Guide de l'Ontario : L'Ontario en 20 mots-clés

Faire – Ne pas faire

Pensez à faire la file lorsque vous attendez les transports en commun. Ici, c'est premier arrivé, premier servi... Pas de bousculades !

N'oubliez pas le service au restaurant, dans les bars ou les taxis. Si on l'appelle tip, le pourboire fait ici partie intégrante du salaire. Un service correct mérite environ 15 % de pourboire, soit un peu plus que le montant de la taxe de vente harmonisée qui est de 13 %.

Comme partout, certains sujets déchaînent les passions. Prenez donc garde aux discussions concernant la langue anglaise, le séparatisme au Québec, les Amérindiens et surtout le catalogue de ce qui est mieux en France ou en Ontario... A moins bien sûr d'être disposé à en débattre.

Aurore boréale

Les aurores boréales sont des phénomènes lumineux provoqués par le rejet de particules électriques solaires dans la haute atmosphère. Au contact de l'oxygène et de l'azote, ces particules se colorent et créent un effet visuel spectaculaire que l'on peut observer sous forme d'aurores boréales dans le nord de l'Ontario et plus généralement dans le Grand Nord, ou d'aurores australes dans l'hémisphère sud. En Ontario, on peut généralement les voir dans les régions situées au nord des Grands Lacs, mais il est aussi possible, parfois, d'assister à ce superbe spectacle dans les régions plus au sud.

Automobile
<p>Exposition annuelle de voitures anciennes à Kingston.</p>

Exposition annuelle de voitures anciennes à Kingston.

L'industrie automobile a fait son entrée en Ontario en 1904 lorsque Ford Motor Company of Canada a construit sa première usine à Windsor. Cent ans plus tard, plus de 2 600 000 véhicules légers étaient produits en Ontario, dépassant ainsi son rival frontalier, l'Etat du Michigan. L'Ontario devint dès lors la plus grande juridiction d'Amérique du Nord en termes de production automobile, abritant des centaines d'équipementiers et une quinzaine d'usines d'assemblage dirigées par les sept plus grands constructeurs du monde. Suite au ralentissement économique des dernières années et à la " perte de vitesse " des produits nord-américains face à la compétition asiatique, plusieurs fermetures et mises à pied ont durement touché l'économie provinciale. L'industrie qui faisait autrefois " battre le coeur " de l'Ontario s'enlise graduellement...

Beer Store & LCBO

S'il est facile de trouver de l'alcool dans la plupart des commerces au Québec, c'est une toute autre histoire dans le reste du pays, quoique les choses s'améliorent en Ontario.

The Beer Store est LE réseau de distribution pour la bière et il est régi par la loi sur les alcools de la Commission des alccols et des jeux de l'Ontario (CAJO). Au début de l'année 2015, il a opté pour de grands changements, notamment pour permettre aux microbrasseries ontariennes de devenir copropriétaires et/ou d'y distribuer leurs produits. Une bonne nouvelle qui permet enfin de trouver une meilleure sélection de bières artisanales, très peu représentées jusqu'ici. Autre nouveauté : une nouvelle loi est entrée en vigueur le 15 décembre 2015 afin de permettre la vente de bière en épicerie.

Si toutefois vous cherchez des vins et spiritueux, il faut alors se rendre au LCBO (Liquor Control Board of Ontario), une entreprise gouvernementale provinciale qui dispose d'un réseau de plus de 650 succursales réparties à travers la province. Vous y trouverez également de la bière, notamment des produits d'importation et de microbrasseries.

Bouclier canadien

Il recouvre environ les deux tiers de la province et est formé de roches précambriennes qui remontent à plus de 570 millions d'années. Ces roches sont exposées ou sont couvertes de terre, de tourbe, de sable, de gravier, d'argile et de débris laissés par l'activité glaciaire d'un passé lointain. Il traverse la province en une large étendue qui va de la frontière du Manitoba à la région des Mille-Iles, sur le Saint-Laurent, à l'est de Kingston, et se prolonge ensuite vers le nord, un peu à l'ouest d'Ottawa, puis jusqu'au Québec. Le chaînon Ishpatina, qui atteint 693 mètres, est le point culminant en Ontario (Source : gouvernement de l'Ontario).

