Guide de Singapour : Singapour en 20 mots-clés

John le pilote amateur de durian

John est pilote d'un Airbus A380 pour une compagnie aérienne singapourienne. Mais aujourd'hui, c'est son jour de repos et de plus un jour important. Avec son copilote et deux des hôtesses qui composent son équipage, ils se sont donné rendez-vous dans un marché nocturne pour tester les premiers durians de l'année. Le fruit roi en Asie est fêté comme il se doit aussi à Singapour. Il est même considéré comme un produit de luxe. " Sa saveur est incomparable " déclare en coeur l'équipe de choc, qui pour l'occasion a décidé d'en acheter plusieurs, histoire de les comparer, et de philosopher sur les vertus de ce fruit unique. " Nous repartons dans deux jours, alors durant notre escale nous allons en consommer le plus possible ". Après, c'est fini. Le roi des fruits, en raison de sa forte odeur, est considéré fructus non grata dans l'avion.

Business

Depuis 2007, Singapour est le pays le plus facile pour faire du business selon le classement Doing Business de la Banque mondiale qui passe au crible le climat des affaires dans 183 pays. Si Singagour est un paradis des affaires où l'on peut créer son entreprise en ligne, en quelques heures et pour 15 $ seulement, elle n'en reste pas moins un marché compétitif où celui qui ne trouve pas de travail en trois mois est prié de quitter le pays.

Caning

En 1994, un adolescent américain, Michael Fay, avait fait parler de lui dans les médias internationaux lorsqu'il avait été emprisonné et condamné à des coups de bâton pour avoir vandalisé plusieurs voitures. Cette affaire avait également interpellé le monde entier sur le caning encore pratiqué à Singapour. Châtiment corporel hérité de la période britannique, le caning, est appliquée pour punir une trentaine d'offenses violentes et non violentes, comme le viol, le vol, le vandalisme et la transgression des lois sur l'immigration. Le nombre de coups de bâton varie en fonction de la gravité du crime commis. Il peut aller de quatre coups, comme ce fut le cas pour l'Américain Mickael P. Fay, aux quarante-huit coups auxquels fut soumis Qwek Kee Chong, soit deux fois la limite légale pour un adulte.
Certaines personnes sont exemptées de ce châtiment. Selon le Country Reports on Human Rights Practices, les femmes, les hommes âgés de plus de 50 ans et ceux possédant une contre-indication médicale ainsi que les jeunes de moins de 16 ans ne sont pas soumis à ce châtiment.

Casino

En juin 2010, le Marina Bay Sands (exploité par Las Vegas Sands), casino le plus fou de la planète à cette époque, a ouvert quatre mois après l'ouverture du premier casino à Resort World Sentosa (exploité par le groupe malaisien Genting). Une véritable révolution pour la ville du Lion, où les casinos ont été interdits pendant près de quarante ans, jugés porteurs d'activités indésirables. Pour " protéger " ses ouailles de l'enfer du jeu, le gouvernement de Singapour leur impose un droit d'entrée de 100 $.

Chantier

Singapour est une ville en mouvement perpétuel. Ici on détruit, là on construit. Des immeubles d'habitation, des tours de bureau, des extensions du métro, des grands projets comme le stade national qui doit ouvrir mi-2014 : les chantiers sont partout à Singapour !

Chewing-gum

S'il y a un mot qui colle à la réputation de Singapour, c'est bien celui-là. Que n'a-t-on pas déjà dit ou écrit sur l'interdiction du chewing-gum à Singapour. Instaurée il y a presque 3 décennies, elle est toujours en vigueur malgré les appels de certains élus singapouriens qui jugent que cela nuit à l'image de la cité-Etat. Fière de sa propreté, la ville-Etat, a décidé en 1992 d'interdire la vente comme l'importation de chewing-gums, expliquant notamment que les chewing-gums collés dans les escaliers et sur la chaussée augmentaient les coûts de nettoyage et endommageaient le matériel d'entretien. L'interdiction du chewing-gum a cependant été partiellement levée en 2004, les chewing-gums présentant des effets thérapeutiques ayant été autorisés suite à l'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et Singapour.

Durian

Vous connaîtrez sûrement l'odeur de ce fruit avant de savoir à quoi il ressemble. Une odeur particulière, que l'on retrouve des marchés de Hong Kong, à Kuala Lumpur en passant par Bangkok ou Hanoï. Les Asiatiques en raffolent, les Européens sont plus sceptiques. Pour en avoir le palais net, une seule solution : à vous de goûter ! Les premiers durians de l'année arrivent fin mars sur les étals.

