Guide de la Nouvelle-Aquitaine : Sports et loisirs

Activités de plein air
Randonnées pédestres

Randonner en Poitou-Charentes, c'est se donner le choix dans une palette très fournie de paysages. Qu'ils soient littoraux, de marais, de bocages, de vignes, de vallées, ils recèlent tous des trésors architecturaux. La région est sillonnée de 6 chemins de grande randonnée (les fameux GR) dont certains sont sur les chemins de Compostelle, classés au patrimoine mondial de l'Unesco mais aussi d'une douzaine de grandes randonnées de Pays (GRP) et d'une centaine de promenades-randonnées (les PR) — www.poitou-charentes.ffrandonnee.fr.

Randonnées à cheval et à dos d’âne

Le comité régional d'équitation (CRE) Poitou-Charentes a créé de grands itinéraires de tourisme équestre pratiquables en selle ou en attelage et rassemblant les cartes bien sûr mais également des listes d'hébergements pour les cavaliers et les chevaux présents sur les itinéraires ainsi que des indications touristiques. Les itinéraires les plus structurés sont à l'est de la Vienne près de la Gartempe et dans le Montmorillonnais, au sud de la Charente et au sud de la Charente-Maritime. Vous trouverez sur le site Internet du CRE une liste complète des établissements équestres (clubs mais aussi haras ou encore lieux de promenades avec des ânes) — www.cheval-poitoucharentes.com.

Balades à vélo, cyclotourisme et VTT
Cyclotouristes - Ile de Ré
Cyclotouristes - Ile de Ré

Les itinéraires cyclables sont en plein développement dans la région. Quelques spots raviront les amateurs. Ainsi l'île de Ré est-elle formidablement aménagée pour les deux-roues. La petite reine est presque incontournable pour saisir toute la richesse de l'île. La Rochelle fut une ville pionnière pour le vélo en ville. Bénéficiant d'une expérience de trente ans, la belle se découvre aisément à vélo grâce aux 20 stations de cycles en libre-service. Ne manquez pas non plus l'occasion de découvrir les marais (des îles, autour de Brouage et le Marais poitevin) à la vitesse d'une bicyclette. Enfin, la vallée du Thouet a mis l'accent sur la découverte à vélo pour booster sa fréquentation touristique.

Baignade

Bien sûr, il y a le littoral de la Charente-Maritime pour se baigner : les plages de la côte royannaise et toutes celles du pourtour des îles. Notez que si vous cherchez une eau plus calme, pour les enfants, vous préférerez les plages tournées vers le continent. Mais il y a aussi de nombreux plans d'eau répartis sur le territoire comme les lacs de haute Charente ou le lac de Saint-Cyr dans la Vienne avec des baignades surveillées en été. Et, également les rivières et la Charente dont certaines berges sont aménagées. Les offices de tourisme possèdent tous les renseignements nécessaires.

Plongée sous-marine

Les écoles de plongée du littoral charentais proposent un vaste éventail d'activités, du baptême à la sortie en bateau d'une journée. Il y a aussi la possibilité de choisir entre les sorties archéologiques à la découverte des épaves sous-marines telles que le Nautilus ou encore le sous-marin allemand du Pertuis d'Antioche et les safari-photo pour rapporter les meilleures images des fonds sous-marins. Les esprits prédateurs se régaleront avec les sorties de chasse — www.nautisme.en-charente-maritime.com.

Spéléologie

Dans les Deux-Sèvres, le comité départemental de spéléologie propose deux sorties inédites et passionnantes dans deux rivières souterraines à Champdeniers Saint-Denis, la plus accessible, et Saint-Christophe, un peu plus sportive.

Parcours dans les arbres

Il y a une quinzaine de parcours aménagés dans les arbres dans la Région Poitou-Charentes. De quoi se ménager de bonnes journées en famille où chacun fera selon sa soif d'aventure et... son énergie car certains parcours sont particulièrement physiques (nous pensons au parcours noir de l'Aventure Parc de Massignac, nous sommes fatigués rien que d'y penser). D'autres sont particulièrement amusants. Certains sont adaptés aux plus petits.

