Guide du Pays de Galles : Arts et culture

Architecture

Les amateurs d'architecture seront ravis au pays de Galles, riche en constructions historiques. On trouve des villages de l'âge de fer (maisons circulaires aux murs de pierres et toit de paille, caractéristiques de la culture celtique, comme Castell Henllys dans le Pembrokeshire), des églises romanes, des abbayes cisterciennes, des conceptions gothiques, mais surtout des châteaux aux styles différents : normands, anglais... C'est au pays de Galles que l'on trouve la plus forte concentration de châteaux au monde !

L'histoire de l'architecture est marquée par William Burges (1827-1881), à l'origine de l'aménagement du château de Cardiff et de Castell Coch, chef-d'oeuvre d'imagination, qui a contribué à l'affirmation du néogothique, et Sir Clough Williams-Ellis (1883-1978), le père du village italien de Portmeirion dans la péninsule de Llyn.

Les touches contemporaines, principalement concentrées à Cardiff Bay, impressionnent aussi experts et amateurs. A l'image du spectaculaire Wales Millennium Centre, construit avec des matériaux durables et locaux, ou bien le Senedd, siège de l'Assemblée nationale galloise, qui se caractérise par sa transparence et son écologie.

Artisanat

L'artisanat local s'exprime sous de multiples formes parmi lesquelles les céramiques, les essences de fleurs sauvages et les objets traditionnels en bois sculpté, notamment les " Love spoons ", qui symbolisent la tradition séculaire des cuillères de noces en bois sculpté.

Mais la tradition tisserande galloise reste la plus célèbre. Le pays de Galles est réputé pour sa laine et pour tout ce qui en découle : tricots, couvertures, vêtements, accessoires... Chaque fabrique possède ses motifs spécifiques à forte inspiration celte. Le long des routes, on trouve souvent des indications fléchées qui y conduisent.

Que ramener de son voyage ?

Une " lovespoon " pour un être cher. Ces cuillères en bois, sculptées par les marins gallois, symbolisaient l'intensité et le sérieux de leur amour.

Du Penderyn, l'unique whisky single malt du pays de Galles.

Une " welsh blanket " (petite couverture ou plaid) traditionnelle conçue avec de vieux métiers à tisser. On en trouve des magnifiques au Welsh Quilt Centre, à Lampeter.

Du fromage artisanal, parmi lesquels on peut citer le délicieux Llangoffan, le Gorwydd Caerphilly à l'astringence subtile, le Hafod, délicat et herbacé, ou le Y Fenni, parfumé à la bière et aux graines de moutarde.

Cinéma

Indépendamment du cinéma britannique, le cinéma du pays de Galles, en anglais ou en gallois, s'est beaucoup développé. Il retranscrit de plus en plus une forte identité galloise. Cardiff est d'ailleurs un des pôles majeurs du film d'animation au Royaume-Uni.

Parmi les films les plus connus, un documentaire gallois a marqué l'industrie cinématographique : A Letter from Wales (1953) présente à l'écran une vision idyllique du pays de Galles rural.

The Proud Valley (Ma belle vallée, 1940), un film étonnant de Penrose Tennyson : un ouvrier noir, joué par Paul Robeson, s'intègre dans les communautés minières du sud du pays de Galles.

Qu'elle était verte ma vallée (1941), le film mythique et incontournable de John Ford sur fond de mines galloises.

Boy Soldier (1986), de Karl Francis, relatant la prise de conscience d'un jeune Gallois engagé dans l'armée britannique, envoyé en mission en Irlande du Nord.

Tiger Bay (1959), de J. Lee Thompson : l'histoire d'amour contrariée d'un marin nous replonge dans le Cardiff multiracial des années 1950. Ce film oscille entre l'observation réaliste de scènes de rue typiques et la restitution poétique de l'ambiance des docks. Il donne un bon aperçu de ce que pouvait être la baie de Cardiff à l'époque où elle s'appelait encore " Tiger Bay ". Le titre a été traduit en français par Les Yeux du témoin.

Hedd Wyn (1992), retrace la vie du jeune poète rural Ellis Humphreys Evans qui mourut sur le front en 1917 avant de recevoir le grand prix de l'Eisteddfod. Un des films majeurs au pays de Galles ces dernières années, qui fut aussi nominé aux Oscars.

L'Anglais qui gravit une colline et descendit une montagne (1995), de Christopher Monger, avec Hugh Grant, légende haute en couleur avec des personnages savoureux et excentriques.

