 21 h

INFOS / RESA
Renseignements et réservation au 01 40 24 16 46 ou [email protected]

Confluences

190 Boulevard De Charonne, Paris
Site : http://www.confluences.net/