Guide du Belize : Mode de vie

Vie sociale
Education

Des efforts considérables ont été faits en termes d'éducation ces dernières années au Belize, entraînant des progrès encourageants. Plus de 95 % de la population de 14 ans et plus sait lire et écrire. La plupart des établissements sont à la fois subventionnés par le gouvernement et gérés par des Eglises, la plupart du temps l'Eglise catholique mais il arrive aussi que ce soit l'Eglise anglicane ou la méthodiste. Ce partenariat entre Eglise et Etat pour la gestion des écoles est hérité su système colonial britannique. En marge du système scolaire public, les mennonites gèrent leurs propres écoles, sans aucune implication du gouvernement ; les Garifunas ont également obtenu le droit de disposer d'écoles dont le programme est orienté vers la transmission de leur patrimoine culturel immatériel.

L'école est divisée en deux périodes : le primaire et le secondaire. Le primaire accueille des élèves de 5 à 12 ans, tandis que le secondaire accueille les élèves de 13 à 18 ans. L'école primaire est gratuite, tandis que le secondaire nécessite de payer des frais de scolarité (environ 450 BZ$ par an). Environ 75 % des élèves continuent leurs études après le primaire. Après le secondaire, il existe deux universités dans le pays : The University of Belize ouverte en 2000 à Belmopan et l'établissement privé The Gallen University, ouvert en 2003 à San Ignacio dans le Cayo District.

Les meilleures écoles sont situées dans les grandes villes du pays, tandis que le Sud, très rural, souffre d'un manque de moyens important au niveau de l'éducation. L'accès à l'éducation est inégalitaire dans le pays. Certes, les études primaires sont gratuites mais des coûts supplémentaires viennent pénaliser les plus pauvres. Il faut pouvoir assurer le transport jusqu'à l'école, l'achat de l'uniforme obligatoire, l'achat des livres et du matériel... Aujourd'hui l'écart se creuse entre les enfants issus de milieux favorisés pour qui le primaire et le secondaire sont des passages obligatoires, tandis que les populations les plus pauvres s'attardent que très rarement au secondaire, quand le primaire n'est pas garanti pour tous. Les disparités sont aussi marquées par des critères géographiques, et culturels. Les métis et les Garifunas ont plus accès à l'école que les Mayas, et l'accès au secondaire est par exemple plus systématique dans les villes que dans les villages.

Pauvreté

Selon la Banque mondiale, la pauvreté a augmenté dans le pays durant la dernière décennie. Malgré le développement du tourisme et de l'agriculture, le pays est trop sujet aux événements et investissement extérieurs pour espérer une croissance et un développement durable. La dernière étude qui a été menée dans le pays à ce sujet montre qu'entre 2002 et 2017 la population touchée par la pauvreté est passée de 32 à 43 % de la population globale. De plus, alors que l'extrême pauvreté ne touchait que 11 % de la population en 2002, elle en touchait 16 % en 2017. Les prévisions pour les années à venir sont plutôt négatives, la Banque mondiale estimant que la situation a empiré, étant donné que les revenus stagnent dans le pays depuis le début des années 2000 alors que le coût de la vie augmente. La population la plus pauvre du pays est recensée dans les communautés mayas qui ont aussi un accès plus limité à l'éducation que le reste de la population ; celles-ci vivent plus volontiers à l'intérieur des terres, dans des régions isolées et loin des dollars du tourisme de masse. Plus largement, la population rurale est particulièrement touchée par la pauvreté. Les agriculteurs sont touchés par ce fléau, et ont souvent à mener plusieurs activités professionnelles pour pouvoir survivre. Géographiquement, c'est le district de Toledo, à l'extrémité du sud du pays, qui est le plus touché par la pauvreté. On considère en effet que 80 % de sa population vit sous le seuil de pauvreté.

Cependant, le gouvernement bélizien tente d'oeuvrer contre la pauvreté depuis plusieurs décennies et met des programmes sociaux en place afin de redistribuer une partie des richesses du pays à destination des plus pauvres. En 1996 a été créé à cet effet le Fonds Social de Développement du Belize, qui a pour but de répondre aux besoins de développement des populations les plus pauvres en apportant un soutien financier et structurel à des projets d'initiatives locales et civiques. Les objectifs de Développement du Millénaire, adopté en 2000 à New York par l'ensemble des Nations Unies, servent toujours de base pour le travail du gouvernement dans le domaine de la réduction de l'extrême pauvreté. On peut par exemple citer des programmes comme " BOOST ", lancé en 2011 par le gouvernement appuyé par la Banque mondiale, il offre des petites quantités de cash aux familles dans le besoin. Pour être éligible, il faut prouver qu'on envoie son ou ses enfants à l'école, que l'on consulte régulièrement un centre de santé si l'on est enceinte, et que l'on fait vacciner ses enfants. D'autres programmes ont été mis en place au fil des années, aidés par des puissances étrangères comme les Etats-Unis, l'Angleterre ou plus largement les Nations Unies.

Protection Sociale

Elle est financée par des contributions payées par les employeurs et les salariés. Un salarié peut toucher des indemnités maladie pour une durée maximale de 273 jours, mais encore faut-il avoir un travail déclaré pour en bénéficier... Le congé-maternité offre 14 semaines. En ce qui concerne les retraites, les personnes ayant cotisé perçoivent une mensualité à partir de 65 ans, qu'elles continuent à travailler ou non ; ceux qui n'auraient pas participé au système de cotisation peuvent avoir droit à un paiement unique sur demande. Pour certains, cette pension de retraite prend la suite d'une pension d'invalidité. Chaque grande ville du pays a un hôpital géré par le gouvernement, et chaque ville de taille moyenne dispose de centres de soins publics.