ERP

En 1975, Singapour a été la première ville au monde à introduire un péage urbain qui fonctionnait dans un premier temps avec des vignettes en papier que les policiers contrôlaient. En 1998, ce système a été remplacé par un péage électronique appelé " Electronic Road Pricing " (ERP). Il définit de manière électronique différents tarifs selon le type de véhicule, l'heure et la distance parcourue via 80 portiques, en temps réel.
 Différentes villes se sont depuis inspirées de ce modèle, comme Londres qui l'a intégré depuis 2003. Cet outil s'inscrit plus largement dans une politique visant à limiter l'achat et l'utilisation de la voiture.

Formule 1

Disputé pour la première fois en 2008, le Grand Prix de Singapour est devenu une étape importante du championnat du monde de Formule 1. Ce circuit a une double particularité : il se déroule pour partie en circuit urbain et la nuit, ce qui permet aux téléspectateurs européens de suivre la course en direct. A ce jour Sébastien Vettel l'a remporté 4 fois.

Hub

Avec l'aéroport de Changi, Singapour est un hub pour les voyageurs en Asie du Sud-Est. Elle est également un hub pour la finance en Asie mais elle ambitionne aujourd'hui de devenir un hub médical, un hub pour l'éducation, un hub artistique. Conscient de la concurrence de ses voisins, Singapour doit trouver sans cesse de nouvelles pistes de développement. La " hubomania " traduit donc cette volonté d'être plus que jamais une plate-forme incontournable en Asie.

Kiasu

Kiasu signifie avoir peur de perdre en hokkien mais voici quelques situations qui permettent de mieux comprendre l'esprit Kiasu. Remplir au maximum son assiette lors d'un buffet au cas où certains plats viendraient à manquer, faire la queue pendant des heures pour avoir un ticket gratuit ou des réductions pour des manifestations comme la parade de la fête nationale. Kiasu est aussi révélateur d'une société où règne la compétition. Des parents peuvent être kiasu en imposant des heures de travail à leurs enfants pour qu'ils soient meilleurs que les autres. Kiasu est aussi associé à Kiasi, qui signifie peur de mourir.

Lah

Interjection sans laquelle il est impensable de faire une phrase à Singapour. Vous allez vite vous en rendre compte et l'adopter aussitôt. Un grand classique : " OK lah ! ", ou encore " Can lah " (c'est possible), ou " Cannot lah " (pas possible).

Maison close

Dans un pays où manger du chewing-gum ou jeter son mégot de cigarette est passible d'une amende, il est toujours étonnant de voir que les maisons closes sont autorisées dans certains quartiers, notamment à Geylang, appelé Red Light District. Les prostituées font des demandes de licences spéciales et doivent passer un examen médical chaque année. Le proxénétisme et le racolage sont eux passibles d'une peine de 5 ans de prison et d'une amende pouvant atteindre 10 000 S$.

Mall

Bien plus qu'un centre commercial, le mall est un lieu de vie, une des destinations les plus courues de Singapour notamment le week-end. Si Orchard road offre sûrement la plus grande concentration de malls, ils sont également présents dans chaque quartier de Singapour. Des plus luxueux ou plus modestes, ils proposent tous de nombreuses boutiques et restaurants et des food courts très appréciables !

Manger

Sport national à Singapour. Activité à laquelle vous allez vous adonner avec beaucoup de plaisir, des food-courts aux restaurants branchés. Il est cependant formellement interdit de manger et boire dans le MRT sous peine d'une amende de 500 S$.

Merlion

Cette statue à tête de lion et au corps de poisson est le symbole de Singapour. Une étrange créature rappelle l'histoire du légendaire Sang Nila Utama, qui faisant route vers Malacca, a aperçu un lion (même s'il est plus probable qu'il s'agissait d'un tigre) lorsqu'il chassait sur une île.

Le Merlion a été créé en 1964 par Fraser Brunner pour l'office de tourisme de Singapour pour lequel il a d'ailleurs servi de logo jusqu'en 1997. La statue originale du Merlion se trouve à l'embouchure du fleuve Singapour, sur Marina Bay (Singapour), tandis qu'une réplique plus grande se trouve sur l'île de Sentosa.

Millionnaires

Singapour est l'un des plus riches pays d'Asie et concentre le plus grand nombre de millionnaires au monde proportionnellement à sa superficie. Environ un foyer sur six est millionnaire en dollars américains aujourd'hui. A Singapour, personne ne se cache d'être riche...