Culture amérindienne

Elle continue à vivre dans l'appellation de nombreux sites et parcs provinciaux et nationaux de la province de l'Ontario. Des noms poétiques qui traduisent en un mot une ambiance ou une situation géographique. Par exemple : le parc Kap-Kig-Iwan (" rivière franchissant des rapides d'eaux vives et une chute " en ojibwa) ou le parc Nagagamisis (" lac aux rives de sable fin " en cri). Cette culture reste également présente grâce à des légendes que ses héritiers ont transmises aux nouvelles générations.

Dépanneur / Convenience Store

Ces petits commerces ouvrent très tard le soir et tous les jours de la semaine. Certains fonctionnent jour et nuit. On y achète le journal, les cigarettes, du lait, des conserves, quelques produits frais, de la confiserie et parfois des fleurs. Les tarifs y sont plus élevés qu'au supermarché, mais comme leur nom l'indique, cela dépanne. Notez que contrairement au Québec, il n'y a pas d'alcool dans les dépanneurs de l'Ontario.

Écologie

Les Ontariens ont l'âme écolo, et il ne peut en être autrement avec toute cette nature. De très gros efforts ont été entrepris, notamment à Ottawa, une des villes les plus vertes du pays. Et c'est sans compter l'implantation de lignes de trains légers à Ottawa, Toronto ou Hamilton, par exemple. A noter également que plusieurs établissements en tous genres ont obtenu la certification LEED aux quatre coins de la province (Leadership in Energy and Environmental Design est un système d'évaluation reconnu comme la marque internationale d'excellence pour les bâtiments durables dans plus de 132 pays). Quant à Toronto, l'écologie est à la mode. Les projets urbains allant dans le sens d'une réduction de la dépense d'énergie sont nombreux, et vous trouverez dans presque tous les quartiers des restaurants faisant l'apologie de l'agriculture locale et de la nourriture bio.

Été indien
<p>Parc provincial Algonquin.</p>

Parc provincial Algonquin.

Il survient après les premiers gels qui suivent la période estivale, généralement vers la mi-octobre, et résulte des bouffées de chaleur qui remontent du golfe du Mexique en direction du Canada. Cette expression provient du fait que cette période de réchauffement était mise à profit par les Amérindiens pour parfaire les réserves avant l'hiver. Les couleurs de l'automne sont magnifiques dans la région de Muskoka ou encore dans le comté de Prince Edward. A noter que les bulletins météo donnent même l'état d'avancée des couleurs sur les arbres. Et si vous désirez suivre l'évolution des couleurs dans les parcs provinciaux de l'Ontario, visitez le site officiel au : www.ontarioparks.com/fallcolour/fr/

Forêt

Le territoire ontarien est recouvert d'une forêt qui varie d'une région à l'autre. Dans le sud-ouest, on retrouve une forêt de feuillus, tandis qu'au centre de la province celle-ci cède la place à une large forêt d'érables et de conifères. Au nord de la province, c'est la forêt boréale qui dévoile toute sa grandeur et sa splendeur.

Hiver

Mon pays, ce n'est pas un pays, c'est l'hiver ", chantait Gilles Vigneault. D'une durée d'environ 120 jours par an, l'hiver est rigoureux dans l'est du pays. Plusieurs tempêtes majeures jalonnent ces mois blancs qui voient s'accumuler quelques mètres de neige. Par contre, les hivers ontariens sont plutôt doux dans le centre et le sud de la province, régions idéales pour venir y passer les fêtes de Noël et le Jour de l'An.

Inukshuk

Inukshuk, mot signifiant " à l'image de l'homme " ou " forme humaine ", est un amas de pierres ressemblant à un épouvantail positionné généralement en haut d'une colline et qui servait, entre autres, à attirer le caribou dans la chasse traditionnelle. Les inuksuit (forme plurielle) servaient aussi de points de repères pour se diriger, signaler la position d'une cache de nourriture, ou encore pour marquer les limites d'un territoire. Certains dateraient de plus de dix siècles.

