Guide de Bretagne : Sports et loisirs

Activités de plein air
Randonnées pédestres

La Bretagne offre de nombreux sites remarquables pour la balade et la randonnée. C'est une évidence, les plus beaux sites de Bretagne se découvrent à pied.

Le sentier des douaniers. Le fameux GR®34, qui fait le tour de la région, est connu sous le nom de sentier des douaniers. Quand on sait que ces petits chemins du littoral faillirent périr sous la végétation il y a de cela une trentaine d'années... Heureusement que des associations locales, des randonneurs et le Conservatoire du littoral ont pris les choses en main. C'est ainsi que le sentier aux embruns salés prit un nouveau tournant pour le plus grand bonheur de tous les amoureux de la nature. Partant du Mont-Saint-Michel vers l'extrême ouest, là où la mer devient océan, côtoyant les ruines magnifiques de la pointe Saint-Mathieu, les paysages se succèdent  : marais, dunes, landes, falaises abruptes où nichent espèces communes et sauvegardées ... Tandis qu'au large, îles et îlots scandent les marches premières d'un continent prétendument vieux. Ainsi va le GR®34 de la pointe du Grouin à Saint-Brévin-les-Pins. Un sentier incontournable en Bretagne.

De Nantes à Brest par le chemin de halage. 360 km baignés d'eau et de silence. Créé pour que le batelier puisse tirer sa péniche, parfois à épaule d'hommes mais le plus souvent à l'aide de chevaux, le chemin de halage est devenu un véritable sentier de randonnée très agréable à emprunter.

Brocéliande et ses enchantements. Arpentez les chemins des bois et bocages pour revivre les épopées chevaleresques des Chevaliers de la Table ronde ou ressentir avec émoi la magie des lieux. Le GR®37 vous invite à marcher dans les pas de Merlin, Viviane, Morgane, à surprendre fées et korrigans, à renouer avec votre âme d'enfant et à croire aux légendes... Ferez-vous pleuvoir à la fontaine de Barenton ? Trébucherez-vous au Val sans Retour ? Votre voeu au Tombeau de Merlin sera-t-il exaucé ?

Randonnées à cheval et à dos d’âne

De tout temps, la Bretagne a été un pays de chevaux. Cependant, les chevaux originaux des Bretons n'ont que peu de points communs avec ceux d'aujourd'hui, qu'ils soient fins et élancés comme les pur-sang arabes, ou massifs et musculeux comme ces imposants chevaux de traits que l'on pouvait voir dans les champs de choux-fleurs et d'artichauts. Le véritable autochtone de la presqu'île armoricaine est le bidet. Un petit cheval qui mesurait environ 1,40 m au garrot et qui inscrivit sa légende en lettres dorées dans l'Histoire de Bretagne. Cousin proche du double poney fjord norvégien à la jolie robe isabelle, cousin encore à la mode de Celtie, du poney des Shetlands, le bidet breton était directement issu de ces petits chevaux celtiques que l'on attelait à des chars. Modèle de nervosité, de rapidité et de résistance, c'est lui qui permit aux Bretons de développer une stratégie proche de celle des peuples des steppes, faite d'assauts furieux et de replis rapides, associées à une parfaite maîtrise des armes de jet. Robuste, peu exigeant et polyvalent dans son travail, c'était un trésor choyé par le paysan breton, mais mal considéré par l'administration française qui s'acharna dès le XVIIIe siècle à le faire disparaître. Il faut croire que la grande guerre de la République fut plus efficace que les haras du roi, car le bidet qui avait tant bien que mal survécu jusqu'au début du siècle disparut dans les tranchées de Verdun ou de la Somme. Un holocauste qui fut fatal à plus de 50 000 individus  ! L'attachant bidet breton a aujourd'hui disparu, mais il possède tout de même deux descendants : le trait breton et le postier breton. Pour découvrir l'histoire de ces chevaux, rien ne vaut une visite aux haras de Lamballe ou d'Hennebont. Quant aux cavaliers, ils disposent de pas moins de 2 000 km de promenade en bord de mer, à la campagne et dans les montagnes, suivant des sentiers balisés EquiBreizh (www.equibreizh.com). De nombreux centres existent dans la région et proposent stages et randonnées, selon l'âge et le niveau du cavalier. Découverte de la côte nord-est par le sentier des douaniers, balade dans la Bretagne centrale pour découvrir les richesses du patrimoine architectural, ou encore les légendes du roi Morvan... Et même une visite d'Ouessant à dos de connemara ! Sinon, des promenades sont également possibles avec un âne... Oui, vous avez bien entendu. En général, celui-ci portera vos bagages ou vos enfants fatigués...

Balades à vélo, cyclotourisme et VTT

Avis aux inconditionnels de la petite reine, que vous soyez vététistes ou plus classiquement cyclotouristes, la Bretagne offre 8 grands itinéraires de véloroutes et de voies vertes sur plus de 1 500 km, à travers chemins de halage, anciennes voies ferrées et autres petites routes tranquilles et sécurisées, entre terre, mer et " montagnes ".