Alpinisme, escalade et via-ferrata

Le Poitou-Charentes qui culmine à 368 mètres n'offre pas les mêmes richesses qu'un massif montagneux, en termes d'escalade bien sûr, mais il y a de quoi s'initier et même se faire plaisir si on est plus expérimenté. Les comités départementaux ont recensé les clubs (une vingtaine dans la région) et les sites : des falaises, des salles mais aussi un viaduc comme à Champagne-Mouton en Charente où si on n'a pas de montagne on a des idées ! (en Charente : charentescalade.chez.com ; en Charente-Maritime : cdffme17.org ; dans les Deux-Sèvres : sites.google.com/site/cdffme79 ; dans la Vienne : www.monweb.interpc.fr/topo.

Golf

Il y a 24 sites où l'on peut taquiner le green en Poitou-Charentes. La moitié sont des golfs 18-trous situés à Royan, Saintes et La Rochelle pour la Charente-Maritime ; à Niort et Parthenay (dont un 27-trous) pour les Deux-Sèvres ; à Poitiers, Saint-Cyr, La Roche-Posay et Loudun dans la Vienne ; Cognac, Angoulême et La Prèze en Charente. Sont à ajouter cinq parcours de 9-trous, trois parcours compacts et deux pitch & putt (www.liguegolfpoitou-charentes.org).

Chasse, pêche et nature
Chasse

La diversité des paysages (marais, forêts, plaines, bocages) et donc des habitats laisse présager la plus grande des diversités des espèces mais aussi des modes de chasse pratiquables dans la région. Avant de venir chasser dans la région, vous devrez faire les démarches nécessaires concernant votre permis et contacter la fédération départementale ou l'association de chasse locale (www.chasseurcotecharente.com ; www.chasse-79.com ; www.chasseenvienne.com ; www.chasseurs17.com).

Pêche
<p>Pêche le long de la Charente</p>

Pêche le long de la Charente

La Charente-Maritime garde la ligne. Baignée par l'océan et de nombreux cours d'eau, la Charente-Maritime bénéficie d'un climat doux et ensoleillé permettant de s'adonner à la pêche au fil des saisons (pendant les périodes autorisées et selon la réglementation). Depuis les plages bordées de forêts de pins ou les côtes rocheuses, la pêche en mer suscite une vive passion  ! Fouetté par les bourrasques tonifiantes chargées d'embruns iodés et dans l'écho des vagues venant s'échouer sur le sable, le pêcheur guette le bar franc ou moucheté. Face à lui, des nuées d'oiseaux plongent dans l'écume. Le signal est clair, les bars sont en chasse  ! Un duel à l'issue incertaine s'engage. La canne plie sous les coups de tête rageurs et les rushs puissants vers les brisants. Après un ultime sursaut, la belle prise, épuisée, se livre à son heureux vainqueur. Non loin de là, le maigre préfère la pointe sud de l'île d'Oléron et les conches pittoresques de Meschers-sur-Gironde. Le record d'Europe y a été établi en 1992 avec un spécimen de 41 kg pris au clair de lune.

Au fil de l'eau. A quelques kilomètres du littoral, l'arrière-pays dissimule des rivières calmes, profondes et généreuses à souhait. Au fil de leurs larges méandres sinuant entre grandes prairies et cultures, la Charente, la Sèvre Niortaise et la Boutonne aval abritent poissons blancs et carnassiers. Théâtre de concours de pêche, elles sont également très prisées des carpistes qui rêvent de battre le record de jour comme de nuit sur les nombreux parcours délimités à cet effet. Les pêcheurs au coup seront probablement surpris par les bancs de mulets, remontés de l'océan tout proche, qui se nourrissent près des berges dans les nénuphars. Leur défense violente et inépuisable procure des émotions inoubliables. Empruntées par les migrateurs, ces grandes voies d'eau permettent aux pêcheurs locaux, lors de la remontée en mai et juin, de capturer la fantasque alose à la cuillère, ou à la mouche pour les plus avertis. En été, le tourisme fluvial vous invite à découvrir autrement le fleuve Charente, "  le plus beau ruisseau du royaume  ", selon François Ier (voir aussi le "  Petit Futé Tourisme Fluvial  "). A l'écart des axes routiers, la Seugne dessine une authentique coulée verte dans la campagne. Par ses multiples bras s'écoule une eau limpide où brochets et perches aiment à s'embusquer à proximité des herbiers. Véritable aquarium à ciel ouvert, elle invite à la contemplation tant la nature est éblouissante. Plus au sud, la Dronne coule sur un fond caillouteux, royaume privilégié du goujon et du barbeau, grand amateur de fromage.