Cwm Hyfryd (La Belle vallée), remake de 1993, explore l'identité galloise d'une vallée minière en crise, via un émigré gallois venu chercher ses racines dans son pays d'origine.

Ymadawiad Arthur (1995), une comédie sur les attitudes et les clichés gallois : l'action est traitée dans le passé (1960) et dans l'avenir (2096), à la manière d'un film de science-fiction.

Twin Town (1997), de Kevin Allen, dans la ville de Swansea : une peinture sociale et décapante teintée d'humour noir, à l'image du cinéma britannique actuel.

Human Traffic (1999), le film réalisé par le Gallois Justin Kerrigan a été tourné à Cardiff. On y suit une bande d'amis qui tâchent de faire taire leurs angoisses identitaires et frustrations sociales en menant une vie effrénée de clubber.

The Edge of Love (2008), avec Keira Knightley, Sienna Miller, Cillian Murphy et Matthew Rhys. Film qui retrace la vie de l'écrivain et poète gallois Dylan Thomas.

Pride (2014), de Matthew Warchus, relate l'alliance des mineurs en grève au pays de Galles et des mouvements de lutte homosexuels au début des années 1980. Une histoire vraie et pourtant inconnue du grand public.

Richard Burton (1925-1984)

Né Richard Jenkins en 1925 à Ponthrydyfen, près de Port Talbot. Douzième d'une famille de treize enfants, il grandit dans une communauté de mineurs de confession presbytérienne, où le gallois est la langue maternelle. Cet acteur-producteur a partagé sa vie entre le cinéma et le théâtre shakespearien. Il est aussi connu pour ses deux mariages tourmentés avec Elizabeth Taylor, avec qui il figura dans Cléopâtre. A son actif : Qui a peur de Virginia Woolf ? (1966), L'Espion qui venait du froid (1966), Under Milk Wood, un film tourné au pays de Galles, adaptation du poète gallois Dylan Thomas.

Littérature

Comme la plupart des pays celtiques, le pays de Galles a connu une longue tradition de récits oraux, regroupés au XIe siècle dans le livre du Mabinogion (publié en traduction anglaise au XIXe siècle). On y retrouve toutes les bases des légendes arthuriennes et l'histoire des rois gallois. Un livre magnifique que l'on peut trouver en gallois bien sûr, en vieil anglais ou en français. Un des plus vieux chefs-d'oeuvre de la littérature européenne.

La vie des mineurs et les dures conditions de travail des mines sont une source inépuisable de livres et de témoignages divers. Le quotidien des mineurs gallois a été raconté avec réalisme et humour par Richard Llewelyn (1907-1983) dans How Green Was My Valley (1939) - Qu'elle était verte ma vallée -, qui fut un succès mondial.

Né à Blaenavon - le plus important site d'extraction de charbon du pays -, Alexander Cordell a également beaucoup contribué à faire connaître l'histoire agitée des premières heures de la révolution industrielle. Son livre Rape of the Fair Country décrit le quotidien d'une famille de mineurs en proie à la pauvreté et aux injustices sociales. Publié en 1960 et rencontrant beaucoup de succès, le livre a été traduit en trente langues.

Kate Roberts (1891-1985), romancière et nouvelliste galloise, a décrit quant à elle la vie des ouvriers des carrières du comté de Gwynedd.

Un autre célèbre homme de lettres est Saunders Lewis (1893-1985), universitaire, journaliste politique et critique littéraire qui fut aussi en 1925 le fondateur de Plaid Genedlaethol Cymru, parti nationaliste et autonomiste.

Quant à Daniel Owen (1836-1895), il est considéré comme le plus grand romancier de langue galloise.

Mais l'écrivain le plus célèbre reste bien sûr Dylan Thomas (1914-1953), originaire de la région de Swansea. Poète maudit qui débuta sa carrière comme journaliste à Londres, Thomas n'écrit qu'en anglais mais ses écrits reflètent toute sa sensibilité galloise. Ses thèmes favoris oscillent entre adolescence et sexualité. Le poète est incompris et taxé de pornographie. Il meurt de fatigue et des suites de ses nombreux excès d'alcool, après avoir écrit Poèmes choisis. La bibliographie compte de nombreux chefs-d'oeuvre comme la pièce de théâtre Under Milk Wood, et des nouvelles autobiographiques, Portrait of the Artist as a Young Dog.