Port

Erigé en port franc par Raffles entre 1819 et 1820 pour en faire un comptoir commercial britannique, son statut attira Chinois, Malais et Indonésiens qui vinrent grossir les rangs de la population, dont on comptait aux alentours de 10 000 âmes en 1824. Rattaché en 1826 à la Compagnie des Détroits (Straits Settlements) sous l'autorité de la prestigieuse Compagnie anglaise des Indes orientales, le port devint rapidement le centre névralgique du commerce maritime en Asie. Pour la première fois en 2010, le port de Shanghai a supplanté Singapour pour devenir le premier port de conteneurs au monde.

Singlish

Le singlish, comprenez le " Singaporean English ", est une exception singapourienne. Avant 1965, les Singapouriens éduqués apprenaient l'anglais dans les écoles des missionnaires de Singapour. La forte présence des colons anglais était le garant de l'usage du " pure English ". Après l'indépendance, l'environnement socio-linguistique a été fortement coloré et l'anglais, à l'image de la société multiculturelle, s'est ouvert à différentes influences. Au fil des ans, un anglais unique, épicé de malais et de hokkien, s'est imposé dans la vie quotidienne de Singapour. Pour les autorités singapouriennes, le singlish ne donne pas une bonne image de Singapour et serait même devenu un handicap pour le rayonnement économique mondial de Singapour. En 2000, le gouvernement a lancé le " Speak Good English Movement " pour inciter les Singapouriens à parler un anglais grammaticalement correct et qui soit compris universellement. Des kits pédagogiques et des ateliers sont proposés aux parents et professeurs pour éduquer la jeune génération. En réaction à cette campagne jugée insultante par certains, le groupe Facebook Speak Good Singlish Movement (SGSM) a été créé en septembre 2010, afin de défendre le singlish, la version familière de la langue anglaise qui est propre à Singapour et en Malaisie. Pour vous faire comprendre, oubliez votre accent d'Oxford.

Sommet

Singapour s'en est fait la spécialiste. Et le dernier en date n'est pas le moindre puisqu'il s'agissait de la rencontre la plus attendue de la décennie. Le leader de la Corée du Nord, Kim Jong-un et le président des Etats-Unis, Donald Trump se sont rencontrés le 12 juin 2018. Le document signé entre les deux chefs d'Etat mentionne une " dénucléarisation de la péninsule coréenne pour les prochaines années ".

Tai Tai

Terme familier chinois pour une maîtresse de maison ou une femme mariée riche qui ne travaille pas, mais qui passe sa vie dans les magasins de luxe. Il a la même valeur euphémique que lady en anglais. Utilisé parfois comme flatterie, parfois comme insulte déguisée.

Vanda Miss Joaquim

C'est le nom de la fleur nationale. Il s'agit d'une orchidée, hybride naturelle, trouvée en 1893 dans le jardin de Miss Agnes Joaquim, la fille d'un riche commerçant arménien de Singapour. En 1981 et parmi un choix de plus d'une quarantaine d'orchidées, Vanda Miss Joaquim a été choisie pour représenter Singapour. La cité-Etat voue une véritable passion pour l'orchidée. Le National orchid Garden dans le jardin botanique regroupe plus de 6 000 espèces. En pot, en terre, sur les arbres, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, le spectacle est magnifique.

Faire / Ne pas faire

Les Singapouriens sont généralement très fiers de leur pays et du chemin parcouru depuis l'indépendance en 1965. Évitez de critiquer la politique du gouvernement en matière de droits de l'homme, peine de mort, liberté d'expression, mais aussi les positions tranchées et les discours enflammés sur les religions.

Dans le métro, ne pas manger ni boire, sous peine de grosses amendes.

Dans la rue, pas de mégot ou chewing-gum par terre, sous peine de grosses amendes.

Si vous êtes invité chez un Singapourien, enlevez vos chaussures avant d'entrer.

Lorsqu'on vous tend une carte de visite, prenez-la à deux mains, lisez-la et rangez-la soigneusement dans votre porte-carte ou dans votre porte-feuille mais ne la jetez pas dans votre sac ou dans votre poche sans même la regarder.

A table, il est d'usage de commander les plats en commun, ne prenez donc pas un plat pour vous uniquement.

Evitez d'embrasser sur les joues. Une poignée de main suffit. Vous pourrez toujours vous rattraper en disant que c'est une habitude française, le romantisme, le côté latin, mais mieux vaut ne pas mettre votre interlocuteur mal à l'aise.

Si vous allez au casino, ne touchez pas l'épaule d'un Chinois en train de jouer, cela pourrait lui porter malchance.

N'oubliez pas que Singapour, ce n'est ni la Chine, ni la Malaisie, c'est Singapour, une cité-Etat indépendante.

Boire l'eau du robinet, elle est potable !

Adresses Futées de Singapour

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
xiti
Avis