Les richesses du marais. Conquis par l'homme, les marais constituent un vaste territoire de pêche où s'entrecroisent une multitude de canaux qui semblent s'étendre à l'infini pour finalement se perdre dans les estuaires des fleuves. Dans ce cadre apaisant parsemé de roseaux et d'iris jaunes, petits et grands goûteront aux joies de la capture des carassins, brèmes, gardons et écrevisses de Louisiane. Présent en abondance, ce curieux et délicieux crustacé se pêche aisément à l'aide d'une simple ligne ou d'une balance. Beaucoup plus discrètes, les anguilles, filles mystérieuses de la mer des Sargasses, vous feront vivre de mémorables soirées de pêche à la vermée.

Ornithologie

Nous l'avons déjà dit maintes fois, Poitou-Charentes est une halte migratoire de premier choix. Les oiseaux privilégient les marais littoraux mais aussi les lacs comme ceux de Saint-Cyr dans la Vienne ou Lavaud en Charente ou Cébron dans les Deux-Sèvres. Des observatoires ont été installés pour faciliter votre prise de vue et préserver leur tranquillité. Mais il n'y a pas que les oiseaux de passages, de nombreuses espèces ont choisi de nicher dans ces endroits privilégiés. La ligue de protection des oiseaux dans la Vienne, en Charente-Maritime ou l'Association Charente Nature ou le groupe ornithologique des Deux-Sèvres proposent régulièrement des balades.

Entomologie

Les 4 associations départementales de connaissance de la nature se sont lancées dans un inventaire régional des papillons. C'est peut-être une des raisons pour lesquelles la plupart des sorties nature proposées pour découvrir les insectes concernent les papillons. En tout cas leurs calendriers sont fournis et vous trouverez plein d'infos chez eux (www.vienne-nature.asso.fr ; www.charente.nature.free.fr ; www.nature-environnement17.org ; www.dsne.org).

Astronomie

Une vingtaine de clubs d'astronomie existent dans toute la région comme le club Agnès et Pierre Bourge à Fléac en Charente, Ciel d'Aunis à Nieul-sur-Mer en Charente-Maritime ou Astro-Club79 au Tallud dans les Deux-Sèvres. Ces passionnés connaissent tous les sites d'observation quel que soit l'objet de votre étude et proposent des conférences et des sorties sur le terrain. De plus, le Centre de culture scientifique de Poitiers, l'Espace Mendès-France possède un planétarium avec une programmation adaptée à tous les âges, à tous les niveaux (www.maison-des-sciences.org).

Dans les airs

Il y a une trentaine d'aéro-clubs dans la région, vous comblerez bien vos envies de vol dans l'engin qui vous convient le mieux, ULM, avion, montgolfière, hélicoptère au-dessus des paysages que vous préférez que ce soit la campagne charentaise ou le survol de fort Boyard.

Saut à l’élastique

Le lieu le plus connu pour s'offrir des sensations fortes en saut à l'élastique reste le viaduc de l'Isle-Jourdain dans la Vienne.

Cerf-volant

Le littoral charentais est idéal pour la pratique du cerf-volant : vent léger présent toute l'année et les vents forts sont plutôt rares. La plage de Châtelaillon accueille tous les ans pendant le week-end de Pâques un festival du cerf-volant mais aussi de tous ses dérivés tels que le kite-surf, le char à voile ou de mountain board avec des démonstrations et des baptêmes. La boutique Envergure à Saint-Pierre-d'Oléron propose des cours de pilotage en été.

Sports à sensation
Sports nautiques

Les sites de surf sont tous en Charente-Maritime, évidemment, et plus particulièrement à Oléron (www.surfingcharente.com). Le département littoral de la région concentre aussi la majorité des activités de voile mais pas en totalité. On peut naviguer sur le plan d'eau de Saint-Yrieix en Charente, celui de Saint-Cyr dans la Vienne ou à la base nautique de Noron, près de Niort. Notez la présence d'un téléskinautique à Moncontour (www.premiumorange.com/voilepoitoucharentes.org).