Lacs

L'Ontario compte approximativement 250 000 lacs et des milliers de rivières, dont la rivière Albany qui mesure à elle seule 980 km. Sa situation stratégique lui donne également accès à quatre des grands lacs d'Amérique du Nord : les lacs Ontario, Erié, Huron et Supérieur. La superficie des lacs (y compris les Grands Lacs) représente environ 17 % de la superficie totale de la province, proportion considérablement plus élevée que la moyenne nationale de 8 %. Ils constituent donc une source d'eau de première importance pour l'Ontario (Source : ministère des Richesses naturelles de l'Ontario).

Métro

La première phase de la construction du métro de Toronto a été complétée en 1954 avec la ligne Yonge (dorénavant la ligne 1), ce qui en fait la première ligne de métro au Canada. Son architecture, bien qu'élégante, est plutôt austère et répétitive, influencée par le Style international. De nos jours, le métro de Toronto compte 75 stations sur quatre lignes avec environ un million de passages par jour.

Orignal

Cet imposant animal, plus grand membre de la famille des cervidés, vit surtout dans le nord de la province. Une escapade au parc provincial Algonquin vous permettra de voir ces grosses bêtes de plus près. Mais soyez prudent tout de même, et gardez vos distances !

Ours noir

Plus petit ours canadien, on le retrouve surtout dans les forêts du sud de la province de l'Ontario. Avis aux amateurs de camping : soyez vigilants et ne laissez traîner aucune nourriture ! Ce prédateur rend parfois visite aux campeurs, notamment dans les parcs et réserves de conservation. Nous vous recommandons d'ailleurs de vous familiariser avec les mesures à prendre en cas de rencontre avec un ours. Le site Internet du gouvernement ontarien propose une section entière et bien détaillée sur la sécurité au pays des ours : www.ontario.ca/fr/page/prevenez-les-rencontres-avec-des-ours-attention-ours

Plages
<p>La plage Rotary Cove à Goderich.</p>

La plage Rotary Cove à Goderich.

L'Ontario s'enorgueillit d'être bordé par les plus belles plages d'eau douce du monde. Avec entre autres Sandbanks, les rives du lac Huron, la péninsule Bruce et la baie Georgienne, les visiteurs peuvent profiter des joies des baignades dans des eaux chaudes et cristallines.

Pourvoirie

Domaine forestier, constitué de lacs et de rivières, que l'État alloue à un particulier ou à une société en vue d'une exploitation commerciale et touristique. Chasse et pêche y sont pratiquées, sans oublier le quad, la motoneige et une foule d'autres activités grande nature. On vient y passer la semaine ou le week-end. Les pourvoiries possèdent toute l'infrastructure pour accueillir les chasseurs et pêcheurs, mais aussi les simples amoureux de la nature.

Québec

Il existe une vieille rivalité entre les provinces voisines de l'Ontario et du Québec. Toronto est la capitale économique du Canada anglophone, Montréal celle du Canada francophone. Montréal a longtemps été le centre économique du pays avant de se faire dépasser par Toronto. Les conversations peuvent vite devenir animées (bien que toujours cordiales) lorsque l'on aborde dans une conversation les rapports entre ces deux frères ennemis.

Vente de garage / Garage sale

Lors des beaux jours, le week-end généralement, les ventes de débarras (braderies ou vide-greniers) fleurissent sur les trottoirs. Une occasion pour dénicher une bonne affaire (bibelots, objets démodés... disposés à même le sol), rencontrer le voisinage ou jeter un coup d'oeil instructif qui donnera l'occasion au voyageur d'observer les goûts des Ontariens et les modes passées.

Vignobles

L'Ontario est la province du vin par excellence et du très bon vin de surcroît. Ne ratez surtout pas une visite des vignobles de la péninsule de Niagara. Le goût des vins de glace de la région vous surprendra. Si vous optez pour une journée d'excursion vers les chutes par le biais d'une agence locale, la visite d'une cave à vin est en général incluse.

Adresses Futées de l'Ontario

Où ?
Quoi ?
Avis