Mons est Capitale européenne de la Culture en 2015. Une explosion en quatre temps de propositions festives, artistiques et culturelles en tous genres, dont de grandes expositions internationales consacrées à des génies européens que la ville a révélés à eux-mêmes, de Van Gogh à Verlaine, et un pôle muséal en pleine effervescence. Cinq nouveaux musées s'ajoutent à un Centre de congrès façonné par l'architecte du Ground Zero, à New York, et une gare futuriste en érection. La création internationale est chauffée à blanc, notamment par ces nouvelles technologies qui révolutionnent la planète.

L'art, selon Mons 2015, c'est aussi la fête. Elle ne vient pas seulement enrichir un folklore montois bien vivant ; elle le transfigure par l'intervention des artistes dans l'espace public. Et la culture ainsi challengée de réinventer son rapport à la société. Une démarche similaire, participative, anime les projets des régions limitrophes où les habitants et le tissu associatif local se fédèrent pour réinventer leur histoire. Procédant par cercles concentriques, cette onde de choc gagne ensuite toutes la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Flandre et le Nord de la France. 17 villes partenaires s'associent ainsi à l'année culturelle. A la clef, une fierté, une nouvelle gouvernance et un réseau puissant qui vont pérenniser Mons 2015.
La métamorphose a déjà commencé !

 

OSEZ LA MÉTAMORPHOSE

En quatre temps. Créations belges et internationales, fêtes éblouissantes dans l'espace public, participation citoyenne, technologie digitale et déploiement d'infrastructures montoises : la Capitale européenne de la Culture est sens dessus dessous en 2015. Elle en sortira transformée. Et vous ?
Au commencement était " L'éblouissement "

Le 24 janvier 2015, la fête d'ouverture fera l'effet d'un " big bang ". Un temps zéro pour une explosion de matière qui s'agrégera ensuite pendant un an en une myriade de galaxies. Au rayon des Arts plastiques, ce premier temps sera celui de l'exposition Van Gogh. Le premier Van Gogh, celui qui croque un mineur pour mieux expliquer à son frère la misère du Borinage, et qui lâche finalement le chapelet pour le pinceau. 70 toiles, et la lettre en question. Mons est décidément la ville qui révèle les créateurs à eux-mêmes. Ainsi " Mons Superstar ", ce sont mille portraits de ceux qui ont façonné la région. Dans la nouvelle patrie de Google et Microsoft, la technologie rencontre la culture. C'est Metro Europa, une expo d'art numérique qui se crée sur l'écran de votre smartphone. C'est le Café Europa, un espace de connectivité où manipuler des imprimantes 3D et communiquer avec la planète. Le monde, d'ailleurs, donnera ses mille couleurs à la Maison Folie, lieu alternatif et d'atmosphère par excellence.

" Le grand déballage " du printemps

 Pas moins de cinq nouveaux musées, de mémoire, de patrimoine ou de création, seront vite tout aussi incontournables que le BAM depuis sa fameuse expo Warhol. Ainsi l'Artothèque centralisera toutes les collections montoises et les donnera à voir sur des supports digitaux interactifs. De la Machine à eau aux machines de guerre, il n'y a qu'un pas que les Anglais poseront, histoire de se rappeler la " der des ders " qui engloutit le premier et le dernier soldat britannique. Epinglons l'épure architecturale qui chapeaute les Carrières néolithiques de Spiennes, et les musées du Beffroi, du Doudou et de Saint-Georges. A Mons, on terrasse le dragon aussi avec des mots : c'est " La phrase ", écrite au pochoir sur les murs et les rues de la ville, avec les vers des plus célèbres plumitifs montois. Ainsi la Ville en jeu(x) vous invite-t-elle à la performance dans la rue.
Tous à " L'été enflammé "

C'est déjà les vacances, avec une occupation systématique de l'espace public. Même pour le Festival au Carré, en grand format, les artistes créent hors les murs comme Marco Martinelli, animateur de génie, qui emmène 150 comédiens amateurs sur les chemins des migrants et les embarquent sur ces boat-people de l'espoir qui échouent à Lampedusa. Lorent Wanson dévoile une installation fragile après trois années passées à créer au pied des terrils. Une montagne de casseroles et une mine de recettes, voilà un autre défi pour les chefs du " Dimanche toqué ". Ils régalent des milliers de gastronomes en culottes courtes (c'est l'été !) dans les jardins du Beffroi. Pas un jour sans un surgissement ; pas une semaine sans performance d'artiste au coin de la rue.

De " La Renaissance " à la révolution

 Mons révèle décidément les artistes maudits à eux-mêmes. Après Van Gogh, l'exposition " Verlaine, cellule n°252 " narre la captivité montoise du tombeur de Rimbaud, avant sa renaissance lumineuse. Renaissance, c'est l'époque bénie de l'Europe de Roland de Lassus, le plus célèbre des polyhonistes. Un Montois qui sait croiser dans ses savantes lignes mélodiques les beautés neuves de la langue du peuple... quand il ne verse pas dans la chanson paillarde. Qu'aurait-il pensé de la " Grande clameur " que lanceront en son honneur 800 choristes improvisés, rejoints par 100 accordéonistes sur le parvis de Sainte-Waudru ? Cela vaudra bien la montée du Car d'Or... où d'ailleurs il est représenté. Renaissance ou révolution ? Cela ressemblera peut-être au combat de Saint Georges et du Dragon, dernière grande exposition de l'année. Aux jeunes de " Mons idéal " d'en choisir l'issue. Décider de prendre leur avenir en main et faire leur miel de ce bouillon de culture unique - artistique, architectural, politique, économique et social. Mons 2015, c'est leur chrysalide ; Mons, en 2016, ce sera leur envol.
Grand Huit et Grand Ouest à Mons 2015

Parmi les nombreux projets participatifs de Mons 2015, Le Grand Huit redistribue les 19 anciennes communes du Grand Mons en huit 8 territoires festifs. Un projet créatif de longue haleine, conçu avec les habitants, qui s'est ensuite exporté dans Le Grand Ouest des 12 communes du Borinage. Des artistes dans les rues de Spiennes ? Des balades artistiques en vélo sur les sentiers de Ghlin ? Des ateliers déco à Flénu ? Des lectures de contes à Harveng ? Des portraits photographiques des habitants de Boussu ? Il y a encore plein des projets à imaginer... Nous vous invitons à les fabriquer avec nous et à les fêter tous ensemble. Réveillez l'artiste qui est en vous !

 

Les expositions de Mons 2015

Van Gogh au Borinage, la naissance d'un artiste
Du 25 janvier au 17 mai 2015 / Au Bam (Musée des Beaux-Arts) / Rue Neuve - 7000 Mons
Verlaine, cellule n°252. Turbulences poétiques
Du 17 octobre 2015 au 24 janvier 2016/ Aux Anciens Abattoirs/ Place de la Grande Pêcherie - 7000 Mons
L'Homme, le dragon et la mort
Octobre 2015 - janvier 2016 / MAC's (Musée des Arts Contemporains) / 82, Rue Sainte-Louise - 7301 Hornu
Mons Superstar ! Petites et grandes histoires d'une ville innovante
Du 24 janvier au 12 avril 2015 /Aux anciens Abattoirs/ Rue de la Trouille, 17 - 7000 Mons
Atopolis
Du 13 juin au 18 octobre 2015 /  Manège de Sury - Ecole Damoiseau / Rue des Droits de l'Homme - 7000 Mons

 

Contact : + 32 (0)65/36.2015 ou [email protected]
www.mons2015.eu