Sports d'eaux-vives

La Gartempe, la seule rivière un peu débridée de la région se situe à l'est. On peut pratiquer au Roc d'Enfer, le kayak, l'hydrospeed, la nage en eaux vives. A faire avec le centre de plein air de Lathus (www.cpa-lathus.asso.fr).

Sports mécaniques

Dans la famille des sports mécaniques, je demande le kart, pour un circuit à toute allure, le jetski pour des sensations sur l'eau, le quad pour la puissance, le 4x4 pour la conduite et la technique, la moto pour ses différentes pratiques en trial ou sur circuit et la voiture pour la vitesse. Tous ces sports sont pratiquables en Poitou-Charentes sur des sites dédiés. Deux circuits dans la Vienne et en Saintonge permettent de se griser de vitesse en toute sécurité et/ou de prendre des cours de pilotage (www.circuit-valdevienne.fr ; www.circuitdehautesaintonge.com).

Bien-être et remise en forme
Thermalisme

Quatre sources prodiguent suffisamment de bienfaits pour justifier la création d'établissements thermaux, trois sont en Charente-Maritime et le quatrième dans la Vienne. Les eaux de Rochefort-sur-Mer et de Jonzac sont particulièrement adaptées aux problèmes rhumatologiques, dermatologiques. Celles de Saujon plutôt prescrites dans les cas de stress, de surmenage ou de problèmes de sommeil. Tandis que celles de La Roche-Posay sont " definitely " pour soigner tous les problèmes de peau. La petite ville est le premier centre européen de dermatologie thermale.

Balnéothérapie – SPA

Si les bienfaits de l'eau de mer sont pleinement exploités sur le littoral charentais avec la thalassothérapie, l'eau douce n'est pas en reste dans la région. Nous vous conseillons quatre établissements qui disposent de fantastiques Spa (balnéothérapie et soins secs comme les modelages ou les massages) : Le Normandoux à Tercé dans la Vienne, Le château de l'Yeuse en Charente, le Clos Saint-Martin à Saint-Martin-de-Ré et Le camping (enfin plutôt hôtel de plein air) des Gros Joncs à Oléron.

Thalassothérapie

L'Atlantique est généreux. Il déferle, s'offre aux baigneurs, recèle des trésors gastronomiques et il soigne. Ses qualités curatives, connues des riverains et des marins, deviennent accessibles à un public plus large et aux personnes souffrant de maladies diverses. La thalassothérapie, définie comme " l'utilisation combinée dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin, qui comprend le climat marin, l'eau de mer, les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de la mer ", est née à la fin du XIXe siècle. C'est en 1778 que Lepec de la Clôture crée le premier Centre marin de France sur la plage de Dieppe. Puis ce sera au tour de Boulogne en 1800 d'avoir son centre, suivront d'autres villes, Sète en 1847, Le Croisic en 1855, Luc-sur-Mer en 1859, Berck en 1861, Etretat et Arcachon en 1862. Le docteur de la Bonnardière, d'Arcachon, crée le terme de "  thalassothérapie  " en 1869. Le premier véritable centre de thalassothérapie français, au sens moderne, ouvre à Roscoff en 1899. De nos jours les centres et instituts de thalassothérapie sont aussi des lieux de rééducation ou de réadaptation fonctionnelles qui utilisent toutes les propriétés de la mer et de ses produits, et toutes les techniques de massages pour apporter le bien-être demandé par les pauvres humains stressés que nous sommes.
La Charente-Maritime dispose aujourd'hui de nombreux centres de soins. Disséminés sur le littoral et sur les îles, ces établissements de thalassothérapie proposent des séjours (cures) ou des soins à la journée pour les personnes malades (affections respiratoires, mal de dos, etc.), ou ceux qui souhaitent seulement reprendre des forces (après ou avant un accouchement, une opération ou une simple remise en forme). L'absence de pollution et la proximité de l'océan sont des conditions indispensables pour l'existence d'un centre. On y trouve le plus souvent des piscines d'eau de mer chauffée, des hammams et saunas, des salles de cardio-training, de gymnastique, de relaxation, d'aérosols marins et de soins. Parmi les soins les plus recherchés, figurent les bains hydromassants, les douches à jets et douches à affusion, ou encore l'enveloppement d'algues. L'hébergement peut parfois se faire directement sur place ou à la charge des curistes.

Adresses Futées de la Nouvelle-Aquitaine

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis