Guide de l'Ontario : Comment partir ?

Partir en voyage organisé
Spécialistes
Généralistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits " généralistes ". Ils produisent des offres et revendent le plus souvent des produits packagés par d'autres sur un large panel de destinations. S'ils délivrent des conseils moins pointus que les spécialistes, ils proposent des tarifs généralement plus attractifs.

Réceptifs
Sites comparateurs

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Partir seul
En avion

Haute saison (été et temps des fêtes de fin d'année) : de 700 € à 1 500 € le vol Paris-Toronto.

Basse saison (le reste de l'année) : de 400 € à 1 000 €

À noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Toutefois, les billets d'avion pour Toronto au départ de la France font l'objet de nombreuses promotions tout au long de l'année, même pendant la période estivale, notamment avec des départs moins de 30 jours à l'avance.

Bon plan : le transporteur ultra low-cost, WOW air (wowair.fr), assure des liaisons entre l'Europe et l'aéroport Montréal-Trudeau et Toronto-Pearson. À noter que WOW air dessert également plusieurs villes aux États-Unis.

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Sites comparateurs
En bus
Location de voitures
Se loger

En Ontario, les formules d'hébergement sont nombreuses, allant de l'hôtel classique au ranch ou au chalet, en passant par les motels, les grandes chaînes internationales, les auberges de jeunesse, les gîtes et les campings. Les bureaux du tourisme du pays distribuent gratuitement des listes d'établissements avec leurs tarifs, adresses, numéros de téléphone et services proposés. Il est conseillé de réserver, surtout en été.

Hôtels

Grandes chaînes. Dans les grandes villes et lieux de séjour : Best Western, Delta, Holiday Inn, Radisson, etc. Compter entre 99 CAN $ (standard) et 170 CAN $, voire plus (luxe).

Hôtels et motels. Le long des grandes routes et sur les voies d'accès aux villes : Comfort Inn, Quality Hotel et Suites, Days Inn, etc. Comptez 90 CAN $ pour une chambre standard. N'oubliez pas qu'à partir de trois personnes, le prix d'un motel (environ 75 CAN $) est avantageux et qu'à quatre, les motels peuvent être moins chers que les auberges de jeunesse. On les trouve dans chaque village de campagne.

Chambres d'hôtes

Plutôt que d'aller à l'hôtel, souvent impersonnel, il est plus sympathique de loger chez l'habitant dans les bed & breakfast, également appelés " couette et café ", où le petit déjeuner vous sera servi dans une ambiance plus conviviale. Ce réseau est contrôlé par la FOBBA (Federation of Ontario Bed & Breakfast Accommodation) : www.fobba.com

Les gîtes touristiques sont des chambres d'hôte, situées à la ville comme à la campagne, et offrant toute une gamme de confort (à partir de 65 CAN $ la chambre double avec petit déjeuner).

Finalement, les auberges, appelées inns en Ontario, offrent un grand confort dans un décor souvent champêtre. Le coût d'une chambre double peut s'apparenter à celui d'un hôtel car plusieurs auberges ont une grande valeur historique. Leur table est souvent fort réputée et met l'accent sur les produits régionaux. Pour connaître la liste des meilleures auberges de la province : www.ontariosfinestinns.com

Auberges de jeunesse
Campings

Quoi de mieux que de dormir à la belle étoile ou sous une tente lorsqu'on entend le ruissellement d'une rivière, le chant des oiseaux et les écureuils gambader de branche en branche ? Non seulement le camping propose une nuitée hors de l'ordinaire, mais c'est aussi une façon écologique de profiter de l'Ontario. Pour les campeurs plus douillets, des terrains de camping munis d'électricité et d'eau potable vous attendent !

En Ontario, vous trouverez de nombreux terrains municipaux ou privés. C'est sans compter les parcs provinciaux gérés par Parcs Ontario (plus de 330 parcs dont une centaine offrant le camping). Son site Web permet de visualiser les emplacements de camping et leur fiche technique afin de faire une réservation en ligne. Nous vous recommandons fortement de réserver à l'avance.

Bons plans

Universités et collèges. Pendant les vacances d'été, certains établissements scolaires louent des chambres privées ou dortoirs pour une somme modique. Nous en recommandons quelques-uns dans nos pages.

Se déplacer
Avion

Les distances sont grandes en Ontario et il peut être efficace de se déplacer en avion plutôt qu'en bus. Par contre, les tarifs ne sont pas avantageux hormis peut-être la liaison Toronto-Montréal. Cependant, si vous désirez vous rendre dans le Nord ontarien, l'avion devient essentiel comme plusieurs municipalités ne sont pas reliées par voies terrestres. Sachez qu'il y a aussi une compagnie " low cost " au Canada, Flair Airlines, et qu'elle dessert Hamilton et Toronto en Ontario.

Bateau
Bus
Train
Voiture

Pour une longue durée, l'achat d'une voiture est tout indiqué. Il est possible de trouver des véhicules fiables à très bas prix (la moitié des prix français). Mais ceux qui prévoient de revendre en Californie ou dans l'Ouest canadien une voiture achetée en Ontario doivent s'attendre à quelques difficultés. Le sel et les mauvaises conditions climatiques qui endommagent les carrosseries donnent à ces véhicules une mauvaise réputation.

Conseils futés. Une adhésion à l'Automobile Club (Association française des automobilistes) n'est pas dénuée d'intérêt. On se portera à votre secours en cas d'ennui mécanique ou même de simple panne d'essence et on vous fournira en toute occasion cartes, atlas routiers et conseils.

Formalités. Si vous avez l'âge requis (21 ans, parfois 25 ans) et le permis de conduire français rose à trois volets depuis au moins un an, vous pouvez louer une voiture (carte de crédit uniquement) pour un séjour touristique inférieur à 90 jours (pour les séjours de plus de trois mois, le permis de conduire international est exigé). L'assurance automobile est obligatoire. Ne circulez jamais sans votre permis, les papiers de la voiture et le contrat de location.

Essence. L'essence (sans plomb) se vend au litre et son prix varie selon les compagnies (Shell, Petro-Canada, Pioneer, Esso...) et d'une région à l'autre. Le prix du litre à la pompe en Ontario est, généralement, légèrement inférieur à celui des autres provinces. Notez que les stations-service sont nombreuses, sauf dans les régions isolées du Nord ontarien. Pour obtenir les plus bas tarifs à jour par localité en Ontario : www.ontariogasprices.com

Autoroutes et routes. L'autoroute Transcanadienne, symbolisée par une feuille d'érable, traverse tout le Canada. La chaussée des autoroutes est généralement bien entretenue en Ontario, mais dans le nord les routes ne sont pas toujours revêtues. En hiver, les autoroutes sont en général déblayées, mais la conduite demande des réflexes particuliers et les pneus neige sont fortement recommandés. L'autoroute est gratuite à l'exception de la 407 (express à péage). La limitation de vitesse est de 100 km/h sur les autoroutes, de 90 km/h sur la Transcanadienne, de 80 km/h sur les routes régionales et de 50 km/h (parfois moins) en ville. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers et le siège-auto pour les plus jeunes. Le taux maximal d'alcoolémie toléré est de 0,08 g/l, la conduite avec des facultés amoindries mène à l'amende, voire plus (contrôles fréquents). Les permis de conduire français, belge et suisse sont valables trois mois. Pour plus de renseignements : www.mto.gov.on.ca/french/

Code de la route et signalisation. Il est sensiblement le même qu'en Europe. La conduite se fait à droite. Le sens unique est indiqué par une flèche pointant vers la direction autorisée. Les feux de circulation sont placés de l'autre côté de l'intersection des rues et l'arrêt doit être complet. De la même manière, les panneaux " Stop " aux quatre coins des carrefours doivent être respectés. Il est permis de tourner à droite au feu rouge partout, sauf dans le cas où un panneau indique que c'est interdit. L'arrêt total est également obligatoire lorsqu'on suit ou qu'on croise un bus scolaire (toujours jaune) arrêté dont les clignotants rouges fonctionnent. Au feu de circulation, priorité au sens de la flèche lumineuse verte qui indique dans quelle direction on peut rouler (parfois bon pour les virages à droite). On ne peut garer son véhicule que dans le sens de la circulation. Sur les routes étroites, il faut utiliser les aires sur le bord de la route pour laisser passer les véhicules plus rapides. Les limitations de vitesse draconiennes sont tout à fait justifiées sur les routes côtières. Attention aux énormes camions qui roulent toujours à la vitesse maximale...

