L'arrivée du Cirque du Soleil est un moment que j'attend avec impatience chaque année. C'est vraiment toujours exceptionnel et cela nous a encore enchanté. Amaluna nous a transporté sur une île mystérieuse gouvernée par des déesses et régie par les cycles de la lune. À la suite d'une tempête, un groupe de jeunes hommes débarquent sur l'île et le coeur de la Prospéra chavire pour l'un des valeureux prétendant. Des décors et des costumes vraiment travaillés et très raffinés. Mon coup de coeur a été le numéro "Manipulation" où l'on observe la Déesse de l'Équilibre. L'artiste avait des gestes lents, posés, presque méditatifs et a donné vie à un gigantesque mobile minutieusement construit à l'aide de treize grandes nervures de feuilles de palmier. À la fin, lorsqu'elle a retiré la plus petite pièce du mobile, l'ensemble s'est désintègré d'un coup...et nous avons pu recommencer à respirer. Côté musique, les guitares sont très présentes et les sonorités, résolument contemporaines. Basse, batterie, violoncelle, voix, claviers, percussions et guitares électriques livrent une musique très directe. Une soirée vraiment merveilleuse !

 

Réprésentations du 5/11 au 3/1 sous chapiteau à la Plaine de Jeux de Bagatelle.

Plus d'informations sur le site internet du Cirque du Soleil