La Vélodyssée® : Avec plus de 1 200 km traversant 4 régions et 10 départements, la Vélodyssée® est le plus long itinéraire vélo aménagé de France. En Bretagne, un tronçon de 388 km relie Nantes à Roscoff, empruntant une grande partie du Canal de Nantes à Brest. En savoir plus : www.lavelodyssee.com.

Le Tour de Manche et le Petit Tour de Manche : Le Tour de Manche parcourt la Bretagne et une partie de la Normandie avant de se relier au sud-ouest de l'Angleterre par des liaisons maritimes. Il offre plus de 1 200 kilomètres de paysages maritimes et champêtres, à travers des sites emblématiques et incontournables comme le Mont Saint-Michel, Saint-Malo, la côte de Granit rose ou encore le cap Fréhel. Une version plus courte de 440 km, le Petit Tour de Manche, propose un périple à travers le mont Saint-Michel et la Côte jurassique du Dorset, traversant la côte d'Emeraude, la vallée de la Vire et le parc naturel régional des Marais du Bessin et du Cotentin. Une escale à Jersey ainsi que la découverte des plages du Débarquement sont aussi proposées. En savoir plus : www.tourdemanche.com.

Tourisme fluvial

Canal de Nantes à Brest, la voie royale, canal d'Ille-et-Rance, la Vilaine, le Blavet, la Rance... Rivières ou canaux, quel plaisir de naviguer au gré des libellules  ! Une autre manière de découvrir la Bretagne, que l'on soit navigateur chevronné ou néophyte, cette navigation toute de douceur s'adresse à tous. Pays maritime, la Bretagne possède également une magnifique voie d'eau. Elle serpente de Nantes à Brest et se nomme comme par enchantement "  canal de Nantes à Brest  ". Si depuis bien longtemps on ne peut plus relier Nantes à Brest par la voie fluviale, le canal offre ses 360 km de chemin de halage à la promenade et à la randonnée. Des paysages d'une beauté farouche se dévoile alors aux yeux de tous : écluses, hameaux, villages, chapelles, forteresses oubliées...

Navigation maritime. Jadis, la mer en Bretagne n'était pas une amie et il était rare que l'on s'embarque par amour des grands espaces marins. D'ailleurs, peu de marins bretons savaient nager... Les choses ont bien changé. La mer, qui représentait danger et malheur, est aujourd'hui devenue un véritable espace ludique sur lequel tout le monde peut naviguer (société des loisirs aidant). Il est vrai que désormais on peut naviguer le long des côtes bretonnes, les découvrir dans leur sauvage beauté, mouiller dans de superbes petites criques, vivre l'ambiance des ports... Pour tous les amoureux du bateau, un seul mot : bonheur  !

Plongée sous-marine

Les spots de plongée en Bretagne, riches en faune et flore sous-marines, offrent dans leurs tréfonds des centaines d'espèces marines à découvrir. Aux quatre coins de la Bretagne, ils sont nombreux à vous accueillir pour une découverte des trésors sous-marins au départ d'une plage, depuis un bateau, sur une roche, sur une épave, en dérivante, en profonde, de nuit... Les possibilités sont nombreuses. Le site des Glénan, classé réserve naturelle, est parmi les plus réputés pour la plongée sous-marine. Il abrite d'ailleurs un Centre international de plongée qui organise des stages et des formations en saison. Attention, impossible de se lancer sans formation, sa pratique requiert des conditions de sécurité irréprochables.

Golf
Golf de Belle-Ile-en-Mer
Golf de Belle-Ile-en-Mer

Les golfs en Bretagne sont parfois situés en bord de mer, parfois en bordure de forêts, de collines, ou aussi au pied d'un château... De superbes sites, toujours en harmonie avec la nature. Il y a là toute une diversité de l'environnement et des installations adéquates pour répondre aux attentes des pratiquants. D'année en année, le golf breton confirme son développement aussi bien sportif que touristique. Parmi les plus beaux 18 trous de Bretagne, on peut par exemple citer le golf de Baden au bord de la rivière d'Auray, le golf de Saint-Malo dans la forêt domaniale du Tronchet, le golf de l'Odet dans le bocage fouesnantais, le golf de Rhuys-Kerver au coeur d'une réserve ornithologique, le golf du roi Arthur à Ploërmel ou encore le golf de Pléneuf-Val-André qui surplombe la baie de Saint-Brieuc.

Chasse, pêche et nature
Pêche

On parle bien ici de pêche amateur, ne vous y trompez pas. Découvrez alors toutes les beautés de la Bretagne et partez pêcher à la ligne le long des rivières et fleuves côtiers bretons, au bord des lacs ou des estuaires, mais également en mer. Pêche à la ligne donc, mais aussi pêche à la mouche (pour le saumon bien entendu) et pêche à pied sont autant d'activités qui ont su trouver leurs pratiquants. On peut dire que la pêche loisir trouve ici des conditions quasi exceptionnelles à, sa pratique. Les Bretons, bien qu'ayant un impressionnant potentiel de pêche en eau douce, pêchent essentiellement en mer. Il faut être passionné pour pêcher, cette pratique demandant le plus souvent beaucoup de patience. Toutefois, il n'est pas désagréable d'écouter la nature chanter pendant que vous attendez qu'un poisson veuille bien mordre à l'hameçon...