Pour ceux qui préfèrent la science-fiction, jetez-vous sur les ouvrages d'Arthur Machen. Ecrivain et journaliste originaire de Caerleon (1863-1947), il s'est spécialisé dans le roman de science-fiction gothique et a terrifié ses lecteurs avec Le Grand Dieu Pan et le roman Le Cachet noir. Son univers doit beaucoup aux légendes et traditions médiévales galloises. Lovecraft le cite comme une influence majeure. Il fut également acteur et traducteur des Mémoires de Casanova.

D'époque plus récente, l'écrivain gallois Roald Dahl (1916-1990) a également beaucoup marqué le cinéma par ses récits fantastiques. Alfred Hitchcock adapta plusieurs de ses nouvelles pour le petit écran, ainsi que Tim Burton, qui réalisa les adaptations cinématographiques de James et la Pêche Géante et de Charlie et la Chocolaterie. Le point commun de ces histoires, qui explique peut-être l'attrait indéniable du cinéaste pour l'écrivain : l'univers des enfants a toujours raison de celui des adultes.

Les thrillers de l'écrivain à succès Ken Follett promettent également des sensations fortes, dont certains titres sont de véritables best-sellers (Les Piliers de la Terre). Cet auteur a gardé de sa formation philosophique et de son métier de journaliste le goût de la minutie et de la recherche documentaire. Beaucoup d'intrigues s'inscrivent dans un contexte historique particulier : la Seconde Guerre mondiale, le Débarquement en Normandie ou encore le lancement du premier satellite américain, Explorer 1. Chaque récit fait l'objet de recherches documentaires fouillées qui contribuent à l'efficacité de la fiction. En 1978, son roman d'espionnage, L'Arme à l'oeil, est un triomphe, porté au cinéma par Richard Marquand.

Médias locaux
Musique

La musique et le chant font partie intégrante de la culture galloise. Héritier d'une culture celte fortement enracinée, le pays de Galles affirme son identité en chanson.

Le Male Voice Choir (choeur d'hommes) et les nombreux Eisteddfodau en sont la preuve parfaite. Presque chaque village possède son choeur d'hommes, dont les répétitions sont ouvertes au public. Les choeurs gallois qui se produisent dans les pubs et les théâtres sont des organisations sociales très respectées. Et chaque membre prend la musique très au sérieux ! Le résultat s'entend. Beaucoup l'affirment d'ailleurs avec fierté : il n'existe aucune musique aussi belle que les choeurs gallois...

Harpe celtique. Indubitablement, la harpe s'impose comme l'instrument emblématique du pays de Galles. Les artistes les plus reconnus aujourd'hui sont, entre autres, Rachel Ann Morgan (de Cardiff), Robin Huw Bowen (d'Anglesey) et Catrin Finch (de Llanon).

Au rayon musique plus actuelle, la petite nation celte apporte également son lot de stars, déchaînant les foules. Sa florissante scène musicale a révélé des groupes tels Stereophonics, Manic Street Preachers, Feeder, Super Furry Animals, ainsi que des légendes comme Tom Jones, Shirley Bassey, John Cale, Bonnie Tyler ou le baryton-basse Bryn Terfel.

Traditions

Les Gallois ont quelques coutumes bien particulières. Certaines ont perdu de leur importance, comme la tradition de la Lovespoon, qui voulait que l'amoureux offre une cuillère en bois sculpté à l'élue de son coeur ! La plus ancienne, datée de 1667, s'admire au St. Fagans National History Museum. Aujourd'hui, on les offre lors des mariages, anniversaires ou à Noël.

D'autres traditions, en particulier l'Eisteddfod - la plus importante manifestation culturelle du pays de Galles, qui remonte au XIIe siècle -, sont encore très vivaces et populaires, car elles ont su s'adapter au goût du jour.

Egalement bien présent, le rituel des choeurs gallois, indissociable du monde des mineurs, est porté par 150 chorales à travers tout le pays. Les Gallois ont la poésie et la musique dans le sang.

Lovespoon, cuillère d'amour pour dévoiler ses sentiments

Cette tradition remonte au XVIIe siècle lorsque les jeunes hommes, souvent illettrés, gravaient leur amour sur une cuillère en bois. Les motifs, du plus simple au plus abouti, nous éclairent sur l'ambition du prétendant :

Cloche ou croix celtique - Mariage

Clé, serrure, petite maison - Ma maison est la tienne

Roue - Je vais travailler pour toi

Chaîne - Amour éternel, le nombre de maillons correspondant au nombre d'enfants désirés

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées du Pays de Galles

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 week-end de prestige aux portes de la Normandie !

2 séjours pour 2 personnes avec l'Office de Tourisme Terres de Seine ! (2 gagnants)

Une escapade zen et reposante...