Arrêts de tramway à Toronto. Les véhicules doivent faire un arrêt complet au moins 2 mètres (6 pieds) derrière la porte arrière d'un tramway à l'arrêt, afin d'assurer la sécurité des passagers.

Stationnement. En ville, notamment à Toronto, se garer est souvent difficile et, avant d'arrêter son véhicule, il faut lire parfois trois ou quatre panneaux pour savoir si l'on est du bon côté, dans la bonne tranche horaire et ainsi éviter la contravention (assez chère) ou, pis, la mise en fourrière ! Les parcomètres sont voraces de pièces de 25 cents ou de 1 CAN $. Heureusement, les parcomètres sont peu à peu remplacés par des bornes qui acceptent les cartes de crédit. En région, pas de problème. Attention : il est formellement interdit de stationner devant une borne d'incendie ! En cas d'erreur, soyez assuré que vous aurez, dans les 5 minutes suivantes, votre contravention. Les villes sont quadrillées et surveillées en permanence. Les petites voitures municipales tournent sans cesse et celles de la police stationnent au coin des rues, munies de radars. Attention, la vitesse en ville est limitée à 50 km/h, parfois moins selon les quartiers : si vous dépassez cette limitation, gare à l'addition !

Camping-car. Pour partir en famille ou à plusieurs, le camping-car (ou motorhome) peut être une bonne solution. Il est fortement conseillé de le réserver plusieurs semaines avant le départ auprès d'une agence de voyages. Nombreuses formules : circuit en boucle, trajet simple, kilométrage illimité ou non. Permis international exigé le plus souvent. Vous cherchez à stationner votre caravane dans un terrain de camping lors de votre séjour en Ontario, mais vous ne savez pas où commencer votre recherche ? L'Ontario compte des terrains privés à la centaine, en plus des parcs prêts à vous accommoder. Sur le site Internet de Direction Ontario figure la liste de tous les parcs donnant accès aux motorisés ; il s'agit donc de choisir l'endroit qui conviendra à votre itinéraire et à vos intérêts, et le tour est joué ! Pour plus d'informations : www.campinginontario.ca - www.fqcc.ca.

Taxi

Dans les grandes villes, on peut héler les taxis dans la rue. Cependant, l'usage est de les demander par téléphone. Le compteur commence à tourner quand le véhicule démarre avec vous à bord, pas avant. Dans les aéroports, les gares ferroviaires et routières, ils sont disponibles immédiatement. Prix de la course en fonction de la distance et n'oubliez pas le pourboire (15 %).

Deux-roues

Malgré les distances, les cyclistes sont de plus en plus nombreux à sillonner les routes. Souvent, et pas seulement dans les villes, une voie spéciale leur est réservée. Les bicyclettes sont traitées comme des véhicules et, à ce titre, doivent respecter les règlements de la circulation. Les bicyclettes ne sont pas autorisées sur les autoroutes à accès limité. Pour les cyclistes âgés de moins de 18 ans, le port du casque est obligatoire.

Sentier Transcanadien : il traverse d'est en ouest tout le pays, et même le nord, pour un parcours total de 24 000 km (thegreattrail.ca).

Auto-stop

En Ontario, le stop (hitchhiking) est efficace et le plus souvent agréable. Formellement interdit sur les autoroutes, c'est un bon moyen pour rencontrer des gens du cru mais, en raison des grandes distances, votre tâche sera ardue. Sachez qu'il est possible de voyager en Ontario via la compagnie québécoise de covoiturage Amigo Express.

Vous trouverez les villes desservies et toute l'information nécessaire sur le site Web : www.amigoexpress.com

Adresses Futées de l'Ontario

Où ?
Quoi ?
Avis