Voici un petit aperçu des espèces que l'on peut pêcher ici et là dans les cours d'eau breton : truites arc-en-ciel, saumons, brochets, sandres, brèmes, gardons et même écrevisses à pattes blanches dans le Blavet... Dans la mer, ce sont 2 000 km de côtes au bas mot pour traquer le bar, le mulet, le lieu ou la dorade. Sans parler des grandes marées qui mettent à portée de mains des araignées, des tourteaux, des palourdes et des couteaux... Et si vous allez à la pêche à pied récupérer des étrilles pour votre soupe de poisson, soyez respectueux et remettez bien les cailloux à leur place. Il va de soi également de ne pas garder poissons ou crabes trop petits, il en va de la protection de l'environnement et des espèces...

Dans les airs
Sports à sensation
Sports nautiques

Voile. Avec ses nombreuses écoles, clubs et autres centres nautiques disséminés un peu partout sur les 2 700 km de côtes bretonnes, les amoureux de la grande bleue sont ici plus que comblés. Optimist, dériveur, catamaran, kayak de mer, planche à voile, surf, kitesurf, paddle board, ski nautique, plongée, char à voile, croisière... Le panel d'activités est large et varié.

Sports d'eaux-vives

Les adeptes de la grande bleue auront certainement à coeur de découvrir le littoral breton. Ne sont-ils pas des navigateurs émérites  ? Que cela ne soit surtout pas un frein à leur désir de slalomer entre îlots et rochers  grâce aux nombreux points kayak de mer qui sont mis à leur disposition pour une initiation à cette embarcation maniable. Une demi-journée tout au plus fera du plus néophyte un marin chevronné, ou presque  ! Les autres, ceux pour qui navigation ne peut rimer qu'avec cours d'eau, iront vers les points kayak nature  (tout comme leurs homologues maritimes, ils proposent des prestations individualisées de location et d'apprentissage).

Bien-être et remise en forme
Thalassothérapie

Les vertus de la mer sont connues depuis la nuit des temps. Les Romains, amateurs d'eaux douces ou d'eaux salées pratiquaient déjà une thalassothérapie plus ou moins intuitive. Et au IXe siècle encore, Nominoé, le premier roi des Bretons apaisait ses douleurs en se roulant dans les boues tièdes de la Laïta. Mais comme pour les connaissances géographiques, un certain Moyen Age chrétien mit une chape de plomb sur ces soins du corps considérés comme séditieux et peu convenables. Il fallut attendre le XVIIIe siècle pour voir réapparaître une thalassothérapie cette fois explicitée plus ou moins scientifiquement. "  Il faut boire de l'eau de mer, il faut s'y baigner et manger toutes autres choses marines où sa vertu s'est concentrée  " affirmait en 1750 le docteur Richard Russel. En 1849, les établissements de bains de mer sont assimilés très officiellement aux centres thermaux, l'eau de mer se voyant ipso facto reconnaître une minéralisation supérieure à celle des eaux douces. De fait, elle présente une concentration en oligo-éléments ou sels minéraux quatre fois plus importante que le corps humain  ! C'est le docteur Louis Bagot, un médecin de la marine né à Broons dans les Côtes-d'Armor, qui va systématiser et rationaliser la thalassothérapie moderne. C'est lui qui, le premier, propose à ses patients atteints de douleurs articulaires des bains d'une vingtaine de minutes dans de l'eau de mer puisée dans l'anse voisine du Laber, puis portée à la température du corps humain. Cette technique permet une absorption dix fois plus rapide des ions par l'organisme qu'un bain à température ambiante  ! Il généralise encore l'usage thérapeutique des algues dont un kilo contient l'équivalent en iode de quelque 10 000 litres d'eau de mer. C'est pourtant au début des années 1960 que la thalassothérapie va prendre un réel essor. Le Breton Louison Bobet, triple vainqueur du Tour de France, menacé d'amputation après un grave accident d'automobile suit avec succès une rééducation à Roscoff. À sa sortie, il inaugure à Quiberon un établissement qui jouit rapidement d'une grande réputation auprès des sportifs, et qui ouvre ses portes à une thalassothérapie "  touristique  ". Dans un siècle où les maladies dites de "  civilisation  " font des ravages parmi la population, la thalassothérapie est considérée comme une médecine douce, régénératrice et sans effets secondaires. Dès lors, elle connaît une véritable explosion sur les côtes bretonnes dans les quatre dernières décennies du siècle dernier. De Saint-Malo à Pornic, en passant par Perros-Guirec, c'est une quinzaine de centres qui jalonnent les côtes bretonnes.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement AirBnB
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Réserver une croisière
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Assurance voyage

Organiser son voyage en Bretagne

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites
  • Assurance voyage

Adresses Futées de Bretagne

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 6 personnes à Pornichet !

Direction Pornichet ! Hoomy vous offre un séjour à Pornichet dans une super maison de 6 personnes