Il y a plus d'une manière de cheminer pour relier Montargis à Briare. La route la plus directe vous fera emprunter l'ancienne Nationale 7, sur les traces des vacanciers qui n'avaient pas d'autre alternative pour descendre dans le Midi. Mais il y a aussi le canal de Briare, qui vous fera passer par cette petite ville, qui gagne à être connue. Un peu à l'écart du coeur du bourg, sa halte fluviale fait partie des étapes appréciées des touristes - majoritairement britanniques et hollandais - qui naviguent sur le canal aux commandes d'une péniche ou d'un bateau de plaisance.

Ce n'est pas le seul charme de cette ville, dénommée Châtillon-sur-Loing jusqu'en 1896, et qui a conservé d'intéressants témoins architecturaux historiques. Ainsi, quand vous entrez en ville en venant de l'une des sorties de l'A77 - Varennes-Changy ou La Bussière - ou encore de Gien ou Nogent-sur-Vernisson, l'ancien hôtel-Dieu (qui abrite le musée municipal), est en fait une ancienne commanderie des Templiers. De même, non loin de l'église, le grenier à sel a été construit au XVIe siècle. Autour de la ville et sur la vallée du Loing et du Milleron, on trouve des vestiges des fortifications (quatre tours sur cinq). Notez aussi, en centre-ville, les nombreuses maisons anciennes, dont l'Enfer, ancienne prévôté où se réunissaient les échevins et où se déroulèrent, plus tard, les prêches des protestants. Comme en réponse, l'ancienne grange aux dîmes, nommée aussi grange de Paradis, abritait les réunions des chanoines catholiques de l'église, alors élevée au rang de collégiale. L'ancien collège protestant fut un haut lieu de la Réforme entre 1562 et 1676, date à laquelle il fut transformé en couvent des bénédictines puis, après la Révolution, en hôtel de ville et en mairie.

Châtillon est associé à sa famille la plus célèbre, les Coligny. L'un de ses représentants, Gaspard II, plus connu sous le nom d'amiral de Coligny, était le chef des huguenots durant les guerres de religion. Son assassinat marqua le début du massacre de la Saint-Barthélemy. Ses restes ne furent transférés dans sa ville natale qu'en 1851, déposés au pied du donjon, là où demeurent quelques vestiges de son château natal. Le 20 juin 1937, suite à une souscription en provenance de la cour des Pays-Bas, fut inauguré un tombeau de marbre. Il est toujours adossé au mur, là où se trouve la cassette contenant ses restes, dans le parc de l'actuel château.

À voir / À faire à Châtillon-Coligny

Adresses Futées de Châtillon-Coligny

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à Châtillon-Coligny

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un train
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de Châtillon-Coligny

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

6.95 €
2017-09-26
288 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez votre séjour pour un Noël au pays des châteaux, en Touraine

Un séjour exceptionnel pour 2 adultes et 2 enfants avec l'Agence Départementale du Tourisme de Touraine .