IDH - Indice de Développement Humain

Cet indicateur synthétise de nombreuses données issues de l'expérience quotidienne des populations (accès à l'éducation et à la culture, l'espérance de vie, les possibilités de carrière professionnelle etc.). Le Belize se situe au rang 141 sur 188 pays en 2017.

Mœurs et faits de société
Gangs et violence

Environ une dizaine de gangs s'affrontent régulièrement au Belize. Parmi eux, on recense le Peace in the Village, le George Street, le South Side, Jane Usher Boulevard et le Kraal Road. Les Crips et les Bloods, gangs originaires de Los Angeles sont aussi présents dans les rues de Belize City, c'est d'ailleurs historiquement les premiers gangs à s'être formés au Belize. Comme pour les pays voisins, l'export des Bloods et Crips a été réalisé par des Béliziens immigrés en Californie, qui se sont ensuite fait expulser du territoire américain à cause de leurs activités illégales, et qui ont remonté ces gangs dans leur pays d'origine. On date donc l'émergence de cette culture du gang aux années 1980 et 1990. D'autres gangs locaux se sont ensuite formés, venant accroître les problématiques d'insécurité dans le pays. Précédemment cantonné à la capitale économique du pays, le territoire des gangs s'est dernièrement exporté sur l'île d'Ambergris Caye, à San Pedro. Plusieurs affaires de meurtres y ont été recensées liées à des activités de trafics de drogues et de règlements de compte. Depuis quelques années, les gangs béliziens se sont démarqués par l'utilisation d'armes lourdes telles que des grenades. Les gangs béliziens ont tendance à recruter parmi les populations adolescentes urbaines, le chômage et la pauvreté frappant de plein fouet cette catégorie d'habitants. Face à une police peu équipée, et dont les forces sont peu nombreuses, les gangs agissent impunément dans ces zones, et les crimes que leurs membres commettent restent la plupart du temps impunis. Au classement des pays par taux d'homicide, le Belize se classe 7e (un peu moins de 40 homicides pour 100 000 en 2018).

Homosexualité

Il ne fait vraiment pas bon être gay au Belize. Si on n'est plus passible de peine de prison au Belize, c'est uniquement grâce à une association qui compte une centaine de membres et a défendu les droits des homosexuels et des personnes atteintes du VIH : Le " United Belize Advocacy Movement " (UNIBAM). Son président, Caleb Orozco, a d'ailleurs remporté son combat face à la Cour Suprême du pays le 10 août 2016. Un combat pas gagné dans le coeur de l'Eglise, des dirigeants politiques (le Premier ministre en personne Dean Barrow était opposé à la fin de son interdiction) ou de la population en général... Malheureusement et comme partout ailleurs, il vous faudra être particulièrement discret pour montrer votre affection à votre partenaire du même sexe.

Place de la femme

Le Belize a dernièrement fait des progrès dans sa lutte pour l'égalité des genres. L'alphabétisation des femmes est ainsi passée de 70,3 % en 1992 à plus de 95 % aujourd'hui. L'accès à l'éducation est de nos jours égalitaire en termes de genres dans le pays pour le primaire et le secondaire, et plus de femmes vont à l'université que les hommes. Un texte de loi, l'Amendement N° 3 du Code du travail, a été approuvé en 2011 déclarant un statut équivalent pour l'homme et la femme en tant que force de travail. Mais les femmes sont toujours sous-représentées dans les positions de pouvoir. Lors des dernières élections législatives pour la période 2015-2020, on comptait seulement 3 % d'élus femmes au Parlement. La société reste profondément machiste. Des initiatives citoyennes se sont développées comme le Women's Issues Network of Belize (Le réseau de lutte des femmes du Belize) qui est un réseau mis en place dans le but de lutter en faveur de l'émancipation des femmes à travers tout le pays. Crée en 1993, il a pour vocation première de rassembler les différentes associations et les individus qui oeuvrer pour des causes comme : le planning familial, les filles-mères, l'émancipation financière et l'entrepreneuriat des femmes. Au fil des ans, le réseau s'est concentré sur des combats politiques comme l'augmentation des salaires minimums dans les domaines professionnels principalement réservés aux femmes (travaux domestiques), ainsi qu'à égaliser les salaires minimums pour les hommes et les femmes dans les autres domaines. Le réseau s'applique aussi à conscientiser la population sur les problématiques de genre. Le gouvernement accompagne ce genre d'initiatives via la Commission Nationale des femmes, et le département des femmes au ministère du Développement Humain, mais de nombreux progrès restent à faire.

Religion

Le Belize est un pays profondément chrétien, qui a pour principe premier dans sa constitution " the supremacy of God " (" la suprématie de Dieu "). Les anglicans ont été les premiers à fonder une Eglise au Belize au début du XIXe siècle, suivis de près par les missionnaires baptistes et méthodistes. En 1851, l'Eglise catholique romaine s'établit au Belize, et aujourd'hui près de la moitié de sa population en est membre. L'Eglise dépend directement du pape qui siège à Rome, en Italie. La constitution bélizienne assure aussi la liberté des croyances religieuses dans le pays, ce qui permet à d'autres groupes de pratiquer leur foi comme ils l'entendent. On recense une population importante de protestants : anglican, pentecôtiste, méthodistes, adventistes du 7e jour, mennonites, l'ensemble de ces communautés représentant environ 30 % de la population. Dans les années 1990, la tendance a été à l'émergence et au développement rapide de nouveaux groupes religieux comme les chrétiens et les évangélistes fondamentaux. Plus à la marge, des religions comme l'hindouisme, le judaïsme ou l'islam sont aussi pratiquées dans le pays. A l'école publique comme privée, environ quatre heures de cours de religions sont dispensés aux élèves qui le souhaitent.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Belize

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .